Les meilleurs cafés de Montréal (4)

Les Entretiens, à Montréal, un café sans prétention où il fait bon s’arrêter.<br />
Photo: Annik MH de Carufel - Le Devoir Les Entretiens, à Montréal, un café sans prétention où il fait bon s’arrêter.

Dans cette série de six textes, je vous fais part de mes coups de cœur pour des cafés de quartier où il est possible de prendre un bon petit-déjeuner ou de manger simplement, et à peu de frais, une soupe, une salade ou, bien souvent, un bon plat du jour. Cette semaine: le café Les Entretiens, à Montréal.

Un joli petit café au plafond gaufré, où les affiches et les toiles d'artistes montrent l'intérêt des propriétaires pour les arts graphiques, voilà Les Entretiens, un endroit sans prétention où il fait bon s'arrêter.

Déjà, en ce début de printemps, la cour arrière s'annonce prometteuse pour les beaux jours, laissant deviner les fleurs et la verdure qui viendront l'embellir. Des bancs d'église et des chaises de bois entourent des tables rustiques où viennent s'attabler tant les amoureux que les amateurs de plats cuisinés maison.

Une ardoise noire que l'on présente aux clients affiche les plats du jour ou la table d'hôte dès 11h30. Les menus varient régulièrement en fonction de la saison et des arrivages.

Du mercredi au samedi, dès 19h30, l'ambiance s'anime sur des airs de jazz ou de piano, donnant l'occasion de manger tout en assistant à un spectacle.

Le brunch des Entretiens est très prisé. Comme on n'accepte pas les réservations, il faut arriver tôt si l'on veut éviter de devoir attendre que des places se libèrent.

En ce chouette midi où les arbres tardent à bourgeonner rue Laurier, la table d'hôte propose, pour débuter, une crème de légumes onctueuse et fine, parfumée au basilic. De petits croûtons accompagnant le potage empêchent de consommer le bon pain présenté.

L'osso bucco, une large rouelle de jarret de veau mijotée avec des tomates et des légumes, suivait le potage. La viande se détachait parfaitement de l'os et se mélangeait agréablement à la sauce.

Le café Les Entretiens propose aussi des plats végétariens, dont une quiche aux légumes et au fromage de chèvre. On sert également des petits-déjeuners traditionnels, dès 9h. Enfin, l'établissement possède une belle petite carte des vins, aussi vendus au verre.

Voilà un beau petit café qui sait charmer les visiteurs. Rien de compliqué, ici; on aime la simplicité, tout en offrant une cuisine maison de qualité à prix abordable.

***
Collaborateur du Devoir
3 commentaires
  • Mario Plourde - Inscrit 13 avril 2012 15 h 00

    café, thé ?

    Moi je travaille 1 à 3h par jour dans un café, mes consommations vont du simple thé ou café (1$ dans les vraies petites places ou 2,5 au Starbuck-Second Cup) jusqu'à 5,5$ pour les cafés latté aromatisés présentés de façon artistique. 28$.. c'est une bonne manière de dénaturer l'appellation d'un lieu de rencontre. On ne travaille pas dans un restaurant, on ne fait que bloquer une table, peu importe la qualité de la nourriture.

    • Jean-Francis Du Cresson de la Rochandiere - Inscrit 13 avril 2012 18 h 18

      Vous venez de dire quoi, là...?

  • monette cedrik - Inscrit 13 avril 2012 17 h 43

    Bistro ou café?

    J'abonde dans le même sens... Je croyais que l'on avait içi affaire à une revue des cafés de montréal. Je crois que l'auteur du texte ne saisit pas très bien la différence entre un café et un bistro...

    Ah oui, et le café là-dedans... bon ou pas?