Quand le salon s’installe dehors

Charles-Édouard Carrier Collaboration spéciale
Photo: Photo Manuti

Ce texte fait partie d'un cahier spécial.

Le balcon ou la cour arrière se transforment en une pièce à ciel ouvert. Mobilier luxueux, tables et chaises dignes des plus belles salles à manger et matériaux de première qualité, on met le paquet pour profiter confortablement des journées ensoleillées et des soirées chaudes de l’été.

Depuis quelques années, les spécialistes en design et en aménagement s’intéressent de plus en plus aux espaces de vie extérieurs. Chantal Couture est designer d’intérieur et d’extérieur, elle est aussi l’instigatrice de la tendance du vivre dehors au Québec : « L’idée, c’est d’habiller une pièce extérieure comme on le fait avec une pièce à l’intérieur. Ça devient un prolongement de la maison. » Et même si c’est souvent beaucoup d’argent pour quelque chose dont on ne profite que pendant quelques mois, le phénomène ne manque pas d’adeptes.

Le pouvoir du plastique

Parmi les tendances qu’elle note pour 2016, la designer qui participe aux émissions Des idées de grandeur, Des idées de grandeur dans ma cour et Ma maison Rouge Canal Vie présente des mobiliers faits en plastique rigide qui sont rétroéclairés ou non. Ils gagnent en popularité. Une gamme de produits à surveiller est celle des ensembles modulaires en polypropylène, un plastique résistant, imperméable, dont la surface sèche rapidement et qui ne moisit pas. L’entreprise Lounge Factory propose différents modèles aux coloris variés.

Des classiques qui vieillissent bien

En parlant de grandes tendances avec Jean-Marc Legault, président de JML inc., il rappelle d’entrée de jeu que, malgré les nouveautés, les styles plus classiques ont toujours leur place dans les catalogues de fournisseurs nord-américains et européens.

Pour 2016, il prévoit une baisse de la demande pour l’osier synthétique et un intérêt plus grand pour les couleurs pâles comme le beige ou le gris. Pour les revêtements, après l’acrylique, c’est l’arrivée du vinyle souple. Son apparence rappelle celle du cuir et il est encore plus imperméable que l’acrylique. La gamme de couleurs disponibles s’est bonifiée.

Le tek est un incontournable lorsqu’il s’agit de parler de mobilier extérieur. Cette année, on le verra agencé avec de l’aluminium ou même du rotin synthétique pour des ameublements aux lignes très contemporaines. Le bois d’ipé, qui provient de la Bolivie, s’invite aussi à la cour arrière. Selon M. Legault, l’ipé est plus durable et plus résistant que le tek, en plus d’être moins cher.

Marcelle Bourque est vice-présidente chez Jardin de ville. Elle remarque qu’il y a pour cette saison encore beaucoup de plateformes inspirées de ce que l’on retrouve dans les grands hôtels et clubs de vacances. Il s’agit de fauteuils sectionnels très bas, comme ceux de la collection KUMO fabriqués par Manutti en Belgique. Il y a aussi ce retour aux années 1950 et 1960, avec par exemple les fauteuils Kantan Brass par Brown Jordan ou même certains modèles de balançoires tout à fait au goût du jour.

Affronter les grands vents

Grands parasols, ombrières ou autres types de voilages ont fait leur entrée sur le marché québécois il y a un peu plus de 5 ans. « Le problème avec la voile, ce sont les points d’ancrage et sa fragilité aux vents. Nous proposons la tonnelle Sail montée sur quatre pieux avec une toile reprise par des élastiques. Le produit est fait pour résister à de grands vents, mais conserve un look contemporain et allégé », décrit Virginie Constant, associée chez Caméléon vert. L’entreprise commercialise la tonnelle sous sa marque maison Teknologie pour la vie.

Du mobilier écoresponsable

Il y a du mouvement du côté du mobilier fait à partir de plastique recyclé. Polywood et CRP, une entreprise ontarienne, ont largement augmenté leur éventail de produits en plastique durable et sans entretien. « Initialement, ce sont les chaises Adirondack en plastique qui ont intéressé les consommateurs. Quatre saisons, résistantes et colorées, elles ont rapidement conquis le marché », explique Karine Pépin de Signé Garneau. Aujourd’hui, de plus en plus de compagnies, y compris celles qui se spécialisent dans le mobilier haut de gamme, comme Telescope Casual, proposent aux consommateurs des solutions écoresponsables faites à partir de produits recyclés.

Pour certains, il s’agit de meubler un grand espace extérieur où se côtoient cuisine, foyer, spa et mur d’eau. Pour d’autres, il ne suffit que de choisir un agencement de table et chaises bistro pour le balcon d’une unité de condo en ville. Dans tous les cas, la saison 2016 en mobilier et ameublement de patio en sera une colorée, rafraîchissante et innovante.


Sites de référence

Caméléon vert
www.cameleonvert.com

Jardin de ville
www.jardindeville.com

JML inc.
www.jmlinc.com

Signé Garneau
www.signegarneau.com

Tendance décor Chantal Couture
www.chantalcouture.ca