En passant par Mumbai

Le midi, la formule du restaurant Le Taj attire les foules, qui pour quelques dollars peuvent se permettre un survol de la cuisine indienne.
Photo: Jacques Grenier Le midi, la formule du restaurant Le Taj attire les foules, qui pour quelques dollars peuvent se permettre un survol de la cuisine indienne.

Comme dans bien des restaurants indiens, on ne mise pas nécessairement sur le décor pour attirer les clients, mais plutôt sur l'exotisme du poulet, qui fascine encore bien des curieux. Le Taj de la rue Stanley, à Montréal, est ouvert depuis de nombreuses années et se situe entre les deux. De belles fresques et sculptures hindoues ornent les murs d'une salle qui pourrait sans cela rappeler n'importe quelle salle de restaurant de la ville avec sa moquette rouge et son bar.

Les tables, dressées avec soin, laissent même apparaître le logo de l'établissement et des serviettes de tissu accompagnent le repas, pour 12,95 $ le midi. La grande différence se situe entre le menu du midi, un buffet, et la carte du soir, qui propose les grands classiques de la cuisine de l'Inde.

Ici, contrairement à bien des établissements du genre, on fait même l'effort de dire quelques mots de français pour expliquer les bières importées indiennes ou encore pour vanter les currys qui, depuis toujours, font la réputation du restaurant.

Le midi, la formule attire les foules, qui pour quelques dollars peuvent se permettre un survol de la cuisine indienne avec des salades qui, elles, n'ont rien à voir avec l'Inde. Cela dit, les samosas ou les pakoras aux légumes comblent aisément nos attentes. La cuisine indienne est basée sur les légumes, les épices, mais aussi sur le four tandoor dont dispose le restaurant Taj. Les nâns (pains indiens), cuits au four et disponibles à volonté, sont un pur délice.

La soupe aux lentilles (dâl) proposée sur la carte le soir et parfois le midi demeure un incontournable, tout comme le mulligatawny (l'eau de poivre), que l'on prépare chez Taj de la bonne façon mais en version adoucie. C'est un des grands classiques de la cuisine tamoule, préparé avec des légumes, des lentilles, du poulet et un bouillon de légumes épicé.

La cuisine indienne ne ressemble en fait à aucune autre et rares sont les restaurants à Montréal, et au Québec en général, qui peuvent se vanter de l'offrir. Au Taj, on se rapproche un peu plus de ce qui, pour nous, semble très éloigné.

Une douzaine de plats sont proposés le midi, avec l'incontournable riz basmati, les beignets au miel, le raita (un yogourt fouetté aux concombres) ou encore les pappadum, ces galettes de lentilles séchées et frites par la suite.

On a droit à un vrai dépaysement culinaire qu'il faut savoir découvrir et s'approprier.

La carte du soir au Taj est complexe et je vous suggère de demander les conseils avisés d'un serveur. On note une grande variété de nâns farcis, des plats végétariens ou à base de fromage, le channa masala, un mets absolument divin composé de pois chiches épicés relevés de garam masala, de coriandre, d'oignons et d'ail. Après plus de 25 ans, le Taj nous offre toujours un voyage dans la gastronomie indienne; c'est notre palais hindou qui se découvre à chaque bouchée.

- Carte des vins abordable et bières pression importées de l'Inde à découvrir.

- Prix payé pour deux personnes le midi avec une bière, taxes comprises, mais avant le service: 37 $.

- Plus: une cuisine à découvrir, surtout le soir, et un buffet très abordable le midi.

- Moins: le décor aurait besoin d'être rafraîchi.

- Restaurant Le Taj, 2077, rue Stanley, Montréal, % 514 845-9015.

Collaborateur du Devoir