Saveurs - Le jambon fumé du Petit Poucet

Depuis un an, Carole Nadon, une des deux filles de la famille, gère avec charisme et dévouement les destinées de la rôtisserie Au Petit Poucet. À sa droite, Réjean Campeau, chef du restaurant.
Photo: Depuis un an, Carole Nadon, une des deux filles de la famille, gère avec charisme et dévouement les destinées de la rôtisserie Au Petit Poucet. À sa droite, Réjean Campeau, chef du restaurant.

Loin du conte de Charles Perrault, le Petit Poucet de Val-David est resté fidèlement attaché à l'image de l'homme qui l'a fondé il y a 60 ans, Louis Burdairon. Savoyard d'origine, il a peut-être retrouvé sa Haute-Savoie dans cette magnifique région des Laurentides. Maître rôtisseur formé à la dure école européenne, il a su créer en 1945, dans une cabane de bois rond, le premier restaurant du Petit Poucet, une rôtisserie à l'origine. À cet endroit est née l'histoire du jambon fumé au sucre d'érable, qui perdure depuis 60 ans.

Le chef et le jambon

Les incendies détruisant à l'époque bon nombre de commerces installés dans des édifices de bois, il a fallu tout reconstruire. M. Burdairon a ensuite cédé son commerce à trois hommes d'affaires qui ont agrandi bâtisse et cuisine pour doter la rôtisserie d'équipements modernes et de fumoirs dernier cri. En 1965, Réjean Campeau est bien jeune lorsqu'il fait ses débuts au restaurant Au Petit Poucet. Quarante ans plus tard, après être devenu chef du restaurant, il poursuit le travail du fondateur sans que rien, ou presque, ait changé. Jambon du Québec, saumure secrète, sucre d'érable de la région et fumaison ont eu pour résultat la fidélité exemplaire d'une clientèle qui a su suivre cette tradition installée dans les familles, et pas seulement dans les Laurentides.

En 1975, André Nadon achète les parts de la rôtisserie qu'il transmettra par la suite à trois de ses enfants. Depuis un an, Carole Nadon, une des deux filles de la famille, gère avec charisme et dévouement les destinées de la rôtisserie Au Petit Poucet. Sans rien vouloir y changer, elle apporte une vision nouvelle et un esprit créatif comme dans sa boutique adjacente, le tout étant bénéfique pour le commerce et la création d'emplois en région.

Ancienne infirmière, Carole Nadon, bénévole au Grand Prix du Canada à Montréal, pilote d'avion et restauratrice de surcroît, est passée par toutes les étapes de la restauration. Pour cette raison, elle sait apprécier le travail de chacun. Si rien n'a changé dans les recettes, rien non plus n'a changé dans la salle à manger. Aucune nappe de tissu mais des nappes à carreaux, des ustensiles proches de l'ordinaire et un décor qui rappelle la série télé Le Temps d'une paix. Même le vieux poêle trône à l'entrée pour rappeler l'époque de la création de la rôtisserie. Selon Carole Nadon, les habitués du dimanche et les visiteurs séjournant dans les Laurentides auraient de la peine à voir disparaître ce décor gagnant, ce kitsch d'une époque transformé en réussite commerciale, que les Japonais en visite viennent d'ailleurs immortaliser avec leurs appareils numériques.

Dans un tel environnement, le cochon est roi et dignement représenté. En 2005, après de très nombreux jambons, le Petit Poucet a revêtu ses bottes de sept lieues, qu'il a reprises à l'ogre pour affronter la forêt de Val-David et partir à la conquête de nouveaux horizons. Nul doute que le jambon du Petit Poucet a de nombreuses années devant lui. Petit Poucet deviendra grand, toujours plus grand.

Au Petit Poucet

1030, route 117

Val-David, (819) 322-2246

***

La recette de la semaine - Soupe aux haricots, au lard et au jambon

Recette pour quatre personnes

- 300 g de haricots secs

- 150 g de poitrine de porc maigre en petits dés

- 3 gousses d'ail hachées

- 1 tomate écrasée

- 200 g de jambon en dés

- 1 oignon haché

- 45 ml de persil haché

- 45 ml de beurre

- Sel et poivre au goût

Faites tremper les haricots de type coco à l'eau froide pendant au moins six heures.

Égouttez les haricots. Dans une casserole, faites fondre le beurre et faites revenir le lard avec l'oignon de trois à quatre minutes. Ajoutez les haricots, la tomate et l'ail, puis versez trois litres d'eau. Faites cuire pendant une heure, ajoutez le jambon puis assaisonnez légèrement. Faites cuire de nouveau pendant une heure à feu doux. Ajoutez de l'eau ou du bouillon si nécessaire. Finissez la cuisson et rectifiez l'assaisonnement. Terminez avec le persil. Servez dans des assiettes creuses comme soupe épaisse ou soupe-repas.

***

Gastroscopie

Jamie Oliver fait bouger les choses

Ce jeune, simple et talentueux chef de la Grande-Bretagne adopte la cause d'une meilleure alimentation dans les cafétérias des écoles britanniques. Muni d'une pétition de 270 000 signatures, il influence avec bonheur le gouvernement de Tony Blair, qui cautionne pour une fois un tel changement d'orientation. Véritable star médiatique du petit écran, il est l'auteur de nombreux livres de cuisine à succès. Les ados et les jeunes couples s'identifient à lui et découvrent le plaisir de cuisiner. Avis à tous!

Jardins urbains

Depuis quelques années, ces jardiniers bio vous livrent à domicile viandes, volailles, oeufs et légumes que Reza et son épouse cultivent avec amour. Pour se procurer leurs produits, visitez le site www.jardinsurbains.ca.

***

Biblioscopie

Je cuisine à la manière de Jérôme Ferrer

Éditions Communiplex

111 pages

Trop peu de pages pour un tel livre à déguster avec les yeux. L'irrésistible cappuccino de homard ou la marisca de fruits de mer au jus de rouille témoignent de l'intérêt du chef pour sa Méditerranée natale. Un beau livre pour un des meilleurs chefs de l'heure.