Les cinq meilleures adresses de soupe tonkinoise à Montréal

La soupe tonkinoise, spécialité vietnamienne si réconfortante, se prête à toutes sortes d’interprétations.
Photo: Larry Crowe Archives Associated Press La soupe tonkinoise, spécialité vietnamienne si réconfortante, se prête à toutes sortes d’interprétations.

On y est presque ! La nuit prochaine, on avance les pendules d’une heure. Dans 10 jours, c’est officiellement le printemps. On y est presque. Par mesure de précaution, je vous suggère quand même quelques adresses où aller vous remonter le moral dans un bol de soupe, juste au cas où il nous en tomberait encore une ou deux petites dernières bien blanches, bien pesantes, bien inopportunes.

Mes soupes d’aujourd’hui sont asiatiques. Élevé au tourin, j’ai évolué vers d’autres bols parfois classiques — vichyssoises, parmentier et autres fla-flas hexagonaux — souvent exotiques — mulligatawny indien, bortsch lituanien ou hash-é-reshteh perse.

Ces soupes tonkinoises, phos pour les puristes, sont mes coups de coeur. Je ne vous parlerai pas des restos où je vais seulement parce qu’ils se trouvent juste sur mon chemin. Bien sûr, en matière de soupes comme d’autres choses, chacun a ses chouchous.
 

Votre navigateur ne supporte pas le type d’image. Veuillez le mettre à jour.


Ainsi, lorsque j’ai envisagé de parler de la pho de PhoTay Ho, Amélie a dit : « Je trouve que leur soupe est un peu surfaite. J’aime mieux celle de l’autre côté de la rue, juste en face, au Y Lan. Moins de monde, plus de Vietnamiens. »

Ça nous laisse quand même un peu de marge pour nous régaler de cette spécialité vietnamienne si réconfortante et qui se prête à toutes sortes d’interprétations. Je vous ai choisi quatre adresses où, selon moi qui suis tombé dans la soupe tout petit, la pho est remarquable. J’en ai glissé une cinquième un peu pour contredire Amélie.

 

Chaud devant

   
  • Restaurant Hà

Photo: Annik MH de Carufel Le Devoir Terrasse du restaurant Hà

Dans l’ancien royaume de feu Monsieur Hà, de dynamiques jeunes gens ont ouvert leur restaurant. En hommage à l’ancien propriétaire, ils ont baptisé la maison Hà. Le décor est invitant et le service, à point, chaleureux et efficace. Cette nouvelle administration semble avoir plu dès le départ aux nouveaux gourmands, car l’endroit ne désemplit pas. Durant les beaux jours, la terrasse qui donne sur le parc Jeanne-Mance est, elle aussi, très achalandée. La carte est élargie, enrichie de petits plats soignés, mais c’est surtout la pho qui est exceptionnelle.
 
243, avenue du Mont-Royal Ouest, ☎ 514 848-0336 et (autre adresse), dans le Vieux-Montréal, 600, rue William, ☎ 514 379-4111
 

  • Cafeden

Photo: Pedro Ruiz Le Devoir On mange au Cafeden l’une des deux ou trois meilleures salades de papaye verte en ville et une pho originale.

Installé aux portes de la Petite-Italie, ce resto au design très élégant étonne un peu, la nouille de riz ne figurant pas au palmarès des locaux. L’étonnement vient également de ce décor, moderne, épuré, mais aussi de la cuisine très soignée et très méticuleuse. On mange ici l’une des deux ou trois meilleures salades de papaye verte en ville et une pho originale, préparée selon la recette secrète de la maman de Chinh Vu, copropriétaire des lieux.
 
6576, boulevard Saint-Laurent, ☎ 514 419-1589
 

  • Au 14 Prince-Arthur​

Photo: Catherine Legault Le Devoir Au 14 Prince-Arthur: depuis plus de 40 ans, dans un décor qui a très peu changé, cette maison sert une petite cuisine asiatique sans prétention.

Depuis plus de 40 ans, dans un décor qui a très peu changé, cette maison sert une petite cuisine asiatique sans prétention.
 
La deuxième génération, Cindy pour ne pas la nommer, a commencé à prendre le relais et les parents sont toujours aux fourneaux pour épauler leur fille. Depuis plus de 40 ans, les clients viennent fidèlement ici pour cette petite cuisine asiatique sans prétention et, notamment, pour les diverses options de soupes proposées (poulet, boeuf, tofu, légumes ou crevettes). À noter : c’est sans doute l’un des endroits en ville où le repas coûte le moins cher.
 
