Les bouquets de fleurs (locaux) qui ne fanent jamais

Bloome Collaboration spéciale
L'entreprise Jungle Fleur propose des mini bouquets de lavande qu’on a envie de mettre partout dans la maison parce qu’ils sont aussi beaux qu’odorants.
Photo: Jungle Fleur L'entreprise Jungle Fleur propose des mini bouquets de lavande qu’on a envie de mettre partout dans la maison parce qu’ils sont aussi beaux qu’odorants.

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

Parfaites pour mettre un peu de couleur dans la maison lorsque les dernières fleurs d’automne fanent au jardin, on aime le charme fragile des fleurs séchées et le fait qu’elles soient économiques, durables et écolos. Et elles peuvent aussi être locales !

La tendance est là pour de bon, on dirait, et c’est tant mieux. Acheter des bouquets exotiques qui ont traversé la moitié de la planète (en avion !) pour se rendre jusqu’à nous, et qui dureront quelques jours seulement avant de s’étioler, c’est la définition même du gaspillage de carburant et d’argent.

C’est là qu’entrent en scène les bouquets de fleurs séchées, qu’on peut composer soi-même en récoltant ce qui reste au jardin, des hydrangées par exemple. Le mode d’emploi : choisir des fleurs à leur apogée, éliminer les feuilles et suspendre les tiges tête en bas dans un endroit sombre et sec. Le plus difficile ? Attendre deux à trois semaines avant d’en faire des bouquets.

Autre option : acheter local. On aime particulièrement les agencements de fleurs séchées soigneusement préparés par Laurie-Anne et Sarah de Jungle Fleur, qu’elles emballent si joliment dans des cornets de papier kraft (le plastique, ce n’est vraiment pas leur genre). Leurs grosses brassées de pivoines, renoncules et autres beaux spécimens récoltés et séchés au Québec sont spectaculaires et abordables : 35 $ pour un bouquet unique (il n’y en a pas un de pareil) qui durera des mois, c’est un bon investissement.

Elles proposent aussi des mini bouquets de pivoines et eucalyptus ou de lavande qu’on a envie de mettre partout dans la maison parce qu’ils sont aussi beaux qu’odorants. En raison de leur petit prix, soit 17 $ pour les premiers et 12 $ pour les seconds, on n’hésite pas à en offrir à une grand-maman isolée, comme remontant pour une collègue débordée, un prof qui patauge ou une amie qui file un mauvais coton. Livraison offerte à Montréal seulement, mais on peut aussi récupérer son bouquet directement à l’atelier ou dans un point de chute.