Le Castelnau - On assiste dans Villeray à la revitalisation d'un bâtiment patrimonial

Pierre Vallée Collaboration spéciale
Le bâtiment à caractère historique des Clercs de Saint-Viateur change de vocation.<br />
Photo: Source DevMcGill et TMSA Le bâtiment à caractère historique des Clercs de Saint-Viateur change de vocation.

Ce texte fait partie du cahier spécial Habitation février 2012

Sis au 7400, boulevard Saint-Laurent, à l'angle de la rue de Castelnau Ouest, le bâtiment à caractère historique des Clercs de Saint-Viateur, qui a jadis logé l'ancien Institut des sourds et muets, non seulement se refait une beauté, mais il change aussi de vocation. D'institutionnel, il devient résidentiel.

La rénovation et la transformation du bâtiment patrimonial ne représentent que la première phase d'un projet immobilier résidentiel qui en compte quatre. À terme, le complexe résidentiel comprendra 300 unités de logement. Nommé Le Castelnau, ce projet est le résultat d'un partenariat entre deux promoteurs immobiliers, Thibault, Messier, Savard et associés (TMSA) et DevMcGill. «Cela fait quelques années que nos deux entreprises cherchent à collaborer, souligne Martin Galarneau, vice-président chez TMSA, et le projet Le Castelnau est le résultat de ce rapprochement.»

Un long parcours

L'idée de transformer ce bâtiment en immeuble résidentiel est venue aux deux promoteurs le jour où les Clercs de Saint-Viateur ont décidé de mettre l'édifice en vente et de confier celle-ci à un courtier immobilier. «Dès que nous avons appris que le bâtiment était à vendre, nous avons signalé notre intérêt.»

Malgré ce vif intérêt, les promoteurs ne pouvaient pas avancer rapidement, car la transformation de la vocation de l'immeuble exigeait au préalable un changement de zonage. «Notre premier geste, avant même de déposer une offre d'achat, fut d'aller rencontrer les fonctionnaires de l'arrondissement afin de connaître ce qu'ils attendaient d'un pareil projet et quelles étaient leurs exigences.»

Les promoteurs ont par la suite passé par toutes les étapes et toutes les instances concernées par un pareil projet: le Comité architecture et urbanisme de la Ville de Montréal, le Conseil d'arrondissement de Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension, le Comité exécutif de la Ville de Montréal, le Conseil municipal de la Ville de Montréal, le Comité consultatif d'urbanisme de l'arrondissement et l'Office de consultation publique de Montréal. «Nous avons passé devant certains comités deux fois plutôt qu'une, la première avec un projet préliminaire et la seconde avec un projet plus élaboré et bonifié, grâce, entre autres, aux commentaires des diverses parties.»

Le processus fut long: il s'est écoulé deux ans avant l'obtention de l'autorisation nécessaire. Mais il a permis de concevoir un projet qui tient compte des exigences des élus comme des citoyens. Ainsi, il a été convenu qu'aucune construction n'aurait lieu sur le terrain situé devant l'immeuble. De plus, ce terrain, qui aujourd'hui contient des espaces bétonnés et de stationnement, sera entièrement reverdi.

Les trois autres phases, qui seront des constructions neuves, seront situées à l'arrière du bâtiment patrimonial et ne dépasseront pas en hauteur ce dernier. Il a été aussi convenu de favoriser l'arrivée de familles en offrant à ces dernières des unités plus spacieuses et plus adaptées à la vie familiale. On a aussi convenu de réserver 15 % des unités à des logements abordables. Les promoteurs se sont aussi engagés à investir une somme de 400 000 $ dans des projets de logements sociaux dans l'arrondissement.

Première phase

La phase 1 consiste dans la transformation du bâtiment historique en 92 unités résidentielles. La superficie de ces unités va de 530 pieds carrés à 1550 pieds carrés. Les unités comprennent une, deux ou trois chambres à coucher et certaines s'étendent sur deux niveaux. La fourchette de prix va de 149 000 $ à 818 000 $. «La variété de l'offre garantit la mixité de la clientèle, explique Stéphane Côté, président de DevMcGill. C'est une valeur que nous cherchons à mettre de l'avant dans tous nos projets immobiliers, évidemment, lorsque c'est possible. Et, avec Le Castelnau, c'est plus que possible, étant donné l'endroit où il est situé.» En effet, Le Castelnau se trouve tout juste en face de la station de métro du même nom, à un jet de pierre du parc Jarry et à quelques minutes de marche du marché Jean-Talon et des commerces de la Petite Italie.

Un toit-terrasse, avec plan d'eau et fontaine, sera aménagé sur le toit de l'immeuble à l'usage exclusif des résidants de la phase 1. «Comme on ne pouvait pas installer des balcons, ce qui aurait défiguré l'architecture du bâtiment, on a fait le choix du toit-terrasse. Mais, pour les phases suivantes, toutes les unités auront un balcon et certaines seront même dotées d'une terrasse privée.» La phase 1 abritera aussi l'ensemble des aires communes aux quatre phases, soit la salle d'exercice, le sauna, le spa et le salon des propriétaires. Les résidants pourront garer leur voiture dans un stationnement souterrain.

La hauteur des plafonds dans les unités sera de 8 à 12 pieds, selon l'étage, et les fenêtres mesureront de 6 à 10 pieds. La finition intérieure des unités est soignée: comptoirs en quartz, armoires contemporaines ou classiques, planchers en bois d'ingénierie, céramiques dans les salles de bain. Les promoteurs font preuve d'innovation en introduisant le concept d'iCondo. En effet, à l'aide d'un iPhone ou d'un iPad, les résidants pourront fermer et ouvrir les lumières et les rideaux, programmer la température, lancer le visionnement d'un film et, grâce à un système de haut-parleurs intégrés, écouter de la musique dans la pièce de leur choix. «C'est une option qui est disponible moyennant un supplé-ment, souligne Stéphane Côté. Bien que nous cherchions à offrir aux résidants une certaine gamme dans le choix des finitions intérieures, il est toujours possible de personnaliser davantage la résidence. Nous sommes ouverts à l'ajout de certaines petites options.»

***

Collaborateur du Devoir

***

Fiche technique

Nombre d'unités de la phase 1: 92 unités
Grandeur des unités: de 530 pieds carrés à 1550 pieds carrés
Type d'unité: condominiums d'une, deux ou trois chambres à coucher sur un ou deux niveaux
Prix des unités: de 149 000 $ à 818 000 $