Dorval - Le projet MV3 est achevé!

Hélène Roulot-Ganzmann Collaboration spéciale
Ayant pour toile de fond la municipalité de Dorval, MV3 s’installe dans un milieu urbain bordé d’espaces verts.
Photo: illustrations Gestion PCA Ayant pour toile de fond la municipalité de Dorval, MV3 s’installe dans un milieu urbain bordé d’espaces verts.

Ce texte fait partie d'un cahier spécial.

D’ici cet été, les 86 premiers lofts du projet Espace MV3 vont progressivement être occupés. Dans le même temps, la vente de la deuxième phase se met en branle. C’en sera alors complètement terminé de ce vaste programme immobilier Espace MV1, MV2 et MV3, comprenant lofts, condos et maisons en rangée dans des bâtiments flambant neufs, ne dépassant pas les quatre étages, écoénergétiques et milieu de gamme. De quoi changer entièrement la physionomie de ce quartier de Dorval, situé à quelques rues de l’autoroute 20 et à distance de marche du lac Saint-Louis.


Il y a eu l’Espace MV1, puis MV2. MV3 a suivi, d’abord avec ses appartements en condoplex, puis ses 86 premiers lofts mis en vente le printemps dernier. Alors que 85 % d’entre eux sont aujourd’hui vendus, la société Gestion PCA vient de lancer la vente des 87 suivants, les derniers de ce vaste projet immobilier situé entre le boulevard Bouchard et l’autoroute 20, à Dorval.


« Grand atout de ce programme, note Francine Bérubé, coordonnatrice marketing et communications du projet, d’abord sa situation. Nous sommes à 15 minutes du centre-ville de Montréal en voiture, dans un environnement urbain mais avec des espaces verts propices aux activités de plein air. Le lac Saint-Louis est à distance de marche, ce qui permet des promenades riveraines, une piste cyclable passe tout près, il y a une gare de train de banlieue et Via Rail, plusieurs lignes d’autobus, une pharmacie, un supermarché, des restaurants accessibles moyennant une petite marche, etc. Et n’oublions pas que nous sommes à quelques minutes de l’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau. Mais que cela n’inquiète pas les acquéreurs potentiels, nous ne sommes pas sur le chemin des avions, ni pour le décollage, ni pour l’atterrissage. Nous n’avons pas de désagrément, seulement l’avantage de la proximité ! »


De quoi attirer toutes sortes de clientèles. Des premiers acheteurs, puisque le projet propose des prix abordables, mais aussi des familles qui voudraient quitter le centre-ville de Montréal pour disposer de plus d’espace, ainsi que des retraités qui ne veulent pas sortir de l’île, mais qui fuient le stress de la métropole. « Notre cible est très large, parce que nos produits sont variés. Nos lofts disposent d’une à trois chambres à coucher, les plus petits ayant 575 pi², les plus grands autour de 1200. Tous se situent dans une fourchette de prix allant de 150 000 à 250 000 dollars, plus les taxes. »


Au rez-de-chaussée et au quatrième étage, tous les appartements disposent d’une grande terrasse, quand les étages du milieu offrent un balcon. La hauteur sous plafond est de 10,5 pieds, tous de plain-pied, la fenestration abondante offre une grande luminosité, le chauffage est électrique.

 

Valeur écoénergétique


Les cuisines sont à aire ouverte et certains des plus grands lofts disposent d’une deuxième salle de bain. Enfin, tous bénéficient d’un espace de rangement au sous-sol, d’un walk-in et de grandes garde-robes dans les chambres. « Nous offrons également, inclus dans le prix, une place de stationnement pour toutes les habitations, les plus grandes au sous-sol, les plus petites en majorité à l’extérieur, souligne Francine Bérubé. Aussi, le futur acheteur a un vaste choix concernant les couleurs, les planchers de bois franc, les comptoirs de cuisine, les placards, la céramique dans la salle de bain. Bien sûr, cela peut engendrer des coûts supplémentaires si un acheteur opte pour un comptoir en granite ou en marbre. Règle générale, nos finitions sont milieu de gamme, afin que nous puissions proposer un prix abordable, voire très abordable si on se compare au marché. »


Autre priorité du programme : sa valeur écoénergétique. D’abord, un aménagement paysager est prévu dans la cour intérieure, sur laquelle s’ouvrent quelques-unes des terrasses privées, et privilégie des plantes indigènes qui ne consomment pas beaucoup d’eau. L’eau est économisée autant que faire se peut, avec notamment la gestion des eaux de pluie et le recours à des toilettes à double chasse d’eau. L’isolation thermique comme phonique est au-dessus des normes, la toiture est réfléchissante, etc. Le vivre-ensemble est également privilégié, avec des espaces communautaires de type salle de gym et spa, pour amener les gens à se rencontrer.

 

Bureau des ventes

479, avenue Mousseau- Vermette, Dorval, H9S 0A6. Tél. (514) 605-2032


info@espacemv.com


http://www.espacemv3.com


***

Fiche technique

Nombre d’habitations : 87 sur 4 étages pour la deuxième phase de MV3, 173 en tout.
Lofts de 575 à 1200 pi²
Prix : de 150 000 à 250 000 $ + taxes
Lieu : à Dorval, entre l’autoroute 20, au nord, et le boulevard Bouchard, au sud ; à 15 minutes du centre-ville de Montréal en voiture et à quelques minutes de l’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau ; à distance de marche d’une pharmacie, d’un supermarché, de restaurants, d’une gare de train et d’arrêts d’autobus ; proche du lac Saint-Louis et de ses activités récréatives, d’une piste cyclable et de différents espaces verts.
Attraits : terrasse ou balcon pour toutes les habitations ; aménagement paysager dans la cour intérieure ; de 1 à 3 chambres fermées ; hauteur de plafond de 10,5 pieds; chauffage électrique par plinthes ; isolation thermique et phonique ; très grande fenestration ; finitions et matériaux milieu de gamme ; stationnement intérieur ou extérieur pour chaque habitation


Collaboratrice