Comment s’assurer d’une belle récolte de tomates?

Geneviève Vézina-Montplaisir Collaboration spéciale
Enlever les gourmands fait en sorte que le plant est moins dense, qu’il a une meilleure aération, ce qui est bon pour contrer les maladies.
Photo: Dan Gold Enlever les gourmands fait en sorte que le plant est moins dense, qu’il a une meilleure aération, ce qui est bon pour contrer les maladies.

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

Vous vous êtes, vous aussi, intéressé au jardinage ce printemps ? Vous avez fait vos semis, vous les avez transplantés en terre et vous avez aménagé votre petit jardin sur votre balcon ou dans votre cour ? Maintenant, vous avez toutes sortes de questions et ce que vous trouvez comme réponses sur le Web ne vous satisfait pas ? Marie-Hélène Dubé, de l’organisme Les Urbainculteurs, qui travaille au développement et à la promotion de l’agriculture urbaine, répond à nos questions. Sujet du jour : les tomates.


 

Les fameux « gourmands » des plants de tomates, on les laisse ou on les arrache ?

Ah, ça, c’est la question que tout le monde se pose en agriculture ! En fait, il faut tout d’abord connaître la différence entre les plants de tomates déterminés et indéterminés. Un plant déterminé signifie que la hauteur du plan est déterminée et devrait atteindre environ un mètre. Les plants indéterminés, eux, n’ont pas de hauteur définie et continuent toujours de pousser. Ils peuvent devenir des monstres ! Aux Urbainculteurs, ce qu’on prône, c’est d’enlever les gourmands des plants indéterminés. Les gourmands, ce sont des tiges qui poussent à l’aisselle entre la tige principale et les tiges secondaires. Si on les laisse, oui, ça fait une partie de plant de plus à nourrir, mais ça fait aussi plus de feuilles pour faire de la photosynthèse, donc ce n’est pas qu’une perte d’énergie.

Enlever les gourmands fait en sorte que le plant est moins dense, qu’il a une meilleure aération, ce qui est bon pour contrer les maladies. Mais ce n’est pas si utile que ça si on n’est pas dans la production commerciale.

 

Et les fleurs, c’est vrai qu’il faut les arracher ?

C’est conseillé de le faire avant de transplanter le plant. Si on l’achète à la pépinière, par exemple, et qu’il possède déjà des fleurs, on est mieux de les enlever, car on veut que notre plan se concentre à ce moment sur la production de racines plutôt que de fruits. Cela est vrai pour tous les plants qu’on transplante ; on enlève les fleurs. Il est aussi conseillé d’enlever les fleurs à la fin de la saison, pour que le plan se concentre à faire mûrir les fruits qu’il possède déjà plutôt qu’il dépense son énergie à en faire pousser d’autres.

 

Et les feuilles du bas des plants de tomates ? On dit qu’il faut les enlever pour ne pas que les insectes montent dessus...

En fait, on devrait plutôt limiter le contact direct des feuilles avec la terre pour empêcher les maladies fongiques. N’importe quelle feuille qui n’a pas l’air en santé, on la coupe. Il y a plusieurs raisons qui expliquent pourquoi une feuille change d’allure. Il faut essayer de trouver la cause pour ensuite choisir le remède. Ce qui est le plus fréquent, c’est le jaunissement. Souvent, c’est un manque d’azote. Il faut alors mettre de l’engrais fort en azote. Pour nous guider, on peut essayer de trouver des sources avec des images, car il existe plusieurs maladies de feuilles.


 

Lisez l’intégralité des questions et des réponses sur le site Web de Caribou