Réserve Ogilvy - La forêt comme jardin

Souvent, on veut un peu tout et son contraire. Habiter en campagne, mais être proche de la ville, être à quelques minutes de l'autoroute, mais ne pas l'entendre, avoir une grande intimité, mais aussi la sécurité apportée par la présence de voisins pas trop éloignés. C'est un peu tout cela que souhaite offrir la Réserve Ogilvy, à Saint-Hippolyte, avec son projet de construction domiciliaire conçu par une firme de Laval, Simple Concept.

La Réserve Ogilvy est une immense forêt dans laquelle quelques maisons de luxe ont été construites, il y a plusieurs années, aux abords de quelques lacs de la section Montaubois. Maintenant, les gestionnaires de la réserve souhaitent faire construire une centaine de maisons dans la section Mont Pelvoux, d'une superficie de 55 millions de pieds carrés, au sud du domaine.

«Moins de la moitié de la superficie du secteur sera exploitée pour les résidences, indique Marc-André Bovet, président et fondateur de Simple Concept. Le reste demeurera sauvage. Ce qu'on propose, c'est vraiment de vivre en forêt.»

Avec tous les avantages que cela comprend. Par exemple, un réseau de 15 kilomètres de sentiers de randonnée, de raquette et de ski de fond sillonne la réserve et relie ses différents points d'intérêt: habitats fauniques, aires d'observation, lacs et autres cours d'eau. D'ailleurs, aucune maison ne sera construite près des lacs, pour en préserver la nature sauvage et pour permettre à tous d'y avoir accès.

Des maisons en forêt, donc, mais sans être loin de tout. «Le secteur en développement est vraiment situé où la chaîne de montagnes commence. Les terrains, vallonnés, sont donc très intéressants et assurent le silence et une belle intimité aux propriétaires, tout en étant tout de même à proximité de Saint-Jérôme et de son centre hospitalier, de son train de banlieue et de ses diverses activités», explique l'entrepreneur lavallois.

La Réserve Ogilvy est aussi située près de Saint-Sauveur et de Sainte-Adèle. «Bien des gens adorent ces régions, mais ils trouvent ça trop loin de Montréal. Saint-Hippolyte est un très bon compromis entre les deux», ajoute M. Bovet, très heureux que l'équipe de gestionnaires de la Réserve Ogilvy ait choisi sa jeune entreprise pour réaliser la conception et la construction de cette centaine de maisons.

Un projet architectural intégré

Si les gestionnaires de la Réserve Ogilvy ont choisi de confier tout l'aménagement du secteur à Simple Concept, c'est entre autres pour assurer un développement intégré. Pas question de voir une maison de bois rond être construite à côté d'une maison de pierre grise. Il faut dire aussi que Robert Vinet, principal propriétaire de la réserve, a eu un coup de coeur pour les maisons ingénieuses Bone Structure, de Simple Concept.

Avec leur structure d'acier composée d'environ 50 % de matières recyclées, ces maisons s'assemblent facilement comme des blocs Lego. «Pas besoin d'équipement lourd pour monter la maison et pas de déchets non plus qui traînent sur le chantier, parce que tous nos morceaux sont taillés avec précision», soutient M. Bovet.

L'architecture des maisons Bone Structure est aussi facilement modifiable selon les préférences des acheteurs, et ce, même une fois les maisons assemblées, pour la faire évoluer en fonction des besoins. Les habitations sont aussi intéressantes du point de vue de la consommation d'énergie: elles sont isolées avec du polyuréthane giclé, une enveloppe de mousse hyperperformante.

Ces maisons novatrices ne sont toutefois pas données. Le prix? 350 000 $ ou plus. Et, en théorie, c'est en plus du prix du terrain. «Mais nous travaillons pour offrir quelque chose de plus abordable. En fait, nous devrions bientôt annoncer officiellement des combos qui tourneront autour de 350 000 $, maison et terrain inclus», précise M. Bovet.

Grand intérêt des baby-boomers

Jusqu'à maintenant, il semble que le projet demise en valeur du secteur Mont Pelvoux de la Réserve Ogilvy séduise bien des baby-boomers qui commencent à penser sérieusement à la retraite.

«Lors de nos récentes fins de semaine portes ouvertes, nous avons accueilli plus de 700 visiteurs, dont de nombreux baby-boomers renseignés et curieux qui ne sont pas à magasiner leur première maison. Ils pensent à sortir de la ville, mais ils ne veulent pas aller n'importe où, ni dans n'importe quelle maison. Ils n'ont pas peur de poser des questions, ils savent ce qu'ils veulent et ce qu'ils ne veulent pas», explique le président de Simple Concept.

À la suite de ces rencontres, l'entreprise en profitera pour améliorer ses différents modèles de design afin qu'ils répondent encore davantage aux besoins exprimés. Déjà, une maison a été assemblée sur le site. Pour les nouveaux acheteurs, tout se déroule assez rapidement. «Ils peuvent avoir leur maison en trois mois seulement», précise M. Bovet.

***

Collaboratrice du Devoir

Fiche technique

Superficie des terrains: 50 000 pi2 ou plus

Types d'unité: maisons à assembler Bone Structure

Isolation performante

Prix: à partir de 350 000 $

Réseau de sentiers de randonnée, de raquette et de ski de fond qui relient les habitats fauniques, des lacs et des aires d'observation

À quatre kilomètres de l'autoroute

À proximité de Saint-Jérôme et de son train de banlieue

À moins d'une heure de Montréal

Livraison: environ trois mois après la commande de la maison

Bureau des ventes:

Chemin du Lac Morency

Saint-Hippolyte

Pour plus d'information et des directives pour s'y rendre: www.sortie57.com
1 commentaire
  • Chryst - Inscrit 25 novembre 2008 15 h 21

    Maison recherchée

    On peut la résumer ainsi 1) Proximité de la nature et activités possibles dans celle-ci 2) sécurité, soit proximité d'un grand centre, de l'autoroute 3) service de transport pour aller à la ville 4) maison bien isolée et abordable 4) proximité de l'eau si possible.