Vivre en ville ou à la campagne

Caroline Rodgers Collaboration spéciale
Parmi les tendances à retenir en décoration pour 2017, la designer Émilie Cerretti mentionne un retour des couleurs foncées telles que les bleus profonds, les verts émeraude ou encore la couleur rouille.
Photo: Source ExpoHabitation Parmi les tendances à retenir en décoration pour 2017, la designer Émilie Cerretti mentionne un retour des couleurs foncées telles que les bleus profonds, les verts émeraude ou encore la couleur rouille.

Ce texte fait partie d'un cahier spécial.

L’ExpoHabitation est de retour au Stade olympique du 9 au 12 février, avec 600 exposants, de quoi satisfaire la curiosité des visiteurs, qu’ils soient propriétaires ou locataires et qu’ils vivent en ville ou à la campagne. Cette année, ils pourront visiter six maisons grandeur nature et découvrir quatre grands pavillons thématiques, dont un entièrement consacré aux maisons de campagne et un autre consacré aux copropriétés.

« Environ 90 % de nos visiteurs sont des gens qui ont des projets de rénovation ou de décoration, et leur but n’est pas d’acheter une maison. La majorité de nos exposants offrent donc des produits pour la rénovation et la décoration pour répondre aux besoins de ces visiteurs. Il y a vraiment de tout, on a une vingtaine d’entrepreneurs, une vingtaine d’entreprises de recouvrement de toiture, des fabricants de portes et de fenêtres, des armoires de cuisine, des salles de bain, et un pavillon complet sur la décoration, avec meubles et électroménagers », explique Robert Yelle, vice-président d’Expo-Promotion, qui présente le salon.

Comme l’intérêt des consommateurs pour la construction verte et le développement durable est grandissant, plusieurs exposants offrent des produits compatibles avec la protection de la planète, comme un système d’alimentation pour les voitures électriques pouvant être installé à même l’habitation, ou un apiculteur qui fournit tout ce qu’il faut pour installer une ruche sur le toit de la maison. Un autre fournit des éoliennes domestiques.

Les maisons à visiter s’inscrivent également dans la tendance verte, dont celle présentée par Énergéco.

« C’est une maison autonome sur le plan énergétique, avec des panneaux solaires pour produire de l’électricité. Le propriétaire peut même revendre son électricité en surplus à Hydro-Québec. Les matériaux qui entrent dans la composition de cette maison sont faits de produits écologiques. Elle répond aux normes de la certification LEED. De plus en plus, les gens qui achètent une maison de campagne ou un chalet veulent que cela leur coûte moins cher en énergie. On voit aussi une autre tendance, celle de construire des maisons plus petites, voire des minimaisons. »

Comme chaque année, des spécialistes sont sur place pour donner des conférences ou des conseils juridiques, pour la vente, l’achat ou la copropriété. De plus, un pavillon des saveurs avec des produits québécois permettra de se restaurer pour conclure la visite.

Tendances en décoration

L’ExpoHabitation est l’endroit par excellence pour découvrir les plus récentes tendances en décoration. Parmi les habitations grandeur nature à visiter, on retrouve un chalet de Bâtiment Pré-Fab, décoré par la designer Émilie Cerretti, porte-parole d’ÉcoHabitation qui présente des tendances de décoration actuelles.

« C’est un chalet que j’ai voulu traditionnel qui devrait plaire à beaucoup de gens, dit-elle. C’est un chalet typiquement québécois. L’an dernier, j’avais présenté un chalet scandinave avec un look plus épuré, mais cette année, c’est plus classique. Le chalet est conçu pour être pratique, avec une mezzanine, une pièce de rangement à l’entrée, une salle de lavage séparée très utile pour faire sécher tuques, manteaux et mitaines, une cuisine avec un gros îlot. Je suis allée chercher un style un peu industriel, de type gare, avec des couleurs assez foncées. »

Parmi les tendances à retenir en décoration pour 2017, la designer mentionne un retour des couleurs foncées, telles que les bleus profonds, les verts émeraude ou la couleur rouille.

« L’idée n’est pas de peindre une pièce complète, mais d’intégrer ces couleurs au décor, avec peut-être un mur ou des accessoires. Parmi les tendances, on retrouve aussi une touche verte, botanique, avec l’intégration de plantes comme dans les années 1970. Les plantes sont aussi présentes dans les papiers peints avec beaucoup d’imprimés tropicaux, sur des coussins, ou encore des fleurs gigantesques sur des tableaux de grand format, voire des murales, qui apportent beaucoup d’impact dans une salle d’eau ou une chambre. »

Dans les nouveaux décors, les étagères ont la cote.

« Les étagères ouvertes, surtout en métal, sont très présentes, des bibliothèques ou des étagères utilisées comme séparation, ainsi que des étagères au-dessus des îlots dans la cuisine, tout cela pour exposer de beaux objets, des livres, des accessoires de cuisine ou des plantes. »

Du côté des matériaux, le marbre est très présent, dans les meubles d’appoint, les comptoirs, les dosserets de cuisine.

« Le béton, que l’on voit déjà depuis plusieurs années, est encore présent, dans des décors pas nécessairement industriels, mais plus éclectiques. Il faut oser les mélanges, pourvu que ce soit harmonieux. »

Finalement, du côté des accessoires, le doré est très présent, ainsi que les matières textiles.

« Il y a beaucoup de cuivre présentement dans les magasins, mais je ne suis pas certaine que cela va durer, indique Émilie Cerretti. On s’en va vers le doré dans les luminaires, la quincaillerie, les poignées, la robinetterie. On trouve beaucoup de doré mat et de noir dans les salles de bain. Il y a aussi un retour vers le macramé, façon bohème, et les accessoires de tricot à mailles surdimensionnées. »