Salon ExpoHabitation: construit sur du solide!

Nathalie Deraspe Collaboration spéciale
La maison gonflable B&B, de l’entreprise québécoise Cosy Bubble, ultime tendance du vivre dehors.
Photo: Expohabitation La maison gonflable B&B, de l’entreprise québécoise Cosy Bubble, ultime tendance du vivre dehors.

Ce texte fait partie du cahier spécial Habitation

Les organisateurs d’ExpoHabitation savent comment bâtir un succès. Après avoir accueilli une foule record de 105 000 visiteurs en février dernier, ceux-ci espèrent enfoncer le clou en recréant un village champêtre formé d’une dizaine de micromaisons. Du jamais vu au stade olympique !

Les sympathiques maisonnettes sur roue de la Charpenterie Da Vinci, élaborées à l’aide de stagiaires en génie du bois de l’Université Laval, seront du nombre, tout comme les microlofts des Industries Bonneville. « Nous étions perplexes face au mouvement des tiny houses de 300 à 400 pieds carrés, explique Dany Bonneville, coprésident de l’entreprise. Une étude de marché nous a permis de constater que les Québécois recherchent le meilleur des deux mondes. On s’est inspirés de notre série Nature lancée il y a 7 ou 8 ans pour construire des lofts aux allures très contemporaines de 500 à 900 pieds carrés. La série a été lancée en mars 2014 et, depuis, la demande est folle. » Évolutives et flexibles, ces maisons de petite taille avec toits plats, fenêtres panoramiques et plafonds de près de 10 pieds de hauteur sont offertes en cinq modèles. Les visiteurs pourront découvrir deux d’entre elles durant l’exposition.

Les Maisons Laprise ont également un concept novateur à proposer au public en matière de minimaisons. Leur filiale Habitaflex est à l’origine du microchalet Hôm, lancé en février dernier. « Il s’agit d’un bon intermédiaire entre la minimaison et la maison traditionnelle », confie Sylvie Raymond, coordonnatrice des communications et du marketing. Formée d’un seul module, cette résidence d’une superficie de 950 pieds carrés ne nécessite aucune construction de la part du client et peut être installée en trois jours seulement. « Les gens l’aiment en raison de son espace aéré, de son plafond cathédrale et de sa mezzanine », précise Mme Raymond.

Le village de micromaisons comprendra également le chalet unimodulaire Eldorado, construction de 486 pieds carrés tirée de la nouvelle série Villegia de Pro-Fab, ainsi qu’une minirésidence entièrement complétée en usine et signée Confort Design. Sans oublier la maison gonflable B&B, de l’entreprise québécoise Cosy Bubble, qui a remporté le prix d’excellence de l’Espace Loisirs & Design au dernier Salon international du 
design de Montréal.

Des idées à revendre

Autre nouveauté, le Groupe Leclerc, qui entend redessiner nos intérieurs grâce à ses modules détachables et interchangeables de 5 pieds sur 10 pieds. Le concept, baptisé Movehome, inclut toilettes, douche, laveuse, sécheuse et cuisine avec armoires de rangement. « Ça permet de profiter de l’espace toujours au bon endroit, soutient Pierre Leclerc, architecte et fondateur du groupe. On a juste à déplacer le module et on se retrouve avec un plus grand salon. Et il n’y a aucun dégât d’eau possible. Tout est contrôlé. » Une idée qui pourrait plaire aux autoconstructeurs.

Pour la porte-parole Emilie Cerretti, l’ExpoHabitation demeure l’endroit idéal pour faire le plein de conseils en vue de concrétiser nos projets résidentiels. « Il y aura 350 exposants sur place. Tout le monde y trouve son compte. Qu’on cherche des nouveaux produits, des idées pour modifier un meuble ou qu’on veuille dessiner une maison, on est en mode solution. Le Pavillon Décors et Styles fait à lui seul 6000 pieds carrés ! » Les visiteurs qui ont des projets précis en tête sont d’ailleurs invités à se présenter avec plans ou photos pour discuter avec les spécialistes sur place. Une façon d’économiser temps et argent, assure-t-elle.

De son côté, la designer et styliste lancera ses recettes-déco, des fiches d’inspiration permettant de recréer à la lettre les décors qu’elle nous suggère. « Il y a des gens qui ont du mal à aménager un espace. Cela va permettre de les guider », explique-t-elle. En guise de démonstration, le public pourra apprécier les décors d’une chambre à coucher et d’une salle à manger de 10 pieds sur 25 pieds chacune. À noter également le nouveau Pavillon des Arts, qui regroupera les œuvres tirées d’une sélection d’artistes en arts visuels.

Comme à l’accoutumée, une série de conférences gratuites seront offertes tout au long de l’événement. Pour couronner le tout, une visite de la maison Rouge s’impose. Construite de concert par les Industries Bonneville et les designers de Canal Vie au profit de la Fondation des maladies du cœur, cette résidence au cachet exceptionnel fera l’objet d’un tirage au sort le 25 novembre prochain.

À voir en vidéo