Le Super Qualité, de l'exotisme rue Bélanger

Au moment de choisir votre repas, vous serez baigné dans une douce décrispation; sept plats au total, ça permet de faire le tour du menu assez vite et de se décider rapidement.
Photo: Marc-Antoine Charlebois Au moment de choisir votre repas, vous serez baigné dans une douce décrispation; sept plats au total, ça permet de faire le tour du menu assez vite et de se décider rapidement.

Il vous faudra aller manger au Super Qualité comme si vous alliez dormir au Best Exotic Marigold Hotel. Il vous faudra accepter qu’un restaurant rue Bélanger, entre de la Roche et de Normanville, n’est pas un « vrai » restaurant, mais plutôt un truc tombé d’un de ces camions trop chargés qui cahotent leur vie dans les rues de Bangalore.

Vous devrez admettre que ce snackbar indien ne propose qu’une petite dizaine de plats et qu’il n’y a de la place que pour une vingtaine de clients. Il vous faudra enfin vous résigner à ne pas pouvoir réserver.

Lorsque vous vous serez réconcilié avec tout cela, vous allez avoir un plaisir fou à manger ici. Il règne une ambiance si relaxe que, même si l’on entre légèrement stressé, on se sent happé par cette langueur, ce détachement qui régit l’ordre des choses dans le sous-continent indien (circulation automobile exclue).

Le « Super » est un clin d’oeil à cette forme de promotion que la plupart des commerces indiens utilisent sans retenue et où tout est présenté avec des « super », « hyper », « génial », « extra », pour bien vous faire comprendre que vous faites une bonne affaire. À cette adresse-ci, vous ferez une très bonne affaire.

Exception faite de la trame musicale d’où sont absents les traditionnels hits de Ravi Shankar, Nusrat Fateh Ali Khan et autres immenses vedettes du pays comme SPB (*), ici, tout est dans une autre planète : le décor qui semble sorti d’un studio bollywoodien, les odeurs qui attestent que le chef et ses petits camarades en gougounes et t-shirt spirituel ont longuement expérimenté avant de servir leurs recettes, la sérénité côté clients, qui vient en équilibre avec la vibration qui anime le personnel dans la cuisine de l’autre côté du comptoir.

Photo: Marc-Antoine Charlebois Au Super Qualité, où il n’y a de place que pour une vingtaine de clients, vous ferez une très bonne affaire.

Au moment de choisir votre repas, vous serez vous-même baigné dans une douce décrispation ; sept plats au total, ça permet de faire le tour du menu assez vite et de se décider rapidement. Les végétariens sont à l’honneur ici, 90 % des plats présentés leur étant accessibles. Reposant. Les seules propositions « non végétariennes » sont le bargar et l’un des deux thalis où se trouve une coupette de bouchées de poulet.

Bargar, me direz-vous en fronçant le sourcil gauche, comme Jean-René lorsque j’utilise un passé simple. Prononcez à voix haute devant un miroir en dodelinant de la tête, et à la quatrième ou cinquième fois, vous entendrez « burger » ; c’est de ça qu’il s’agit. Enfin, de la version indienne, c’est-à-dire que le boeuf, animal sacré, y est remplacé par du poulet, animal au regard plus falot et plus facile à coller dans une poêle.

En entrées, vous pourriez vous gâter avec des okras frits, coupés en longues lanières, saupoudrés d’un mélange d’épices vivifiant et accompagnés d’un chutney de tamarin peut-être un peu liquide. Si vous êtes plusieurs, protégez votre pitance et commandez-en une portion pour chacun(e), à défaut de quoi vous verrez votre bol de petits légumes disparaître le temps de dire « ouf » en « tamil ». Tout aussi rigolote est l’interprétation locale de la salade de chou, appelée ici « salade marathi ».

La base est comme chez notre Saint-Machin qui la sert crémeuse ou traditionnelle, mais avec coriandre, cumin et arachides rôties en pluie sur le bol, donc un peu plus excitante si l’on fait partie de ces personnes que le chou excite.

Plats principaux recommandables : thali, végétarien ou avec volaille et « masala dosa ». Le thali est servi dans un thali (blague indienne douteuse servie immanquablement par mon ami Vijay chaque fois que nous passons à table), ce grand plateau de métal avec compartiments. Les petites portions — sambar, soupe rasam, yogourt, piment doux, poulet (ou pas) en sauce légèrement relevée et platée de riz, recouverte de deux papadums aériens — font les grands thalis.

Les cuisiniers gagneraient à soigner leur riz, mais mettons ce léger faux pas sur le compte d’un retour de congés de Nouvel An sans doute exagérément arrosé.

Le masala dosa est une sorte de grande crêpe (dosa en hindi) faite à base de farine de riz et de lentilles, roulée et farcie de pommes de terre en petits cubes, relevées de moutarde, de cari et de piments verts doux. Le chef de Super Qualité sert sa version avec du sambar — ce même potage très clair, légèrement acidulé dans lequel se trouvaient ce soir-là de gros cubes cuits de radis chinois qui vient dans le thali — et une autre bolinette de chutney à la noix de coco un peu insignifiant.

Si vous êtes pressé, vous pouvez commander et emporter votre souper dans ces boîtes à souper (ou à lunch lorsque le Super Qualité ouvrira le midi). Pour vous aider à vous souvenir de rapporter le joli contenant en métal, vous laisserez 20 $ de dépôt qui vous seront remis au retour de la chose. En fait, détail amusant, le contenant coûte plus cher que le contenu.

Sodas indiens, bières, cidres et cocktails sont offerts. L’eau est gratuite. Quand ils seront grands, ils serviront peut-être des lassis. Ce sera super bien. C’est déjà très bien.

* Je n’ai pas osé le nom complet : sripathi panditharadhyula balasubrahmanyam. Vous voilà plus riches.


Ouvert en soirée du jeudi au dimanche. Une petite dizaine de plats coûtant en moyenne 7,90 $ ? La semaine dernière, je vous proposais quelque chose de très bien pour 57 $ par personne, avant taxes et pourboire. Cette semaine, moins gastronomique sans doute, mais tout aussi divertissant, ce sera 47,50 $ pour deux, toujours avant taxes et pourboire. Super bon marché.



Légendes
★ Je regrette de devoir vous en parler
★★ Pas mauvais, mais on n’est pas obligés de s’y précipiter
★★★ Bonne adresse
★★★★ Très bonne adresse
★★★★★ Adresse exceptionnelle pour la cuisine, le service et le décor

$ Le bonheur pour une vingtaine
$$ Une quarantaine par personne
$$$ Un billet rouge par personne
$$$$ Un billet brun par personne
$$$$$ Le bonheur n’a pas de prix

Le Super Qualité

★★★

1211, rue Bélanger, Montréal, 514 398-0184, $1/2