Jardins - Le temps des cerises

Le moment suprême: la première cerise mûre.
Photo: Le moment suprême: la première cerise mûre.

La semaine dernière, je vous ai donné un petit tableau concernant la pollinisation des pruniers, aujourd'hui, en voici un pour les cerises.

Le cerisier domestique provient de deux espèces sauvages: le Prunus avium, qui est l'ancêtre des variétés sucrées, et le Prunus cerasus, qui est l'ancêtre des cerisiers à fruits acides (sûres). Ils sont tous les deux originaires d'Asie.

Grâce à ses pigments rouges, la cerise est considérée comme l'un des meilleurs antioxydants puisqu'elle contient plusieurs anthocyanines. Certains chercheurs ont démontré qu'elle contenait de l'alcool péryllile, qui serait considéré comme un agent anticancer. Vous comprenez maintenant pourquoi je suis le pusher exclusif de Joël Le Bigot, le fournissant avec mes fabuleuses cerises dans l'alcool, pleines de bienfaits.

Mon cerisier «Montmorency», qui m'honore cette année d'une récolte fabuleuse, partagée à 50 % avec les oiseaux, d'ailleurs, me permettra de tenir deux ou trois ans, avec modération...

Puisque vous êtes fidèles à cette page de jardinage et faute de pouvoir approvisionner le Québec tout entier avec mes cerises dans l'eau-de-vie, à vous de faire 50 % du travail en plantant un cerisier «Montmorency» dans votre jardin. Moi, je vous livre ma fabuleuse recette.

Pour un contenant de deux litres, il vous faut:

- environ 2,5 kg de cerises acides, parfaites, sans aucune tache et pas trop mûres;

- 1 litre d'alcool à 40° que l'on trouve à la SAQ;

- 200 à 300 grammes de sucre semoule.

Une fois les fruits bien lavés et essuyés dans un torchon fin, coupez les queues à 1 ou 2 centimètres du fruit. À l'aide d'une épingle, piquez chaque fruit une fois. Une fois le contenant presque rempli (90 %), recouvrez d'alcool. Puis mettez le bocal dans un endroit frais et sombre. Un mois plus tard, mettez le sucre et, tous les deux jours, remuez de bas en haut le contenant afin de dissoudre le sucre. Quatre ou cinq fois devraient suffire.

Conservez dans un endroit frais et sombre, puis commencez à en consommer deux mois après. Au début, les cerises sont fabuleuses, et tranquillement la cerise va goûter le papier, puis l'alcool deviendra à son tour une merveille. Mon plus vieux pot date de 1976, c'est maintenant du Sherry Brandy noir.

Détail amusant: les cerises acides sont plus sucrées que les cerises sucrées. L'acidité masque le sucre, ce qui en fait une excellente cerise pour la transformation. Mise en garde: si vous utilisez des cerises sucrées comme la «Bing», il vous faudra mettre un peu plus de sucre. Mais cela ne sera qu'un succédané décevant quand vous connaîtrez l'eau-de-vie de griottes...

***

Notes: les cerisiers à fruits acides, comme «Evans» ou «Montmorency», sont du type «autofertile» et ne requièrent pas d'autres variétés pour être pollinisés. Cependant, les abeilles, bourdons et autres sont nécessaires au transfert du pollen des anthères aux pistils, la partie femelle qui, pollinisée par un grain de pollen, donnera le fruit. Le vent est aussi un atout important, et un temps relativement sec durant la floraison améliore la fécondation.

Dans le groupe des cerisiers aux fruits dits «sucrés», le cultivar «Stella» est aussi «autofertile». Dans tous les autres cas, il est préférable d'avoir deux ou trois variétés différentes.