La tendance des livres de recettes: la simplicité!

Sophie Ginoux
Collaboration spéciale
Muffins déclinés à la manière de pogos. Une trouvaille signée Marilou pour son livre 3 fois par jour : tout simple
Photo: Justine Marc-Aurèle Muffins déclinés à la manière de pogos. Une trouvaille signée Marilou pour son livre 3 fois par jour : tout simple

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

Nos autrices et auteurs gourmands du Québec se sont-ils donné le mot cette saison ? Les livres de cuisine de l’automne ont un thème central récurrent : la simplicité. Une tendance lourde, qui se décline en une multitude de recettes et d’astuces, tandis que notre quotidien reprend son rythme trépidant et que notre panier d’épicerie devient de plus en plus cher. Mais ces livres ont-ils encore leur place sur nos comptoirs quand il est si facile, justement, d’avoir accès à des tonnes de recettes sur Internet ? Nous sommes allés à la rencontre de la populaire Marilou et de la nutritionniste Jessika Langlois pour en savoir plus.

Quand Marilou a créé le blogue culinaire 3 fois par jour, il y a de cela presque dix ans, son ambition première était de conjuguer cuisine et plaisir. Le succès de son initiative l’a amenée en 2014 à lancer un premier livre, suivi de quatre autres puisque Tout simple, son dernier opus, vient de paraître. Qu’aime-t-elle dans ce format, alors qu’elle est déjà bien présente sur la Toile et dans notre petit écran, en plus de disposer de son propre magazine ? « Sincèrement, c’est un de mes projets préférés, confie-t-elle. Un blogue, c’est de la spontanéité. Une émission, c’est aussi éphémère. Mais je considère le livre comme un objet intemporel, une référence que l’on peut utiliser et passer ensuite à ses enfants, une sorte d’héritage. Mes livres sont aussi le meilleur reflet de mon univers visuel, auquel je tiens beaucoup. »

Jessika Langlois, autrice de deux livres, dont Cuisiner avec ce qu’on a, paru au mois d’août, s’exclame de son côté en riant : « Suis-je un peu vieux jeu ? Pour moi, un livre, c’est quelque chose de sacré. Mais plus sérieusement, j’aime son caractère tangible. J’invite les gens à prendre des notes dedans, à changer une épice ou un ingrédient pour un autre. Bref, à se l’approprier comme un outil du quotidien. »

De la facilité à la simplicité

Les confinements pandémiques et le télétravail nous ont peut-être ramenés dans nos cuisines, mais ils ont aussi marqué l’avènement du prêt-à-manger et de la livraison à domicile. Par manque de temps, d’énergie, d’idées ou d’envie, préparer un repas peut sembler laborieux. « Même moi, qui passe mes journées à parler et à tester de la nourriture, lorsque j’arrive à la maison, il m’arrive souvent de ne pas savoir quoi préparer », indique Marilou.

C’est à la lumière de ce constat, et en voyant ses deux filles se régaler bien plus de pâtes au beurre et au prosciutto que de plats plus sophistiqués, qu’elle a travaillé pendant deux ans avec son équipe sur son nouveau concept. « Je me suis rendu compte que les recettes que je proposais, souvent faciles, n’étaient pas pour autant simples, explique-t-elle. Oui, une recette peut être facile à faire, mais nécessiter des temps d’attente, quatre chaudrons, des outils de cuisine spéciaux ou une longue liste d’ingrédients. Alors, j’ai décidé d’assumer la simplicité dans ce nouveau livre, qui rassemble des recettes niaiseuses que tout le monde peut aimer. »

Les propositions toutes simples de Marilou se déclinent du matin au soir : sandwichs déjeuners, smoothies sans mélangeur, salades, soupes-repas, muffins, desserts amusants comme une patte d’ours à cuisiner dans une tasse au micro-ondes, etc. L’ouvrage contient également des options de substitution d’ingrédients pour être encore plus accessible. « En préparant ce livre, j’avais en tête un public assez large, dit-elle. De jeunes parents, des étudiants, des femmes de carrière. J’ai envie que Tout simple soit leur allié, qu’il allège leur charge mentale comme physique quand vient le temps de faire à manger. »

