Du pur «matrimoine»

Au restaurant Il Matto, les recettes au menu sont les classiques de la mère du boss!
Photo: Au restaurant Il Matto, les recettes au menu sont les classiques de la mère du boss!

Il y en a qui ont la restauration dans le sang. Rocco Cortina est de ceux-là. Fils de Nicola Cortina (Michelangelo, Da Cortina), ce jeune entrepreneur s'est imposé le défi, depuis six mois, de relever l'offre gastronomique de la rue Myrand, à Québec. Installé dans un local qui était un risque en soi compte tenu des tentatives qui y ont défilé ces dernières années, le restaurant Il Matto donne l'impression d'un premier acte bien mûri.

Bien mûri, d'une part, car la rénovation a été faite avec distinction mais en utilisant une juste et subtile économie de moyens. D'autre part, un je ne sais quoi nous fait rapidement sentir que le concept se tient. La machine est toute neuve mais elle est déjà bien rodée, car bien pensée. Bref, Il Matto ne donne pas du tout l'impression d'un essai de jeune restaurateur qui se lance dans la vie. Ici, on sait ce qui marche. Et on le fait bien.

Avant d'aller plus loin, une précision: l'auteur de ces lignes n'est pas le plus grand fervent de la vaste catégorie des restaurants qu'on pourrait qualifier de branchés. J'ai un faible davantage pour les formules qui détonnent que pour les endroits ayant un côté pop.

Cela dit, c'est toujours l'intelligence sous-jacente à un lieu, la cohérence de l'ensemble, qui finit par m'avoir. Alors, quand la pop est bien faite, c'est un plaisir de se sentir dans un endroit pertinent, dans un resto qui sait se faire pousser (et non porter) par l'air du temps.

Tout se tient dans ce restaurant. D'abord, côté habillage, tant le logo et la déco que le site Web ont été traités avec professionnalisme et unité. Derrière la simplicité et la sobriété se devinent beaucoup de planification et un choix judicieux des intervenants mêlés au projet. C'est d'ailleurs sans doute cet aspect abouti, maîtrisé, voire classique, qui, au-delà de l'ambiance «actuel», nous met en confiance à cet endroit. Pas d'artifices, pas de fautes de goût, pas d'originalité mal placée.

Quant à ce qui se retrouve dans l'assiette, le concept est simple: «La cuisine de ma mère.» Eh oui, le site Web vous l'annonce et le propriétaire vous le confirme, les recettes au menu sont les classiques de la mère du boss! Certains restaurants font dans le patrimoine; ici, c'est du pur matrimoine. Donc, si vous voulez goûter à une cuisine personnelle, familiale (après tout, c'est cela, la cuisine italienne, non?), l'endroit vaut le détour.

À mon passage, à l'heure du dîner, le menu était sobre mais équilibré. Trois entrées: minestrone, salade de coeurs de palmier, tomates grillées. Trois plats principaux: pizza au pesto, plat de pâtes et filet de doré. En fait, que ce soit le midi ou le soir, la lecture du menu n'a pas de quoi étonner en soi. Il s'agit pour l'essentiel de plats italiens assez connus. Mais l'exécution est adéquate, la présentation est invitante et les portions sont généreuses.

En ce qui concerne ma sélection, la salade était réussie avec ses tomates séchées, ses haricots rouges et sa vinaigrette bien dosés. Classique, sans surprise mais sans faute. Le doré, sur son lit de riz au cari, était du même ordre. Dans l'ensemble, rien à redire, si ce n'est qu'il y aurait peut-être encore de la place pour un peu plus d'inventivité. Mais allez savoir si ça ne déséquilibrerait pas quelque chose dans cet ensemble ou tout fonctionne bien.

Le service est courtois et, en ce qui concerne le midi, très efficace. C'est-à-dire ultra rapide. Vous prenez le temps que vous voulez, on ne vous impose pas de rythme. Mais dès qu'un plat est terminé, un autre arrive. En clair, tout a été prévu pour accueillir celles et ceux qui n'ont qu'une courte heure de dîner et qui souhaitent changer de secteur de la ville le temps d'un repas. Cette attention se traduit notamment par une affluence considérable de gens d'affaires. D'ailleurs, ce midi-là, sur la vingtaine d'hommes présents sur les lieux, seulement deux ne portaient pas de veston... Parions donc que cet établissement deviendra bientôt, si ce n'est déjà fait, la destination par excellence des professeurs et membres du personnel de l'Université Laval, qui peinent à trouver dans les environs un restaurant ayant de la tenue.

Enfin, Il Matto a un autre tour dans son sac, et pas le moindre: il casse les prix du vin. Avis aux amateurs, donc, une bouteille qui se détaille ailleurs aux environs de 80 $ peut très bien être disponible ici pour 20 ou 30 $ de moins... La carte des vins comporte une dominante italienne. La sélection apparaît sérieuse.

- Les plus: professionnalisme en tout, bon service, bonne ambiance, design stimulant, cuisine généreuse.

- Les moins: on passera outre cette fois-ci, car il n'y a pas vraiment de fausses notes.

- Cuisine: italienne.

- Ambiance: branchée et décontractée.

- Table d'hôte du midi: de 10 à 15 $.

- Carte en soirée: entrée de 6 à 14 $, plat principal de 13 à 20 $, dessert de 5 à 20 $.

- Bouteille de vin: à partir de 25 $.

- Musique: pop, lounge, opéra, tout y passe en douceur.

- Ouvert tous les jours.

Il Matto

850, avenue Myrand

Québec

tél: (418) 527-9444

À voir en vidéo