Jardins - Halte aux balais de sorcière

Taillez les têtes et brûlez...
Photo: Taillez les têtes et brûlez...

Au milieu des années 70, le puceron du chèvrefeuille a envahi l'Amérique du Nord. À l'extrémité des tiges, ce piqueur provoque une déformation qu'on appelle balai de sorcière. Pour cette raison, bon nombre de producteurs pépiniéristes et paysagistes ont retiré le chèvrefeuille des plantes intéressantes pour les haies. Mais voilà, il existe bien des espèces et bien des cultivars de chèvrefeuille, et tous n'ont pas ce problème puisque certains sont résistants à la maladie. Il faut donc discerner les espèces sensibles au balai de sorcière et les espèces et cultivars résistants, ce qui n'est pas une mince affaire pour l'amateur de jardinage.

Si le problème surgit dans votre haie de chèvrefeuille, coupez l'extrémité des pousses et brûlez-les. Si le problème revient chaque année, deux options s'offriront à vous: ou bien vous traitez dès que possible contre le puceron qui provoque ce balai, ou bien vous arrachez la haie et la remplacez par une variété résistante.

Bref, il faut éviter de planter des chèvrefeuilles de Tatarie (Lonicera tatarica), sauf quelques exceptions. De toute façon, il suffit de s'informer dans un bon centre de jardinage.

À voir en vidéo