Prével Retraite - Au Cherbourg, les résidants sont bénévoles pour servir des petits-déjeuners

Marie-Hélène Alarie Collaboration spéciale
Le Cherbourg, à Brossard<br />
Photo: Source Prével Le Cherbourg, à Brossard

Ce texte fait partie d'un cahier spécial.

Les personnes âgées présentes dans la collectivité et la collectivité présente chez les personnes âgées: c'est un projet qui prend forme chez Prével Retraite.

Ils ont le temps, ils ont la santé, mais surtout ils ont envie de partager. Des résidants qui reçoivent familles et amis pour un concert de jazz ou qui vont passer un avant-midi avec les enfants dans des écoles défavorisées: c'est ce genre d'activité que Prével Retraite veut mettre de l'avant.

L'idée est simple, même simplissime, mais elle nécessite quand même une certaine organisation. Anne-Marie Vincent, directrice du marketing chez Prével, explique ce nouveau projet avec beaucoup d'enthousiasme: «Pour nous, c'est une manière de faire voir aux gens que ça bouge dans les résidences. Il faut changer cette image, encore trop présente dans la population, qu'une résidence pour personnes âgées, c'est ennuyant.»

Échanges

On commence donc par favoriser les échanges avec la population. Ce qu'on veut, dans un premier temps, c'est inviter toute la population à des activités organisées à l'intérieur de la résidence. L'autre volet de ce projet est d'amener les résidants à partager leur expérience à l'extérieur de la résidence, dans la collectivité.

Chez Prével Retraite, on en est encore à l'ébauche du projet, mais cela n'empêche pas certaines activités d'avoir lieu depuis le début de l'été. Par exemple, dans la résidence de Pointe-Claire, le Cambridge, s'est tenu un concert de big band en plein air qui a été fort apprécié des résidants. De plus, comme le promoteur avait fait la publicité de cet événement dans les journaux locaux, les voisins et même des gens de l'extérieur ont pu venir entendre ce concert de jazz tout à fait gratuitement et l'apprécier tout autant que les résidants.

Mais, quand il est question de l'engagement des résidants dans leur collectivité, le plus joli projet vient du partenariat formé entre Prével Retraite et le Club des petits-déjeuners. Pour l'instant, cette activité n'a lieu qu'à la résidence de Brossard, le Cherbourg. Anne-Marie Vincent précise: «Les résidants sont bénévoles pour servir des petits-déjeuners. Pour l'instant, c'est une activité-pilote, mais on sent les gens très intéressés... On parle de même faire une fête de Noël avec les enfants qui auront connu les bénévoles depuis le début de l'année scolaire.» On pense déjà à d'autres causes dans lesquelles les aînés pourraient s'engager.

Santé et bien-être

Dans ce contexte d'échan-ges, on veut aussi faire la promotion de la santé. On compte y parvenir à l'aide d'événements organisés dans les résidences et auxquels le public en général est invité à participer. Dès novembre, dans chacune des résidences, on mettra sur pied une «Journée santé et bien-être». Lors de ces journées, le public et les résidants pourront assister à des conférences sur des sujets variés, comme la vitalité au quotidien, l'alimentation, la forme physique et les façons qui permettent aux personnes âgées de se sentir en meilleure forme. On y proposera aussi des ateliers sur des cours éventuellement offerts à la résidence, par exemple la danse Nia, qui s'inspire des mouvements et concepts des arts martiaux et est adapté aux personnes âgées.

La promotion de la santé, chez Prével Retraite, passe aussi par des conférences. Durant l'automne, on pourra entendre l'auteure nonagénaire Marguerite Lescop ainsi que le Dr Schwartz, sur les mythes et la réalité de la vieillesse. D'autres conférences sont aussi prévues sur l'alimentation vivante et sur la naturopathie.

On pense déjà à plusieurs autres activités, comme des conférences-voyages, avec, une fois par mois, la présentation d'un film sur un pays en particulier. «Ces échanges pourraient aussi prendre la forme de soupers thématiques ou d'une démonstration culinaire offerte par un chef-vedette; on ne manque pas de projets», ajoute Mme Vincent.

Tout le réseau


Prével Retraite compte aujourd'hui quatre résidences: Le Cambridge à Pointe-Claire, Le Cherbourg 1 et Le Cherbourg 2 à Brossard et Le Graham à Ville Mont-Royal. Dans chacune de ces résidences, on retrouve plusieurs activités offertes aux résidants, tant culturelles et sociales que sportives.

Pour la mise en forme, on propose des salles d'exercice dotées de plusieurs appareils cardiovasculaires de même que de poids libres. Des sessions d'activité physique en groupe sont également offertes, tels que le yoga ou le taï-chi. De plus, la piscine permet de faire des longueurs et de prendre part aux cours d'aquaforme. Pour ceux qui préfèrent les activités culturelles, il est intéressant de noter l'offre de cours de l'Université du troisième âge, des concerts de musique classique, un club de lecture, des sorties au théâtre, au cinéma ou au musée.

Évidemment, toutes ces activités favorisent l'interaction parmi les retraités, qui pourront aussi participer à des cours de chorale ou de danse. Dans les résidences, on trouve aussi des clubs de vin et des démonstrations culinaires. Il n'est pas rare de voir certaines activités organisées par les résidants, comme le bridge, le scrabble, la pétanque et le billard.

Toutes les résidences du groupe possèdent des salons où les résidants peuvent recevoir des soins de coiffure et d'esthétique, de manucure et de pédicure.

Prével accorde un soin particulier à la santé et à la sécurité de ses résidants, avec la présence d'un personnel de soins 24 heures sur 24 et d'une tirette d'alarme installée dans chaque pièce des appartements ainsi que dans les salles communes. Un médecin visite régulièrement chacune des résidences.

***

Collaboratrice du Devoir