Pointe-aux-Trembles - Un nouveau quartier dès cet été

Hélène Roulot-Ganzmann Collaboration spéciale
Les habitations de la phase 1 du projet de Pointe Est sont en vente en vue d’une livraison en juillet 2013.
Photo: Tg Beco Les habitations de la phase 1 du projet de Pointe Est sont en vente en vue d’une livraison en juillet 2013.

Ce texte fait partie d'un cahier spécial.

Du côté du promoteur TG Beco, on insiste sur l’aspect durable et esthétique du projet de Pointe Est. « Il n’y aura aucun fil en hauteur, puisque nous avons enfoui l’électricité, le câble et le téléphone, déclare son directeur, Jack Arduini. D’autre part, il y aura beaucoup d’arbres. Nous avons notamment opté pour des stationnements en sous-sol pour éviter ceux en surface et limiter l’asphalte. En fait, seules les rues seront goudronnées. »

Ce nouveau projet immobilier voit le jour en ce moment sur un terrain laissé vacant par le Canadien National, rue Victoria, entre les 53e et 64e avenues. Ce sont donc 468 nouvelles unités d’habitation dans un arrondissement qui n’a pas connu de véritable chantier de cette ampleur depuis une vingtaine d’années. La clientèle cible ? Les familles, traditionnellement bien présentes dans l’arrondissement.


« Mais nous offrons toute une panoplie de produits et de surfaces, précise Jack Arduini, propres à attirer des clientèles différentes. Nous avons des petites surfaces, 550 pieds carrés dans les condoplex, et jusqu’à 2200 pieds carrés dans les maisons de ville, avec une à quatre chambres fermées. Ça séduit à la fois des jeunes qui souhaitent quitter le foyer de leurs parents, des mères célibataires, des familles traditionnelles, des gens dans la quarantaine, des premiers acheteurs, etc. », tous attirés par le calme du quartier, les activités récréatives offertes à quelques centaines de mètres et la possibilité de se rendre facilement au centre-ville en voiture, en bus puis en métro ou à vélo.


« Nous avons beaucoup misé sur les transports actifs et en commun, assure le promoteur. Une piste cyclable sera réalisée à l’intérieur du quartier et elle rejoindra celle de la rue Notre-Dame. Nous avons un arrêt de bus à 100 mètres et la ligne mène directement au métro Honoré-Beaugrand. Et la future gare Pointe-aux-Trembles du Train de l’Est est à quelques pas de là, ce qui permettra de se rendre au centre-ville en quelques minutes. » Une voie de chemin de fer qui ne devrait cependant pas poser de désagréments en termes de pollution sonore, car pour couper les bruits et ainsi assurer la quiétude des futurs propriétaires, un grand mur-écran de 15 mètres de remblais, garni de gazon et d’arbustes, sera érigé.


Nature immédiate


Les amateurs de sport en plein air jouiront de cet espace avec, à proximité, un quai de débarquement sur le fleuve et ses multiples possibilités d’activités aquatiques, le golf de l’île de Montréal, le parc-nature de la Pointe-aux-Prairies et le parc de la polyvalente Pointe-aux-Trembles. Pique-nique, course à pied, raquette, tennis, bicyclette, baseball, basketball, soccer, ski de fond… tout cela à deux pas de la maison. Les familles apprécieront également ce lieu paisible avec deux écoles primaires et une école secondaire dans le secteur, un CLSC, plusieurs bibliothèques, etc.


Tranquillité en ville


À l’intérieur, TG Beco a opté pour un concept clés en main avec très peu de choix pour les clients. Les cuisines et les salles de bain sont tout de même offertes en trois teintes et il est possible de demander un foyer au gaz et d’opter pour un comptoir en quartz ou en granit.


Pour le reste, tout est inclus dans le prix, variant de 149 000 à 229 000 dollars plus taxes pour les condos (le prix des maisons de ville n’est pas encore affiché) : stationnement en sous-sol, stationnement à vélos, rangement, cuisine européenne à aire ouverte, salle de bain design avec baignoire et douche, parquet de bois franc, hauteur sous plafond de 8 pieds, 9 dans les maisons de ville, isolation phonique et thermique supérieure, grande fenestration, terrasse ou balcon, électroménagers dans la cuisine, grande salle-penderie dans toutes les chambres, chauffage central au gaz, air conditionné, etc.


« Nous n’avons pas fait la demande de certification LEED, mais nous nous en approchons, ajoute Jack Arduini. Nous allons créer un parc à l’intérieur du quartier Pointe Est, il y aura également un bassin de rétention des eaux, bien sûr, les chasses d’eau des toilettes seront doubles, etc. Depuis que nous avons démarré la mise en vente, nous nous rendons compte que nous attirons à la fois les gens de la couronne qui souhaitent se rapprocher de Montréal et les gens du centre-ville qui veulent se mettre au vert et agrandir leur chez-eux. Pointe Est, conclut-il, c’est la tranquillité en ville. »