Quand le luxe s’invite au Quartier des spectacles

Émilie Corriveau Collaboration spéciale
Photo: Rachel julien

Ce texte fait partie d'un cahier spécial.

En avril dernier, l’entreprise Rachel Julien lançait le Laurent Clark, un luxueux projet résidentiel sis aux portes du Quartier des spectacles et comprenant deux vastes tours d’habitation. Un peu moins de six mois après avoir mis sur le marché les premières unités de son nouvel ensemble immobilier, le promoteur donne aujourd’hui le coup d’envoi à sa deuxième phase des ventes. Dès ce midi, il sera possible de faire l’achat de l’un ou l’autre des huit somptueux penthouses qui seront aménagés aux derniers étages de l’édifice Clark.

Conçue par la firme Menkès Shooner Dagenais Letourneux Architectes, la tour Clark sera la première du projet Laurent Clark à être construite. Elle sera située sur la rue du même nom et fera face au parterre du Quartier des spectacles. De couleur blanche avec des accents rouges, elle s’élèvera sur 21 étages et comprendra un total de 160 unités d’habitation.

Bien que tous les appartements soient plutôt luxueux — la plupart seront traversants d’est en ouest et seront desservis par des ascenseurs semi-privés —, les huit penthouses qui y seront aménagés se distingueront clairement du lot.

Situés aux 19e et 20e étages de l’immeuble, ces appartements haut de gamme auront des superficies variant de 1465 pi2 à près de 2600 pi2. Ceux localisés au 19e s’étendront sur un seul niveau, comprendront deux chambres et seront pourvus d’un large balcon. Quant à ceux aménagés au 20e, ils se déploieront sur deux paliers, comporteront au moins trois chambres et seront dotés d’une immense terrasse de plus de 800 pi2.

« Ce seront tous des logements extrêmement vastes, mais ceux qui seront au 20e étage le seront particulièrement. Au premier niveau de ces penthouses, les plafonds atteindront une hauteur de 12 pieds. Leurs terrasses, qui seront au 21e étage, seront aussi gigantesques et comprendront chacune un spa », note Mélanie Robitaille, vice-présidente aux finances et au développement de Rachel Julien.

Luxe et soucis du détail

Conçus par les architectes du projet en collaboration avec l’équipe de Gauvreau Design, les intérieurs des penthouses de la tour Clark seront particulièrement luxueux. S’ils comprendront bien sûr certaines caractéristiques communes, ils seront aussi tous aménagés d’après les goûts de leurs propriétaires.

« On a prévu un accompagnement personnalisé, indique Mme Robitaille. Un designer sera spécifiquement attitré à ces condos. Les acheteurs pourront faire appel à ses services pour ajouter leur touche personnelle à leur unité. »

Les cuisines seront équipées d’électroménagers européens haut de gamme et incluront un refroidisseur à vin. Les comptoirs seront faits de quartz et les éviers en acier inoxydable seront sertis de robinets signés Ramacieri Soligo, une entreprise montréalaise réputée pour ses céramiques distinctives et ses produits de plomberie de grande qualité.

« Le choix du matériau des armoires sera laissé à la discrétion des acheteurs. D’habitude, les gens doivent choisir une option parmi la gamme qu’on leur présente. Cette fois, on a décidé de leur laisser carte blanche là-dessus. Que les clients veulent des armoires de bois massif, de la laque italienne ou quoi que ce soit d’autre, ce sera inclus avec l’achat d’un penthouse », annonce Mme Robitaille.

Les salles de bain seront tout aussi luxueuses que les cuisines. Elles comprendront toutes des douches avec deux têtes de pluie et certaines d’entre elles seront dotées d’une baignoire autoportante. Leur robinetterie sera également signée Ramacieri Soligo. Quant aux planchers, ils seront chauffants et faits de céramique.

« Partout ailleurs, il y aura des planchers de bois haut de gamme, précise Mme Robitaille. On a opté pour du noyer et des essences exotiques. Les acheteurs pourront choisir ce qu’ils préfèrent. »

Plusieurs autres détails contribueront à conférer un caractère luxueux à ces penthouses. Notamment, ils seront tous dotés de murs rideaux plutôt que de portes-fenêtres comme aux étages inférieurs. Ils seront également équipés d’un système de domotique intelligent et d’un système de chauffage et de climatisation multizones. De plus, leurs portes seront faites de bois à âme pleine.

Prix et échéanciers

Pour faire l’achat de l’un des huit penthouses de la tour Clark, les aspirants propriétaires devront débourser un minium de 1 014 080 $, taxes incluses. « Évidemment, ce n’est pas pour toutes les bourses, mais ce sont des condos absolument exceptionnels qui n’ont pas vraiment d’équivalent à Montréal », relève Mme Robitaille.

Le promoteur a prévu d’entamer les travaux de construction de la tour Clark au début de 2017. Aussi, si tout se passe comme prévu, la livraison des huit penthouses devrait avoir lieu d’ici l’automne 2019.