Le 1248 - Un projet accessible pour un premier achat

Émilie Corriveau Collaboration spéciale
Un exemple d’aménagement de salon et salle à manger d’un logement comprenant deux chambres
Photo: Source Le 1248 Un exemple d’aménagement de salon et salle à manger d’un logement comprenant deux chambres

Ce texte fait partie du cahier spécial Habitation septembre 2013

Devenir propriétaire d’un condominium au centre-ville de Montréal, est-ce impensable lorsqu’on est un premier acheteur ? Avec son projet 1248, le Groupe Aquilini espère bien faire mentir cette croyance populaire.

 

Situé dans l’avenue Hôtel-de-Ville, à quelques pas de l’effervescence du Quartier des spectacles mais à l’abri du bruit et de la circulation, le 1248 est l’un des nombreux projets immobiliers à avoir vu le jour à Montréal au cours des derniers mois. Proposant des condos à partir de 202 000 $, dont la majorité se vendent à moins de 285 000 $, alors que le prix médian des copropriétés dans l’île de Montréal est estimé à 275 000 $, le 1248 attire une clientèle largement composée de jeunes professionnels et de premiers acheteurs.

 

« On est dans le Quartier des spectacles, à deux pas de la Place des arts, des théâtres, de l’UQAM et du Complexe Desjardins. C’est sûr que c’est attirant pour une clientèle urbaine et jeune, mais le prix aussi y est pour beaucoup. Le projet intéresse vraiment les résidants du quartier qui louent un appartement et qui souhaitent avoir accès à la propriété. Plusieurs se rendent compte que prendre une hypothèque pour un condo à 215 000 $, ça revient pratiquement au même prix que de payer un loyer dans le même secteur », explique Mme Diane Sabourin, directrice des ventes du 1248.

 

Si le Groupe Aquilini peut se permettre d’offrir des condominiums à ce prix, c’est parce que, ayant les reins assez solides pour le faire, il a choisi de construire l’immeuble avant de mettre en vente ses 143 logements. Cette démarche lui a permis de commander tous les matériaux en gros volume et d’éviter les pertes liées aux demandes particulières de clients désireux de personnaliser leur condo.

 

Aménagement complet

 

Bien que, pour certains, le fait de ne pouvoir choisir les matériaux et les finitions d’un logement puisse constituer un désagrément, d’après Mme Sabourin, cette façon de faire s’avère plus commode pour plusieurs. « Avant de lancer le projet, bien sûr, on a fait des études de marché. L’immeuble a été conçu pour plaire spécifiquement aux goûts de la clientèle visée et pour répondre à ses besoins. Il y a beaucoup de gens qui nous disent qu’ils ont beaucoup plus de facilité à faire leur choix comme ça, qu’ils préfèrent voir de quoi ont l’air les condos construits plutôt que de choisir sur plan. »

 

Il faut dire que tous les condos, qu’il s’agisse des 3 ½, des 4 ½, des 5 ½ ou des maisons en rangée, ont été aménagés de façon très sobre et neutre, avec des planchers de bois tantôt clairs, tantôt très foncés, de la céramique sans motifs ni flaflas et des comptoirs de quartz de couleur uniforme.

 

« Pour les finitions, on a choisi quatre ambiances différentes, vanille latte, mocha java, cappuccino et espresso, qui sont assez neutres et qui permettent aux acheteurs de décorer comme ils le veulent, affirme Mme Sabourin. C’est aménagé, mais, comme le tout est très ton sur ton, il y a beaucoup de place pour des touches personnelles. »

 

Si les condos ont été aménagés dans des tons neutres, les corridors et les espaces communs, eux, ont été agrémentés de couleurs vibrantes. À certains étages, le vert pomme domine, alors que, à d’autres, il s’agit de l’orangé. Éclairés par des lustres savamment disposés, les lieux ont un aspect foncièrement lumineux.

 

Espaces communs

 

Dans le même esprit de permettre aux premiers acheteurs d’accéder à la propriété, le promoteur a prévu certains espaces communs, comme une salle de réunion, un centre d’entraînement, une cour intérieure et une terrasse sur le toit, mais aucun aménagement qui soit très dispendieux à entretenir. Aussi, l’endroit ne compte ni piscine, ni spa, ni bain tourbillon, des aménagements très en vogue dans les nouvelles tours du secteur.

 

« Il faut être logique. Si on vend des condos abordables, mais que les frais de condo sont élevés parce qu’il y a beaucoup d’entretien à faire, au final, ça revient cher par mois. C’est en bonne partie pourquoi on a décidé de faire un toit-terrasse et d’y mettre des barbecues, mais de ne pas installer de piscine », précise la directrice des ventes.

 

Occupation immédiate

 

Sur le marché depuis juin, les condos du 1248 se vendent à bon rythme, d’après Mme Sabourin. Si quelques condos et maisons en rangée ont déjà trouvé preneur, plusieurs sont toujours disponibles, et ce, dans les quatre ambiances prédéterminées.

 

« Ce qui est génial, c’est que les gens qui achètent peuvent emménager très rapidement, souligne Mme Sabourin. Comme tous les condos sont déjà prêts, il suffit de recevoir l’approbation de la banque et de passer chez le notaire. »

 

 

Collaboratrice

***


LE 1248 EN BREF

Adresse : 1248, avenue de l’Hôtel-de-Ville (Quartier des spectacles)
Promoteur : Faubourg Phase III Development LP, une division du Groupe Aquilini
Constructeur : Magil Construction Corporation
Architecte : Atelier Urban Face
Logements : un bâtiment en forme de U de six étages, 143 appartements
1 chambre : 101 appartements
2 chambres ou 2 chambres et 1 bureau : 42
2 étages de stationnement intérieur (38 500 $ pour une place de stationnement)
Occupation : prêt à être habités
Caractéristique : cour intérieure, terrasse au toit, gymnase équipé avec vue sur la cour intérieure, rangement grillagé individuel au sous-sol, électroménagers de marque Frigidaire inclus dans chaque condo
Prix : une chambre : 202 000 $ ou plus
Deux chambres : 287 000 $ ou plus
Maison en rangée sur deux niveaux (5e et 6e étages) : 433 000 $ ou plus
Informations : le1248.com

À voir en vidéo