Le Zéro-1 - Un pied-à-terre unique au centre de tout

Les microappartements du Zéro-1 oscilleront entre 228 pi2 et 603 pi2.
Photo: Source Zéro-1 Les microappartements du Zéro-1 oscilleront entre 228 pi2 et 603 pi2.

Après avoir transformé les résidences de l'UQAM en site hôtelier en 2008, le Groupe Cholette redonnera une nouvelle vie au 1, boulevard René-Lévesque Est avec le projet Zéro-1. Du 15 septembre au 15 décembre, les microappartements autrefois érigés pour accueillir une clientèle étudiante seront entièrement rénovés selon une formule unique à Montréal: le «style boutique concept».

Le Zéro-1, c'est le mariage des bienfaits de la vie urbaine avec les services hôteliers haut de gamme. Situées en plein coeur du Quartier des spectacles, les 170 unités construites sur 12 étages oscilleront entre 228 pi2 et 603 pi2 et seront complètement aménagées et meublées au goût du jour. Mais il faudra s'activer parce que, à l'heure actuelle, sur 170 logements, déjà une centaine ont trouvé preneur.

Un appartement type

Le promoteur, qui ne touchera pas à l'extérieur de l'édifice, a confié le contrat de design à Mp1 design. Inspirées de cette boîte qui n'en est pas à son premier projet de ce type, les unités, disponibles à partir de 88 500 $ plus les taxes, seront entièrement meublées de mobilier contemporain sur du plancher en alternance de bois franc et de céramique.

Les unités, dessinées en neuf versions de studio «design et confortable» (chambre et espace de travail), six suites «chics et décontractées» (chambre, espace de travail et salon-lounge) et deux lofts «stylisés et audacieux» (chambre, espace de travail et salon-lounge), comprendront notamment un espace de travail, un espace cuisine avec électroménagers intégrés dans une armoire (frigo et four à micro-ondes), des fenêtres ouvrantes, une salle de bain design avec cabine-douche de 3 pieds sur 6 pieds de style loft en céramique avec parois vitrées, du rangement intégré et de la literie de luxe grand confort. Alors que, dans les plus grandes, soit les suites et les lofts, on retrouvera également un lecteur DVD et un téléviseur à écran plat LCD en option.

Les microappartements seront juchés au-dessus d'un rez-de-chaussée aux airs hôteliers qui accueillera un atrium, un lounge, un restaurant de «signature», dont on préfère pour l'instant taire le nom, et un dépanneur Couche-Tard ouvert 24 heures sur 24.

Quant aux étages, on réserve un espace pour l'aménagement d'une terrasse dite panoramique, de salles de réunion high-tech, d'un espace de détente, de deux salles d'exercices pour les adeptes de cardio et de yoga, de salons VIP pour événements spéciaux et de salles de conférence.

Un service personnalisé à la carte

«Avec le Zéro-1, on compte offrir un service à la carte personnalisé et complet dans un complexe où les frais de condo seront réduits au minimum», explique Michel Cholette, président du groupe, en cours d'entrevue. Celui qui dit d'abord tirer son expertise dans la construction résidentielle et la mise en marché de condos entend toutefois suivre de près l'offre de services afin de s'assurer de la qualité. Le concept est simple: on veut que les gens ne manquent de rien. Et, pour ce faire, le Groupe Cholette y mettra le paquet.

Du service de traiteur au service d'entreposage des meubles en passant par le service de sous-location des logements pour un séjour de courte ou de longue durée, les employés de la copropriété hôtelière prendront tout en charge. Information sur le divertissement et les meilleures adresses montréalaises, livraison de magazines et journaux, demandes spéciales (envoi de fleurs, réservation de restaurant ou autres), organisation d'excursions et location d'espaces de stationnement: les possibilités sont infinies. Et, pour quiconque le souhaite, à la manière des grands hôtels, la conciergerie se chargera même de livrer des billets pour un spectacle au Festival de jazz directement sur la table de chevet.

Des services d'entretien ménager seront également disponibles. Par cela, on entend la fourniture d'articles de toilette et de produits de beauté, le ménage complet de l'unité et un service de blanchisserie et de nettoyage à sec à même l'édifice. Entre autres.

Ce qu'on garantit aussi: vue imprenable sur la métropole, service de sécurité et réceptionniste en permanence, système de climatisation, con-nexion téléphonique voix via IP et accès Internet sans fil. Trois unités modèles ont d'ailleurs été aménagées et il est toujours possible de les visiter.

L'hôtel, qui fermait ses por-tes ces jours-ci, devrait livrer ses studios, suites et lofts pour le 15 décembre. Ce nouveau concept de condotel servira surtout de pied-à-terre centralisé pour les gens d'affaires ou encore de pension assurée pour les investisseurs visionnaires.

À propos du promoteur


Le Groupe Cholette a cons-truit 5000 unités depuis 20 ans. À Montréal, le promoteur est l'auteur du Domaine des Brises, du Quartier Saint-Laurent, du Molière, d'Angus et du District Griffin. Le président, Michel Cholette, a occupé différents postes au sein du conseil d'administration de l'Association provinciale des constructeurs d'habitations du Québec (APCHQ), notamment la présidence au niveau provincial il y a deux ans et la présidence pour la région de Montréal pendant environ quatre ans.

***

Collaboratrice du Devoir

À voir en vidéo