Le Saint-Dominique - C’était là la brasserie Eckers…

Émilie Corriveau Collaboration spéciale
La hauteur des plafonds des logements variera de 8 à 16 pieds. Ainsi, certains seront même aménagés sur deux étages, avec une chambre en mezzanine, comme ci-dessus.
Photo: Source DevMcGill La hauteur des plafonds des logements variera de 8 à 16 pieds. Ainsi, certains seront même aménagés sur deux étages, avec une chambre en mezzanine, comme ci-dessus.

Ce texte fait partie d'un cahier spécial.

Érigés en 1894 dans le boulevard Saint-Laurent, les locaux de la brasserie Eckers, qui ont abrité le Musée Juste pour rire de 1993 à 2010, avaient mauvaise mine depuis la fermeture de l’établissement muséal. Racheté par DevMcGill pour y construire des condominiums, le bâtiment, dont la valeur patrimoniale est qualifiée d’exceptionnelle, est aujourd’hui en pleine rénovation.

 

« Lorsque l’immeuble a été mis en vente, on a tout de suite été intéressé, signale d’emblée Stéphane Côté, président de DevMcGill. Sa localisation est excellente ; c’est aujourd’hui à peu près impossible de trouver un terrain dans ce coin-là. On s’est penché sur sa construction pour voir si on pouvait faire quelque chose avec lui. Il faut savoir que c’est un bâtiment qu’on ne pouvait pas démolir étant donné sa valeur patrimoniale. Chez nous, on aime ce genre de projet. Quand j’ai visité l’immeuble, j’ai tout de suite vu son potentiel, avec ses hauts plafonds, ses vues sur le mont Royal et sur le fleuve. On a donc décidé de se lancer dans l’aventure. »

 

Lorsqu’il parle d’aventure, M. Côté évoque en fait la construction du Saint-Dominique, un projet immobilier situé boulevard Saint-Laurent, à l’angle de la rue Sherbrooke. Celui-ci abritera 69 condos boutiques et des espaces commerciaux au rez-de-chaussée. Entièrement rénové, il conservera sa magnifique façade en pierre et son hall d’entrée au design ancestral.

 

« Il y a beaucoup de nouveaux condos à Montréal, mais il n’y en a pas des tonnes qui ont vraiment du cachet. Depuis quelques années, on trouve surtout des boîtes contemporaines avec beaucoup de fenêtres et des balcons. Des appartements comme ceux du Saint-Dominique, il n’en existe pratiquement plus aujourd’hui. Nous, on aime beaucoup travailler dans des édifices patrimoniaux qui sont un peu particuliers », indique M. Côté.

 

Espaces uniques

 

Particulier, l’immeuble du Saint-Dominique le sera certainement. Son hall commercial donnera sur le boulevard Saint-Laurent, alors que son entrée résidentielle sera située rue Saint-Dominique. Étant donné sa structure existante, la disposition de certaines fenêtres et les murs de brique qui ont été conservés, tous les logements seront différents.

 

« C’est sûr que le découpage n’est pas traditionnel, relève M. Côté. Il y a des logements qui ont des plans de plancher plutôt inhabituels. Par exemple, il y a des espaces qui, au lieu d’avoir trois petites fenêtres dans le salon, comportent une immense fenêtre. Quand on y entre, l’effet est saisissant ! »

 

Aussi, on trouvera au Saint-Dominique des lofts, des condos et des penthouses de 1 à 3 chambres dont la hauteur des plafonds variera de 8 à 16 pieds. Bon nombre d’entre eux seront de fort volume. Certains logements seront même aménagés sur deux étages, avec une chambre en mezzanine.

 

Si, par son caractère patrimonial et son cachet, le Saint-Dominique se distinguera de la majorité des nouveaux projets immobiliers montréalais, à l’instar de la plupart de ces derniers, il comportera des espaces communs. Ses habitants pourront profiter d’un toit-terrasse sur lequel seront aménagés des aires de détente et un plan d’eau. Ils pourront également jouir d’une cour intérieure paysagée, d’un lounge au rez-de-chaussée ainsi que d’une salle de sport équipée d’appareils modernes.

 

Un quartier en développement

 

Quant au quartier, dont plusieurs secteurs sont en piteux état, il tend à s’enjoliver. Notamment, l’arrondissement de Ville-Marie a entamé une démarche de revitalisation du boulevard Saint-Laurent et de ses abords. « C’est un secteur qui est appelé à se nettoyer et à continuer à se développer, confirme M. Côté. C’est un peu comme Griffintown il y a quelques années. »

 

« Mais ce qui est intéressant du côté de la localisation, ajoute le promoteur, c’est qu’il y a beaucoup de bâtiments patrimoniaux et de verdure aux alentours. Par exemple, il y a l’édifice du Monastère du Bon-Pasteur, qui est magnifique. Dès qu’on se trouve au deuxième étage du Saint-Dominique, on a des vues sur le bâtiment et son jardin, qui est pratiquement un parc. C’est vraiment très beau. On a aussi des vues sur le fleuve, parce que l’immeuble est situé en pente et qu’il n’y a pas beaucoup d’édifices élevés autour de lui. C’est le genre de panorama qu’on ne trouve pas beaucoup à Montréal. »

 

 

Clientèle et échéanciers

 

Le Saint-Dominique ayant connu une certaine popularité auprès du public dès sa mise en vente, déjà plus de 60 % de ses logements ont trouvé preneurs. La plupart des acheteurs sont de jeunes professionnels, seuls ou en couple, séduits par la proximité du Quartier des spectacles et du Quartier latin.

 

« Nous avons aussi une clientèle un peu plus âgée qui souhaite habiter en ville, qui aime avoir la possibilité de marcher pour aller à la Place des arts ou au Musée d’art contemporain. Ce sont des gens qui aiment le rythme urbain. On a aussi quelques investisseurs qui vont louer leur logement, mais très peu », observe M. Côté.

 

Les travaux de réfection ayant été entamés à l’automne 2012, les condominiums sont pratiquement prêts à être livrés. Quelques-uns d’entre eux le seront pour les Fêtes, mais la majorité seront habitables en janvier.

 

***

Le Saint-Dominique en bref

Localisation: 2115, boulevard Saint-Laurent, près du Quartier des spectacles et du Quartier latin et à proximité du métro Saint-Laurent
Promoteur: DevMcGill
Firme d’architecture: Karl Fischer
Nombre de logements: 69
Espaces: de 502 pi2 à 1540 pi2
Prix des logements disponibles: de 225 000 $ à 740 000 $
Livraison des condos: janvier 2014

Caractéristiques:
Édifice historique d’une valeur patrimoniale exceptionnelle
Espaces de stationnement intérieur superposés avec élévateurs mécaniques
Cour intérieure
Terrasse sur le toit avec plan d’eau
Salle de sport équipée d’appareils modernes
Café au rez-de-chaussée
Pour plus de détails: devmcgill.com/ condominiumstdominique


Collaboratrice

1 commentaire
  • Maria Gatti - Inscrite 2 novembre 2013 10 h 33

    Très beau, mais à nos frais!

    Cette réalisation semble très belle ; toutefois il est triste et consternant de constater les fonds engloutis dans la première rénovation pour le Musée juste pour rire, essentiellement par les contribuables québécois. Dont beaucoup n'auraient jamais les moyens d'y loger.

    Le quartier immédiat est en piteux état, mais on peut monter la côte vers les échoppes de la "Main", ou la descendre vers le quartier chinois et le supermarché IGA du complexe Desjardins.