14, rue Prince-Arthur Ouest, ☎ 514 842-3512
 

  • Tran Cantine vietnamienne


Les parents Tran préparent de très bonnes phos dans leur restaurant de la rue Saint-Denis, le Pho Tay Ho, boudé par Amélie. Je vous suggère quand même d’y aller faire un tour après être allé manger chez leurs rejetons, ne serait-ce que pour constater que, même en vietnamien, la pomme ne tombe jamais très loin de l’arbre.
  
Les enfants Tran ont donc décidé de lancer leur propre petit établissement : Tran Cantine vietnamienne. Décor très réussi, cuisine inspirée, rouleaux de printemps, rouleaux impériaux, bánh mì et surtout phos si bons qu’ils remportent déjà les faveurs de la foule. Dans cette section de la rue Notre-Dame à Saint-Henri, les petits restos sympathiques abondent et les foules gourmandes et connaisseuses ont vite remarqué l’arrivée de cette nouvelle maison.
 
4690, rue Notre-Dame Ouest, ☎ 514 379-4690
 

  • Pho Tay Ho


Bon, c’est vrai qu’Amélie a un peu raison — Amélie a souvent un peu raison quand on parle cuisine —, les proprios de ce restaurant pourraient faire un effort côté service ; on a vu plus souriant. C’est vrai que le décor ici aussi n’est pas des plus excitants. Par contre, et c’est le but de l’exercice d’aujourd’hui, leur pho est sans aucun doute l’une des meilleures à Montréal.
  
6414, rue Saint-Denis, ☎ 514 273-5627

Correction

Certains de nos lecteurs nous ont fait remarquer que la photo de soupe qui accompagnait une version précédente de cet article ne représentait pas une soupe tonkinoise, nommée « pho ». mais plutôt une soupe « Hu tieu », davantage associée à la tradition saïgonnaise, malgré le fait qu’elle puisse être classée comme tonkinoise dans certains menus. La photo a été changée en conséquence.

3 commentaires
  • Yannick Cholette - Abonné 9 mars 2018 14 h 28

    Petit bogue mineur

    Pour une raison quelconque, la dernière adresse (Pho Tay Ho) est très difficile à sélectionner avec la souris (Chrome/Win10).

  • Christophe Horguelin - Abonné 9 mars 2018 16 h 06

    Amélie a raison

    L’expérience au Pho Tay Ho n’est pas très sympa... Je vais essayer en face...

  • Jimbo La - Inscrit 10 mars 2018 11 h 51

    Un titre honteux

    Vous manquez tellement de contenu dans votre article: L’histoire du Pho, la région, les ingrédients qui font un Pho authentique...

    Comment osez-prétendre que les 5 restos que vous avez nommé sont les meilleurs?

    Avez vous consultez des vietnamiens? Si oui, combien? Quels sont les éléments qu’un client doit considerer lorsqu’il critique un Pho?

    Une chose qu’Amelie a bien noté c’est bien qu’il y a plus de vietnamiens au Y Lan mais ils n’y vont pas pour leur Pho. Une observation qui n’a aucune crédibilité.

    Vous manquez des belles perles à l’exterieur de votre périmètre « gentrifié ».

    Comme vous nommez l’approche d’Amélie dans un a mérité des paroles dans votre article, prenons sa méthode et regardons où vont les vietnamiens pour leur Pho:

    Pho Rang Dong
    Pho Nam Quan
    Pho Ngon

    Et bien d’autres.

    Vous parlez d’enfants qui ont ouverts le Tran dans st Henri mais savez-vous que c’est exactement la même recette que le Pho Tay Ho avec moins de d’options de garniture?

    Vous osez parler de service du Pho Tay Ho mais avez vous vu qu’ils partagent le même staff?

    Votre article démontre un dégré de prétention qui reflète une génération de gens qui se permettent d’écrire n’importe quoi.

    Comme vietnamien qui fait des voyages afin de savourer le Pho dans plusieurs villes dans le monde, dont son pays d’origine, je suis sidéré de lire un titre pareil et de plus que vous nommez un resto en insultant leur service.

    **En passant, la photo que vous avez pris n’est pas d’un pho mais d’un Hu Tieu ce qui n’est PAS DU TOUT PAREIL. **

    Je vous invite à faire vos devoirs comme un bon journaliste se doit de le faire, même si c’est à propos d’un sujet comme l’épicurien.