L’autre défi zéro gaspi de Florence-Léa Siry

Catherine Lefebvre
Collaboration spéciale
Dans son livre, Florence-Léa Siry présente notamment des conseils pour mieux conserver les aliments.
Photo: Getty Images Dans son livre, Florence-Léa Siry présente notamment des conseils pour mieux conserver les aliments.

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

L’experte en zéro gaspi et écoentrepreneuse Florence-Léa Siry publie Défis zéro gaspi, un cinquième livre pour aider les consommateurs à réduire le gaspillage alimentaire à la maison. Y offrant conseils et canevas de recettes, elle lance le défi à tous.

L'idée d’écrire un cinquième livre à propos du gaspillage alimentaire lui vient à la suite du défi vide-frigo qu’elle s’est elle-même lancé en janvier dernier. « Chaque jour, je cuisinais avec un ingrédient accumulé dans les semaines précédentes », raconte Florence-Léa Siry. Son objectif était d’inciter ses abonnés à prendre part au défi et à réfléchir à notre façon de consommer les aliments. Résultat : elle a atteint plus d’un million de personnes sur Facebook pendant son défi. Comme quoi, l’intérêt des consommateurs pour la réduction du gaspillage alimentaire est grand.

« J’ai recensé les questions les plus fréquentes et j’ai conçu mes recettes à partir des ingrédients ciblés dans les commentaires, comme savoir quoi faire avec les différents types de farine qu’on accumule », précise-t-elle.

Pour que les lecteurs s’y retrouvent bien, chaque chapitre du livre Défis zéro gaspi porte sur une zone de conservation : le comptoir, le réfrigérateur, le garde-manger et le congélateur. Elle présente ensuite trois étapes : évaluer, organiser et inventer. Concrètement, elle invite les lecteurs à évaluer leurs habitudes de consommation et les raisons pour lesquelles ils gaspillent certains aliments. Puis, elle présente des conseils pour mieux planifier ses achats, mieux conserver les aliments et, surtout, les différentes façons de les consommer pour réduire considérablement le gaspillage alimentaire.

De là, ses canevas de recettes. Puisque nous n’avons pas tous les mêmes ingrédients qui traînent au fond du réfrigérateur ou du garde-manger, Florence-Léa Siry propose des recettes « dont vous êtes le héros ». Par exemple, elle indique la quantité d’ingrédients sucrants à ajouter, mais elle laisse la liberté aux lecteurs d’utiliser ceux qu’ils ont sous la main (sucre blanc, cassonade, sirop d’érable, miel) plutôt que d’acheter un nouvel ingrédient chaque fois.

« Le zéro gaspi me permet de réduire ma charge mentale, explique-t-elle. Au lieu de toujours retourner à l’épicerie pour acheter les quelques ingrédients manquants à une recette, on utilise les ingrédients qu’on a déjà. Et en plus, on fait des économies ! »

Une incidence écologique

En plus d’économiser de l’argent, la réduction du gaspillage alimentaire est un geste important dans la lutte contre les changements climatiques. Les scientifiques du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) présentent la réduction du gaspillage alimentaire comme l’une des meilleures solutions pour y parvenir.

Cela lui apparaît donc comme une excellente raison de partager ses meilleurs conseils pour faire partie de la solution. « Et pour que ce soit durable, il faut que ça demeure créatif, conclut-elle. Quand on se force à manger certains aliments pour éviter à tout prix de les gaspiller, on s’éloigne du plaisir. »

Florence-Léa Siry est d’avis qu’il faut aussi être indulgent envers soi-même et respecter ses propres limites dans ces changements d’habitudes de consommation. Voilà de quoi nous donner encore plus envie de relever ses défis zéro gaspi !

Recette de canevas de craquelins maison

Rendement | variable

Temps de préparation | 10 minutes

Temps de cuisson | 15 minutes

Temps de conservation au congélateur | 2 mois (pâte crue)

INGRÉDIENTS

  • 250 ml (1 tasse) de farine
  • 250 ml (1 tasse) de farine de noix (au besoin, moudre des noix)
  • 2,5 ml (½ c. à thé) de sel
  • 5 ml (1 c. à thé) d’herbes ou d’épices
  • 60 ml (¼ tasse) d’huile ou de pesto
  • 60 ml (¼ tasse) de levure nutritionnelle (facultatif)
  • 125 ml (½ tasse) d’eau
  • 2,5 ml (½ c. à thé) de poudre d’ail ou d’oignon (facultatif)
  • Graines pour garniture (facultatif)

PRÉPARATION

Placer la grille au centre du four.Préchauffer le four à 400 °F (200 °C).Dans un robot culinaire, mélanger la farine, la farine de noix et le sel. Ajouter l’huile, la levure et l’eau. Assaisonner. Pétrir lentement, jusqu’à la formation d’une boule. Si nécessaire, ajoutez un peu d’eau ou de farine. La pâte doit être malléable et lisse, pas collante ni trop sèche. Placer la boule entre deux feuilles de silicone ou de papier parchemin et étaler jusqu’à environ 2 mm d’épaisseur. Retirer la couche supérieure de papier, saupoudrer de graines et rouler doucement dessus avec le rouleau à pâtisserie pour les presser. Couper la pâte en morceaux de la taille de votre choix et piquer chaque craquelin avec une fourchette pour éviter qu’ils gonflent à la cuisson. Transférer sur une plaque à pâtisserie en gardant la couche inférieure de papier. Cuire au four de 10 à 15 minutes. Laisser refroidir avant de servir. Conserver dans un contenant hermétique, sur le comptoir, jusqu’à une semaine.

Cette recette est tirée du livre Défis zéro gaspi. Techniques et canevas pour réduire le gaspillage alimentaire (Florence-Léa Siry, Éditions de l’Homme, 29,95 $, en librairie)

Moi j’mange

Le rendez-vous télévisuel des adeptes d’alimentation durable, Moi j’mange, diffusé sur les ondes de Télé-Québec, présente un livre inspiré de la populaire émission animée par Stéphane Bellavance. Parmi les fidèles collaborateurs de l’émission, notons Florence-Léa Siry, Bernard Lavallée et Caroline Huard, alias Loounie. Leurs meilleurs conseils et recettes sont au coeur de ce nouvel ouvrage.



À voir en vidéo