Saveurs: bonne année café!

Photo:

Le café connaît une popularité grandissante auprès de la population québécoise, qui découvre avec plaisir les joies des cafés d'origine. Tout prouve que cela va continuer, car les fabricants de machines espresso n'en finissent plus de proposer des machines à café qui rivalisent de beauté avec les plus belles pièces d'art ou de design ménager.

L'influence de l'Europe

La mode des petits cafés européens, du café-au-lait-croissant a créé des émules un peu partout, y compris au Québec. Dans le même ordre d'idées, un raffinement domestique axé sur le cocooning a largement favorisé l'aménagement des cuisines et des salles de bain. Sur les listes de mariage, on peut ainsi voir croître la popularité des machines à café qui deviennent, comme le grille-pain, des objets utilitaires nécessaires dans la demeure.

En même temps, des chaînes de resto-cafés s'implantent au Québec et dans le reste du Canada, et prônent les cafés d'origine. Les brûleries ou maisons de torréfaction envahissent les supermarchés en proposant les crus de café parmi les meilleurs de Colombie, d'Hawaii, du Costa Rica ou d'autres coins du monde, producteurs de café. Le café est rentré dans les moeurs à un point tel que la société Krups qui produit de façon industrielle des machines à café vient de lancer à Vancouver, Toronto et Montréal un concours des meilleurs endroits où consommer le café. Avec une sélection de journalistes en gastronomie, de chefs ou de dégustateurs, on proposait initialement six endroits dans chacune des villes sélectionnées.

Le Michelin du café

Comme pour le guide Michelin, les critères désignent l'endroit selon la propreté, la décoration mais surtout l'art de servir et de présenter le café. Les cafés étant servis de façon identique soit, en espresso, les juges devaient classer individuellement les cafés visités pour établir, en final, un gagnant. Toi, moi & café ainsi que Café Art Java sont les deux gagnants avec cependant une légère avance pour Toi, moi & café reconnu comme le meilleur café à Montréal. Un bon café doit être riche et crémeux sur le dessus sans avoir d'amertume en final. Un résultat qui s'obtient à partir des meilleurs grains d'Arabica, la meilleure souche de café qui se définit à la torréfaction par sa finesse, à la différence de l'autre variété, le robusta, plus amer et mois intéressant. On retrouve souvent ce dernier dans les cafés moulus, parfois mélangés à des grains de pois chiches torréfiés qui permettent ainsi d'afficher de bas prix pour une qualité très médiocre.

Philippe Mollé est conseiller en alimentation.

***

La recette de la semaine - Oeufs brouillés aux truffes d’hiver
– 1 petite truffe de 30 g
– 12 oeufs
– 30 ml de beurre
– 30 ml de crème
– Fleur de sel
– Poivre du moulin
Casser les oeufs et ajouter la moitié de truffe hachée. Disposer dans une casserole épaisse dans un bain-marie. Remuer à la cuillère de bois tout en chauffant le bain-marie. Lorsque le mélange épaissit, ajouter la crème et assaisonner. Quand le mélange devient crémeux, ajouter le reste de truffe. Assaisonner et finir hors du feu avec le beurre. Servir sur une tranche de pain de campagne grillé.

***
Biblioscopie
Thés et Tisanes
Tammy Safi
Éditions Guy Saint-Jean
imprimé à Singapour, 2005
111 pages
Un livre parfait pour se remettre du temps des Fêtes certes, mais aussi un livre qui donne des idées de recettes à l’année longue pour apprécier le thé et les tisanes. Une foule de recettes et l’histoire du thé et des tisanes démystifiés.

***
Gastroscopie
La Pinsonnière de 2006
Le prestigieux établissement Relais & Château de Cap-à-l’Aigle, la Pinsonnière se refait une beauté, ce qui devrait lui permettre d’ouvrir au printemps 2006 avec de nouvelles chambres avec foyer, un spa, et de larges vues donnant sur le majestueux fleuve Saint-Laurent.

Le grand Régis
en montagne
On a pu le voir il y a deux ans lors du festival Montréal en lumières et apprécier son talent, sa simplicité et son sens du partage. Ce magicien des sens est pour moi le futur grand cuisinier dont on parlera dans les chaumières après avoir réservé de trois à cinq mois d’avance pour se sustenter dans son nouveau restaurant qui surplombe les monts de l’Ardèche et les forêts remplies de champignons du Velay.
Restaurant de Régis et Jacques Marcon, (restaurant des Cimes) 43290, Saint-Bonnet-le-Froid (4-71-59-93-72)
www.cimes@relaischateaux.com