Précieuses bases

 

Toute nutritionniste soit-elle, Jessika Langlois aime bien manger. Son livre Cuisiner avec ce qu’on a représente donc un peu à ses yeux « le cours d’économie familiale qu’on n’a plus. Il ne s’agit pas d’un livre santé, mais d’un livre de bases qui, une fois maîtrisées, nous permettent de nous débrouiller et d’être créatifs. »

L’autrice a donc structuré son livre autour de dix plats de base, de la quiche aux boulettes, en passant par le poulet rôti, les muffins et les poudings. Chaque chapitre débute par la préparation d’une base inratable, que l’on décline ensuite en cinq variations pour changer l’ordinaire. « Je veux faire comprendre aux gens que la cuisine n’a pas à être compliquée pour être bonne, indique-t-elle. J’ai aussi fait en sorte qu’on puisse remplacer des ingrédients qu’on n’aurait pas chez soi pour gagner un maximum de temps. »

Au moyen de cette approche qui encourage également la réutilisation, la nutritionniste s’attaque par la bande à un second problème de taille : le gaspillage alimentaire. « C’est un sujet qui me préoccupe comme de plus en plus de personnes, dit-elle. Ma position est la suivante : pourquoi sans cesse réinventer la roue et s’imposer l’achat d’aliments chers, dont une bonne partie atterrira à la poubelle ? Un simple poulet rôti peut facilement se recycler en wrap, en salade, en bouillon ou finir dans une quiche. »

Avec ses recettes simplissimes, Jessika Langlois souhaite convaincre les étudiants, les jeunes familles, les personnes âgées, ou même les personnes qui manquent de confiance devant des fourneaux de trouver ou de retrouver le plaisir de cuisiner. Avis aux intéressés !

3 fois par jour : tout simple
Marilou, Éditions Cardinal, Montréal, 2022, 264 pages

Cuisiner avec ce qu'on a : 10 bases | 50 recettes | 1000 possibilités
Jessika Langlois, Éditions Québec-Amérique, Montréal, 2022, 232 pages

Suggestions en prime

En plus des ouvrages concoctés par Marilou et par Jessika Langlois, il est possible de faire le plein d’idées de repas simples et savoureux dans d’autres livres récents.

Réconfort sans effort
Geneviève O’Gleman, Les éditions de l’homme, Montréal, 2022, 240 pages

La prolifique nutritionniste, dont l’émission de télé, les livres et le magazine Web Savourer sont consacrés au plaisir de cuisiner sainement, vient de lancer au mois de septembre un 16e ouvrage. Réconfort sans effort est une ode à la cuisine familiale dans ce qu’elle a de plus apaisant et chaleureux. Effectivement, inutile de stresser, avec ces plats tout-en-un, classiques, voyageurs ou végé, comme des soupes et des braisés. Même chose
avec des déclinaisons de pâtes, des plats enfournés et des fondues réinventées. De
l’apéro au dessert, et du brunch du dimanche en pyjama aux collations, Geneviève O’Gleman nous invite à conjuguer cuisine, réconfort et santé. Et ça fonctionne !

Trop bon !
La Tablée des chefs, Les éditions La Presse, Montréal, 2022, 184 pages

Pourquoi est-il passé sous le radar, ce livre coloré et appétissant ? Remis depuis 2008 aux jeunes de la DPJ dans leur trousse de départ, il vient de subir une cure de jeunesse et s’adresse depuis le mois de mai à toutes celles et à tous ceux qui s’apprêtent à voler de leurs propres ailes. On y retrouve toutes les bases nécessaires à un apprenti cuisinier : les ingrédients et le matériel minimums, les techniques culinaires indispensables, ainsi que 60 recettes toutes simples et à bon prix, comme le macaroni au fromage et au bacon, la salade de pommes de terre, les pilons de poulet épicés, la frittata aux légumes et le pain aux bananes. Des astuces antigaspillage, des propositions végé et beaucoup de photos alléchantes complètent ce guide fort bien fait.

Ce contenu spécial a été produit par l’équipe des publications spéciales du Devoir, relevant du marketing. La rédaction du Devoir n’y a pas pris part. 



À voir en vidéo