Cueillir et manger la forêt

Catherine Lefebvre
Collaboration spéciale
«L’alimentation est un prétexte fabuleux pour aller remettre les pieds en forêt et avoir un peu moins peur de cet environnement», estime Ariane Paré-Le Gal.
Photo: Guillaume Vincent/Tremblant Express «L’alimentation est un prétexte fabuleux pour aller remettre les pieds en forêt et avoir un peu moins peur de cet environnement», estime Ariane Paré-Le Gal.

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

Le duo père-fille formé de Gérald Le Gal et d’Ariane Paré-Le Gal, derrière Gourmet sauvage et auteur du livre à succès Forêt. Identifier, cueillir, cuisiner, présente son deuxième ouvrage, Cueillir la forêt, un guide pratique permettant de mieux identifier les plantes sauvages tout au long de leurs étapes de croissance.

De la bible au guide pratique

 

Le livre Forêt. Identifier, cueillir, cuisiner est une sorte d’hybride entre l’encyclopédie et le livre de recettes. « Il est vraiment à l’image de ce qu’on est, de notre relation à la forêt, de notre relation à la cuisine qui est teintée par tout ce travail, toute cette intimité qu’on bâtit avec notre territoire, explique Ariane Paré-Le Gal. Lorsque j’ai pris la décision avec mon conjoint de reprendre l’entreprise de mon père, il a fallu que je me replonge dans tout ça. C’était donc d’abord un outil pour mon père et moi, de transmission de connaissances, et un legs à nos enfants. »

Finalement, le livre a connu un énorme succès, vendu à plus de 50 000 exemplaires depuis sa parution en 2019. « Les gens nous disaient : il est magnifique votre objet, mais je ne peux pas l’apporter dans le bois, il est trop gros. » De là est née l’idée de concevoir un guide pratique, de 470 pages !

« On voulait que Cueillir la forêt soit plus détaillé sur le plan des photos et que la majorité des plantes soient photographiées à différents stades de croissance, ajoute-t-elle. Parce que c’est une chose d’identifier la plante au moment où on peut la consommer ou la cuisiner, mais c’est tellement précieux d’être capable de l’identifier en amont. On est à la cueillette de la morille et on voit déjà des bébés de telle ou telle plante, on sait qu’on va pouvoir revenir au même endroit plus tard dans la saison. »

L’ouvrage est divisé en types de plantes, comme les verdures, les fleurs et les champignons, incluant plusieurs photos illustrant les diverses étapes de maturation de chaque espèce. Les conseils pour les identifier et les cueillir de façon responsable sont plus étoffés dans ce nouvel ouvrage. Cela permet aux lecteurs-cueilleurs d’être bien outillés pour aller s’aventurer dans les bois et mieux connaître leur milieu de vie.

À la rencontre du territoire

 

Au cours des 30 dernières années d’activité de Gourmet sauvage, Ariane Paré-Le Gal a vu l’entreprise de son père, la sienne aujourd’hui, se métamorphoser. « J’étais adolescente quand mon père a commencé, et il n’y avait pas d’intérêt pour ce qu’il faisait, mis à part certains chefs, comme Anne Desjardins et Normand Laprise », raconte-t-elle.

De fil en aiguille, la gastronomie tout comme l’intérêt pour le territoire et notre conscience environnementale ont largement évolué dans les dernières années. « Tout ça explique en partie pourquoi de plus en plus de gens comprennent l’importance d’avoir un contact étroit avec le territoire sauvage qui nous entoure pour le comprendre et être plus près de notre humanité. »

Selon elle, c’est notamment ce qui explique le franc succès de leur premier ouvrage. « Forêt est venu faire rêver, ajoute-t-elle. Il y a des gens qui l’ont acheté sans jamais aller à la cueillette, mais qui l’ont feuilleté en se disant : wow ! Il y a tout un univers là-dedans. Le simple fait de savoir que ça existe, ça nous rapproche de cet endroit. »

Alors que la saison chaude est à nos portes, que toute la nature est en pleine renaissance, c’est l’occasion parfaite d’aller à sa rencontre, de l’observer, et de l’expérimenter entièrement.

« L’alimentation est un prétexte fabuleux pour aller remettre les pieds en forêt et avoir un peu moins peur de cet environnement », conclut-elle.

Cueillir la forêt. Guide d’identification des plantes sauvages. Ariane Paré-Le Gal et Gérald Le Gal, Éditions Cardinal, 35 $. 

À voir en vidéo