Virée de printemps

Normand Thériault Collaboration spéciale

Ce texte fait partie d'un cahier spécial.

Une première ou une nouvelle résidence ? Vous voulez ou vous devez, conjoint ou conjointe oblige, prendre une décision en regard du type d’habitation à retenir pour une future acquisition. Sachez qu’il est possible de « magasiner » au temps des Visites libres, ce rendez-vous annuel qui propose un éventail d’une centaine de projets immobiliers. Et, ce qui ne nuit à rien, un autobus peut même vous attendre pour vous conduire d’un lieu à l’autre.
 
Il y a la ville, la banlieue ou la campagne. C’est déjà une décision à prendre. Il y a aussi le type d’habitation, entre l’unifamiliale, le condo, la résidence, voire le loft. Cela détermine le type de vie familiale qu’on veut obtenir. Et il ne faut pas oublier les services, entre avoir à tout faire soi-même ou vivre encadré par une conciergerie. Et, cela étant décidé, il reste à déterminer où on ­aimerait bien vivre.
 
Ainsi, quiconque a les moyens ou consent à vivre avec des paiements étalés sur des décennies pourra dire que le luxe abordable consiste à vivre avec une traversée de ponts mais aussi à pouvoir profiter d’un petit château en banlieue : le projet ­Ambiance Plein-Sud, et ses résidences à 750 000 $ plus les taxes, comme il se doit, pourra bien être ce qu’il recherche.
 
Un autre, ami du patrimoine bâti, s’inscrira dans ce groupe d’acheteurs qui considèrent que la reconversion des anciens immeubles industriels fait aller de pair grands espaces et environnement, rendant accessibles ces édifices venus du passé de ce Montréal qui fut la métropole industrielle du Canada : alors, La Machinerie l’attend, avec ses grandes fenêtres et ses plafonds aux poutres apparentes.
 
Un dernier voudra vivre dans cette solution domiciliaire qui est en train de transformer l’image architecturale de Montréal : le gratte-ciel n’est en effet plus sur l’île Hochelaga une rareté, quand un peu partout dans Ville-Marie les ­nouvelles tours surgissent. Aussi pensera-t-il que L’Avenue est un édifice tout à fait conforme à ses désirs.
 
Offres et incitations

Ce week-end est le dernier de ces Visites libres. Et ce sont 102 projets résidentiels neufs qui sont offerts, toutes portes ouvertes. Et qui visitera constatera que l’offre est multiple. Ne retrouve-t-on pas ces projets inscrits sur tout le territoire montréalais, mais aussi sur toute l’île, comme en banlieue sud, ou sur l’île Jésus, celle de Laval, et jusqu’en Montérégie et en Lanaudière-Laurentides ?
 
Et qui visite se fera d’ailleurs rappeler que le temps est favorable à l’achat, puisque les taux hypothécaires sont relativement bas et, ce qui n’est pas à négliger pour qui choisit de vivre en « ville », que Montréal a amélioré son programme d’accès à la ­propriété, les montants maximaux de l’aide financière étant ainsi augmentés.
 
Tournées

Alors, l’aventure vous tente ? D’ailleurs, les organisateurs de cet événement font tout pour vous y attirer : n’offre-t-on point à Montréal des circuits motorisés ?
 
Ainsi, qui visite le site www.habitermontreal.com/decouverte se fait proposer neuf visites d’arrondissements, et ce, dans des autobus où des guides ajoutent aux propositions domiciliaires un descriptif du quartier parcouru. Et cela, de Cartierville jusqu’au Vieux-Lachine ou à Hochelaga-Maisonneuve, comme à Montréal-Nord, Villeray, Saint-Laurent, Ville-Marie, Côte-Saint-Paul ou Verdun.
 
Et qui se rendra au 873, boulevard de Maisonneuve Est, au nord de la station Berri-UQAM, pourra embarquer dans un autobus jaune qui lui fera faire le tour du Village et le fera s’arrêter à l’entrée de neuf projets domiciliaires. Tout cela entre 13h30 et 16h30, avec, en prime, la possibilité d’être, comme on dit, « l’heureux gagnant » d’un tirage dont le prix est un voyage à New York, Greenwich Village étant inscrit au programme.
 
Et, le printemps étant à nos portes, pourquoi alors ne pas se laisser tenter ?, diront plus d’une et plus d’un. Et rendez-vous sera alors pris pour visiter d’abord monhabitationneuve.com et dès aujourd’hui, à moins que ce ne soit demain pour les circuits, débutera cette virée printanière.
 
Comme quoi il n’y a pas que des cabanes à sucre à visiter quand mars revient !