Coloris d'automne

Le Forthegillea major gagne à être connu car il est intéressant tout au long de l'année.<br />
Photo: Jardin botanique de Montréal.Lise Servant Le Forthegillea major gagne à être connu car il est intéressant tout au long de l'année.

À l'automne, certains végétaux se couvrent d'or, s'enflamment ou rougissent. Cette explosion de couleurs réjouit avant la grisaille. Pour en profiter de la fenêtre et prolonger le plaisir d'être au jardin, voici une sélection de plantes qui viendront colorer celui-ci en septembre et en octobre.

Cercidiphyllum japonicum

Katsura, ou «arbre caramel», est élégant et gracieux. Ses feuilles légèrement dentées en forme de coeur dégagent une odeur de caramel en se décomposant, d'où son nom commun. L'été, elles sont d'un joli bleu-vert, et à l'automne, elles se colorent de jaune, de rose ou de bronze.

Cet arbre est originaire de l'ouest de la Chine et des îles d'Hokkaïdo et de Honshu, au Japon. Il atteint une hauteur de 10 mètres et une largeur de 5 mètres. Son port est érigé, pyramidal et légèrement arrondi. Certains individus sont buissonnants, tandis que d'autres croissent sur un tronc unique. On le plante au soleil ou à la mi-ombre, dans un sol riche, frais et bien drainé. Il est peu sensible aux maladies et aux insectes et il est rustique en zone 5.

Ginkgo biloba

L'arbre aux 40 écus, originaire de la Chine, est considéré comme un fossile vivant. Il est la seule espèce encore présente de la famille de Ginkgoacea. Sept autres espèces sont répertoriées, mais sous forme de fossile. Et, de plus, cette famille d'arbres est la plus ancienne: elle existait avant l'apparition des dinosaures. À l'automne, les feuilles en forme d'éventail deviennent dorées et s'illuminent pendant les journées ensoleillées.

Cet arbre atteint une grande taille, soit 20 mètres sur 8 m, son port est variable et ses branches sont peu ramifiées. On le plante au soleil ou à la mi-ombre, dans un sol profond. Il résiste bien à la pollution urbaine, aux insectes et aux maladies. Le ginkgo est dioïque, les plants femelles produisent un fruit salissant qui dégage une odeur désagréable; on s'assure donc de se procurer un plant mâle. Le ginkgo est rustique en zone 4b.

Amsonia hubrichtii

L'amsonie de l'Arkansas a obtenu en 2006 un prix du Mérite horticole au Jardin botanique de Montréal et elle a été nommée vivace de l'année par la Perennial Plant Association en 2011. Son port buissonnant, combiné à son feuillage étroit, lui donne un aspect léger et vaporeux. Ses fleurs bleu pâle sont jolies, mais discrètes. À l'automne, l'amsonie embrase le jardin de teintes orangées.

Cette plante originaire des prairies du centre-ouest des États-Unis est rustique en zone 4. Elle aime le soleil ou la mi-ombre et un sol bien drainé. Les insectes et maladies sont rarement un problème.

Panicum virgatum

Les épis délicats de cette graminée indigène, Panicum virgatum, créent un bel effet léger et aérien. À l'automne, le feuillage de certains cultivars se teinte de jaune, d'orange, de rouge ou de bourgogne. Elle atteint de 1 à 1,5 mètre de haut sur 1 mètre de large, et ses tiges dressées forment de beaux massifs. On conserve les épis pour décorer le jardin l'hiver et nourrir les oiseaux. Elle tolère un peu d'ombre mais préfère le soleil; on la plante dans un sol bien drainé et elle est rustique en zone 4.

Voici deux arbustes recommandés par Luc Thériault, responsable du Fructicitum au Jardin botanique de Montréal.

Forthegilla major

Indigène de l'est des État-Unis, Forthegilla major gagne à être connu car il est intéressant tout au long de l'année. Ses feuilles ovales sont vert bleuté sur le dessus et grisâtres sur le dessous; elles deviennent orange-rougeâtre à l'automne. Ses fleurs printanières s'épanouissent avant ou pendant la feuillaison et forment des épis denses, blanc crème et parfumés.

Forthegilla a un port buissonnant

et arrondi, sa taille maximale est d'environ 2 mètres sur 2 m. Les branches érigées et sinueuses donnent de jolies lignes au jardin d'hiver. On plante cet arbuste au soleil ou à la mi-ombre dans un sol riche, humifère et acide, et il est rustique en zone 5b et 4a s'il est protégé. De plus, il est résistant aux maladies et peu d'insectes lui causent des problèmes.

Berberis thunbergii

Un classique, Berberis thunbergii, ou épine-vinette du Japon, prend des coloris impressionnants quand surviennent les froids. Les cultivars aux feuillages rosés sont particulièrement spectaculaires; ils se colorent d'orange, de rouge et de pourpre foncé. Les différentes formes des cultivars offrent maintes possibilités d'utilisation: par exemple, on retrouve des couvre-sol, des ports compacts ou colonnaires.

Discrètes, les fleurs sont petites et en forme de cloche. Les baies rouges et brillantes persistent l'hiver et attirent les oiseaux. Pas toujours appréciées par les jardiniers, les branches épineuses ont l'avantage de ne pas être broutées par les chevreuils. Cet arbuste aime le soleil ou la mi-ombre et un sol bien drainé. Il est rustique en zone 4-4b. Il est peu affecté par les maladies et les insectes, mais on s'assure de choisir un cultivar résistant à la rouille, une maladie qui a déjà été un problème.

Végétaux d'automne

La dimension des vivaces, des arbustes et des arbres varie en fonction du sol, de la luminosité, de la zone de rusticité et de la compétition. Voici quelques végétaux attrayants pour l'automne.

Arbres: amélanchier, chêne, érable, mélèze, vinaigrier

Arbustes: aronie, cornouillier, diervillée, fusain, hydrangée, viorne

Bulbes: colchique, crocus

Vivaces: actée, aster, calamagrostis, miscanthus, molinie, vernonia

Grimpants: vigne vierge, hydrangée du Japon "Moonlight"

Des questions sur votre jardin? N'hésitez pas à me contacter à lgobeille@ledevoir.com