Se préparer à l’abondance de tomates à récolter

Vincent Marcoux
Maraîcher et formateur à l’Académie potagère, academiepotagere.com
Selon ce que vous désirez faire avec vos tomates, les techniques de récolte diffèrent.
Illustration: Getty Images Selon ce que vous désirez faire avec vos tomates, les techniques de récolte diffèrent.

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

Le mois d’août signale généralement le début des grosses récoltes de tomates au potager. Exceptionnellement, les températures fraîches et pluvieuses du mois dernier ont retardé le mûrissement de ces emblèmes du jardin. La période de récolte sera probablement plus courte qu’à l’habitude et vous laissera moins de marge pour bien réagir. Afin de profiter de cette abondance à venir, établir un plan d’action permettra de les valoriser et d’éviter les pertes.

Le problème, avec cette culture, c’est que les plantes commencent par se charger en fruits pour ensuite les laisser mûrir sur une courte période de temps. Sans crier gare, nous passons d’une récolte anecdotique à un raz-de-marée, en nous demandant si nous pourrons passer au travers. Il sera alors impossible de les consommer uniquement en utilisant la stratégie du sandwich à la tomate.

Il est donc important de savoir dès maintenant combien de tomates seront bientôt prêtes pour la récolte et de décider ce que vous voulez faire des surplus qui ne peuvent être consommés dans l’immédiat. Plusieurs options sont possibles et chacune demande plus ou moins de préparation, que ce soit la congélation ou la transformation (sauce, tomates en dés, pâte de tomates, etc.).

Bien savoir récolter vos tomates

Selon ce que vous désirez faire avec vos tomates, les techniques de récolte diffèrent.

Pour une saveur optimale en vue d’une consommation rapide, il est possible de récolter les tomates mûres sur les plants. Par contre, en ce qui concerne les tomates prévues pour la conservation ou la transformation, il est avantageux de les récolter avant le mûrissement complet. De cette manière, elles s’abîment moins facilement lors de la récolte et vous pourrez les empiler dans une caisse. Vous aurez également plus de marge de manœuvre pour planifier vos transformations sans devoir les faire immédiatement.

Si vos plants souffrent de maladies ou que vous doutiez que les fruits puissent se rendre à maturité, les tomates peuvent être récoltées dès qu’il y a un léger changement de couleur. Elles pourront ensuite continuer à mûrir à température ambiante ou être mises dans un endroit frais (environ 15 °C) si vous voulez prolonger leur durée de vie. Cependant, il faut éviter de les mettre au froid, car la tomate n’y est pas adaptée et perdra rapidement en qualité.

Un plan pour la suite ?

Voilà quelques éléments de réflexion pour gérer l’abondance des tomates. Il sera également important de vous préparer pour les autres récoltes en évaluant les quantités totales du potager et les surplus potentiels.

Chaque légume a ses propres spécificités et il est important de bien les connaître pour ne pas risquer de perdre la belle abondance pour laquelle vous avez travaillé si fort ! Pensez donc dès maintenant aux recettes ou aux méthodes de conservation, en vous assurant de les tester avant d’en faire une grande quantité. Il n’y a en effet rien de plus décevant que de faire tous ces efforts pour ensuite constater que cela ne passe pas le test de la dégustation.

Un repas au milieu d’un jardin maraîcher

Pour bien profiter de l’été qui tirera bientôt à sa fin, pourquoi ne pas faire une petite sortie à la campagne ? À cet égard, une activité qui nous aura grandement charmés par sa simplicité et sa qualité est notre visite chez Parcelles, un projet agricole dans la région de Magog. Au milieu de leur jardin maraîcher, avec une vue imprenable, vous pourrez déguster un triptyque savoureux de vin, pizza et légumes frais. Aux dernières nouvelles, la formule actuelle du « premier arrivé, premier servi » s’appliquait puisqu’ils ne prenaient pas de réservation.

 

À voir en vidéo