Quartier A - Après Alta, ce sera Alfa, puis Alba dans l’arrondissement de LaSalle

Marie Lambert-Chan Collaboration spéciale
L’intérieur des condos se distingue par son design classique et épuré, ainsi que par ses espaces vastes et surtout lumineux.
Photo: Source Les Constructions G. Melatti L’intérieur des condos se distingue par son design classique et épuré, ainsi que par ses espaces vastes et surtout lumineux.

Ce texte fait partie du cahier spécial Habitation septembre 2013

Avec son nouveau projet immobilier, la société Les Constructions G. Melatti ne 
souhaite rien de moins que de « réaliser le nouveau LaSalle du XXIe siècle ».


En 2010, l’arrondissement de LaSalle a donné le feu vert au projet du Quartier Angrignon, un vaste réaménagement des terrains situés à l’intersection des boulevards Newman et Angrignon. Trois ans plus tard, on y trouve un milieu de vie des plus agréables où des centaines de copropriétaires ont décidé d’élire domicile. LaSalle a en effet autorisé dans cette zone la construction d’édifices résidentiels pouvant atteindre une hauteur de 16 étages. Parmi les différents projets qui y ont pris racine, on retrouve le Quartier A : trois tours d’habitation en copropriété comptant chacune 12 étages, sur lesquels sont répartis 400 condos.

« Avec le Quartier A, on veut réaliser le LaSalle du XXIe siècle. On caresse ce rêve depuis longtemps », déclare avec enthousiasme Gino Melatti fils, président des Constructions G. Melatti, le promoteur et constructeur derrière le Quartier A. Il faut dire que la famille Melatti a à cœur la croissance de LaSalle. Elle y a bâti des milliers de logements depuis les années 1960. Preuve de l’attachement indéfectible des Melatti pour cet arrondissement : on peut y croiser une rue et un parc portant le nom du patriarche.

Le Quartier A se révèle être un véritable succès, affirme M. Melatti fils. Les condos de la première tour, baptisée Alta, sont vendus à 95 %. Ceux du deuxième édifice, Alfa, seront livrés à la fin du mois d’octobre et le tiers d’entre eux ont déjà trouvé preneur. La construction de la dernière phase du projet, la tour Alba, débutera dans 18 mois. La superficie des logements varie de 500 à 3000 pieds carrés. Les studios sont offerts à 195 000 $. Le prix des appartements-terrasses de type penthouse, déployés sur deux paliers, peut quant à lui grimper jusqu’à 950 000 $.

Gino Melatti fils tenait à offrir une variété d’appartements pour répondre aux besoins de tous les types d’acheteur. « Nous visons les familles, les jeunes professionnels, les retraités, les premiers et les deuxièmes acheteurs, bref, tout le monde. C’est la beauté du Quartier A ! »

Une vue spectaculaire

Les tours portent la signature des Melatti : des structures de béton armé, contemporaines et élégantes. L’intérieur des condos se distingue par son design classique et épuré, ainsi que par ses espaces vastes et surtout lumineux. Le promoteur a en effet tenu à ce que chaque condo soit pourvu d’une généreuse fenestration offrant une vue panoramique spectaculaire sur le parc Angrignon, le centre-ville de Montréal, l’oratoire Saint-Joseph, la ville de LaSalle, le mont Royal et le lac Saint-Louis, selon l’emplacement de l’habitation. « Comme on a l’habitude de le dire, nous sommes vraiment entre la ville et la nature », souligne Gino Melatti fils.

Les matériaux utilisés sont de grande qualité. Les comptoirs de cuisine sont faits de quartz, les planchers, de lattes de bois franc, et les portes, de bois plein. Les salles de bain sont munies d’une robinetterie moderne et d’un pommeau de douche à effet de pluie.

Les condos du Quartier A sont par ailleurs « intelligents » : un iPod est encastré dans le mur du hall d’entrée. « Grâce à lui, on peut faire mille choses, comme contrôler l’alarme, le chauffage et les lumières, décrit M. Melatti fils. On peut même y brancher son téléphone, ce qui permet de voir qui sonne à la porte, même si on n’est pas à la maison. »

Les copropriétaires ont également accès à un gymnase, à une piscine, à un sauna, à un garage intérieur sur deux niveaux, à des terrasses et à d’immenses balcons privés, à une aire de barbecue et à une salle de réception.

Les avantages d’un quartier mature

Le secteur du Quartier Angrignon a été aménagé selon les principes du TOD (Transit-Oriented Development, ou quartier structuré autour des moyens de transport collectif). Ainsi, tous les services sont accessibles à pied, à vélo ou en transport en commun. Le vaste Carrefour Angrignon est à un jet de pierre, de même que plusieurs épiceries et restaurants. L’accès à la station de métro du même nom ne nécessite que deux minutes de marche. « Ce qui nous place littéralement à 10 minutes du centre-ville de Montréal, remarque Gino Melatti fils. Les gens n’ont plus besoin de leur voiture. D’ailleurs, plusieurs clients ont vendu la leur après avoir emménagé dans le Quartier A. »

Enfin, le lieu comblera tous les désirs des amoureux de la nature et du plein air : il ne faut que quelques minutes pour admirer les couchers de soleil sur le lac Saint-Louis, se balader dans le parc Angrignon et le Bois-des-Caryers ou pédaler sur les pistes du canal de Lachine ou du canal de l’Aqueduc.

Que ceux qui n’arrivent pas à mettre la main sur un condo du Quartier A ne désespèrent pas. La société Les Constructions G. Melatti n’a pas l’intention de s’arrêter en si bon chemin. L’entreprise a dans ses cartons un autre projet de construction résidentielle de 450 logements qui verra le jour dans quelques années… juste en face du Quartier A.


Collaboratrice

À voir en vidéo