Un jardin historique au coeur de Montréal

Les jardins du monastère des religieuses hospitalières de Saint-Joseph sont les derniers espaces verts d'une propriété de 150 arpents nommée Terre-de-la-Providence, qui avait été cédée en 1730 aux religieuses par les frères Basset, en échange de leur hébergement et des soins nécessaires jusqu'à leur décès.

Les religieuses y pratiquèrent dès lors l'agriculture et l'élevage d'animaux en pacage, l'exploitation d'une carrière et la culture d'un jardin qui servirait à nourrir la congrégation et les patients de l'hôpital.

En 1859, lorsque l'Hôtel-Dieu dut quitter le Vieux-Montréal, devenu trop pollué, cette Terre-de-la-Providence fut choisie pour y construire un nouveau monastère et un nouvel hôpital. Les jardins sont devenus le garde-manger de la congrégation et des malades ainsi qu'un endroit de méditation sans pareil.

Les visites des jardins du monastère des hospitalières de Saint-Joseph auront lieu cet été les 6, 13 et 20 juillet, les 3, 17 et 24 août et les 7, 14 et 21 septembre.

Chaque visite débute à 13h30, et le point de rencontre est le Musée des hospitalières de l'Hôtel-Dieu de Montréal, au 201, avenue des Pins ouest, à Montréal. Les réservations sont obligatoires; appeler au % 514 849-2919. Le coût est de 10 $.