Architecture modulable

Photo 3D Forme Studio - Ces projets de Forme Studio ont la particularité de redonner un vrai sens au mot «loft»: ils proposent des espaces complètement ouverts, habillés de parois coulissantes ou pivotantes qui peuvent venir fermer une ou plusieurs
Photo: Photo 3D Forme Studio - Ces projets de Forme Studio ont la particularité de redonner un vrai sens au mot «loft»: ils proposent des espaces complètement ouverts, habillés de parois coulissantes ou pivotantes qui peuvent venir fermer une ou plusieurs

Sur la rue Letourneux, dans Hochelaga-Maisonneuve, et à l'angle des rues Marie-Anne et Clark, deux immeubles de lofts verront le jour courant 2004. Ces projets de Forme Studio ont la particularité de redonner un vrai sens au mot «loft»: ils proposent des espaces complètement ouverts, habillés de parois coulissantes ou pivotantes qui peuvent venir fermer une ou plusieurs sections du logement. Ces vrais lofts seront-ils l'habitat de demain?

Forme Studio existe depuis deux ans mais Yves Émond et Guy Morand se connaissent depuis près de dix ans. Ils ont voyagé ensemble et acquis une solide expérience dans l'architecture résidentielle, ce qui les a menés à se poser beaucoup de questions sur l'habitat du futur. On ne vit pas de la même façon en hiver et en été, ni en journée et en soirée.

L'espace devrait être comme une deuxième peau: capable d'évoluer en tout temps de manière simple et pratique.

Pour aménager les plateaux à aire ouverte de ces deux immeubles industriels des années 40 et 60, les architectes ont eu l'idée de regrouper salles de bains et cuisines dans un coin de l'espace de manière à pouvoir utiliser le reste de la surface de mille manières.

Les plans qu'ils proposent définissent des «aires de vie» que le client peut agrandir ou rétrécir, fermer partiellement ou au contraire ouvrir grâce à un système de parois coulissantes ou pivotantes qui se baladent sur rail sur toute la longueur ou la largeur de l'appartement. «Les panneaux que nous proposons sont de différents finis: ils peuvent être en bois, en métal, en plexiglas, très neutres ou en couleurs. L'usager peu les déplacer selon une trame pour créer différentes aires de vie qui suivent son envie ou son imagination», explique Guy Morand.

L'idée d'un espace très malléable a toujours fasciné. Le Japon est le premier pays à avoir adopté ce système de parois mobiles qui permettent d'ouvrir le logement sur l'extérieur ou, au contraire, de le fermer.

La liberté de compartimenter son intérieur soi-même est très séduisante. L'usager n'est plus passif dans l'endroit qu'il habite puisqu'on lui donne la possibilité de composer et de créer dans une certaine limite.

Cette façon de vivre est donc proche de la société dans laquelle nous vivons, qui aime le changement, la vitesse et l'idée de liberté... Mais pour aboutir à ces logements très «ouverts», les clients des deux projets ont eux aussi été très «ouverts»: «Pour faire un bon projet, il faut nécessairement un bon client», précise Yves Émond.

Parallèlement à l'architecture modulable, Yves Émond et Guy Morand s'intéressent beaucoup à la possibilité de développer, dans un proche avenir, une forme d'architecture provisoire qui permettrait d'offrir la possibilité de loger des sans-abri pour les quatre mois d'hiver au Canada, voire d'abriter des réfugiés de guerre soumis aux conditions extrêmes du désert: «Nous aimerions être capables de faire quelque chose dans le cadre de notre travail. Aider les autres en faisant de l'architecture, ce serait un rêve!», dit Guy Morand, l'étincelle dans le regard...

- Forme Studio, % 279-6066

www.formestudio.ca