Huit confiseries locales à découvrir pour l’Halloween

Virginie Landry
Collaboration spéciale, cariboumag.com
Les amateurs de bonbons durs craqueront pour les créations ludiques et fruitées faites à la main de Candylab.
Photo: Candylab Les amateurs de bonbons durs craqueront pour les créations ludiques et fruitées faites à la main de Candylab.

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

Et si cette année pour l’Halloween, vous remplaciez les traditionnelles petites tablettes de chocolat commerciales et les bonbons gélifiés par des produits d’ici aux saveurs locales ? Tour d’horizon de confiseries artisanales où s’arrêter ce week-end pour dénicher des sucreries faites au Québec.

Fays, terroir chocolaté

Pour leurs chocolats et nougats

Les créations de la chocolatière Mathilde Fays marient à la perfection un chocolat de grande qualité et les délicates saveurs du terroir québécois. Avec des parfums comme « groseilles et poivre des dunes », « rhubarbe et thym citronné », « argousier », « huile de caméline et graines de chanvre », il est difficile de se contenter d’une boîte de 12 chocolats.

Où acheter ? Sur leur boutique en ligne et en boutique au 47, rue Notre-Dame, Oka


 

Candylab

Pour leurs bonbons durs

Les amateurs de bonbons durs craqueront pour les créations ludiques et fruitées faites à la main de Candylab. En boutique, il est possible de regarder les artisans confiseurs à l’œuvre tandis qu’ils étirent, roulent et tranchent en tout petits bonbons les énormes rouleaux de sucre. Pour l’Halloween, on peut se procurer des petites citrouilles de style jack-o’-lantern à saveur d’orange.

Où acheter ? Sur leur boutique en ligne et au 6030, boulevard Monk, Montréal


  

Jolies Bean’s

Pour leurs guimauves artisanales

Cette petite confiserie de Mirabel propose des guimauves confectionnées à la main aux saveurs originales, telles que poire, amande et chocolat ; thé chai ; érable ; citron, chocolat blanc et graines de pavot.

Où acheter ? Sur leur boutique en ligne et dans plusieurs épiceries spécialisées


  

Ernestine

Photo: Ernestine

Pour leurs chocolats

Cette chocolaterie de quartier propose des créations éclatées, comme les Bombes cerise, une version revampée du Cherry Blossom, ou L’Œil de cyclope, un chocolat noir rempli de guimauve et de gelée de framboise, ainsi que des petits chocolats aux saveurs originales, telles que croustade aux pommes, pouding banane et s’mores.

Où acheter ? Sur leur boutique en ligne et au 1827, avenue du Mont-Royal Est, Montréal


  

La Fudgerie

Pour leurs fudge maison et chocolats

Résidents et touristes raffolent des succulentes bouchées de fudge maison du chef Jacques Thivierge. Fudge à l’ancienne, marron praliné, croquant à l’érable, lait de coco et caramel fleur de sel, il y en a pour tous les goûts. La Fudgerie réinvente aussi certaines tablettes de chocolat commerciales : sa Vénus est remplie de nougat et de caramel, comme la Mars, et sa Caramiche est fourrée au caramel telle une Caramilk.

Où acheter ? Sur leur boutique en ligne et au 16, rue du Cul-de-sac, Québec


  

Sucre d’orge d’antan

Pour leur suçons au sucre d’orge

C’est auprès de religieuses que la fondatrice de l’entreprise, Lyna De Grâce, a appris à faire du sucre d’orge lorsqu’elle était enfant. Depuis 1998, Sucre d’orge d’antan produit et distribue partout au Québec des sucettes de sucre d’orge fabriquées de façon artisanale. Autrefois, le sucre d’orge était fait à partir du résidu liquide de la cuisson de l’orge. Si la recette est différente aujourd’hui (eau, sucre et glucose), le plaisir de suçoter ce bonbon de notre enfance reste le même. En vente dans des formes et des couleurs pour toutes les occasions, ces suçons se déclinent en citrouilles et sorcières pour l’Halloween.

Où acheter ? Sur leur boutique en ligne 


  

Maison Pra

Pour leurs pralines

La praline, une confiserie d’origine française, consiste habituellement en une noix (une arachide, une amande ou une noisette) enrobée de sucre cuit et aromatisé. Pour ses créations artisanales, Maison Pra utilise l’amande et plusieurs types d’enrobage maison. Il y a les originales, les pralines roses confites au goût de vanille, les rouges craquantes, et celles inspirées du terroir québécois, les pacanes érable.

Où acheter ? Sur leur boutique en ligne et dans plusieurs épiceries spécialisées


  

Dinette nationale

Pour leurs caramels mous, pâtes de fruits et autres confiseries

Avec leur liste d’ingrédients toute simple (sucre, crème, beurre, fleur de sel, gousses de vanille), les caramels tendres et onctueux de Catherine Lépine-Lafrance sont loin des traditionnelles tires Sainte-Catherine difficiles à mâcher qui collent au palais.

Où acheter ? Sur leur boutique en ligne ou au 16, rue Gilford, Montréal 

Délices fruités

Quand les petits fruits québécois se prennent pour des bonbons, ça donne de jolies options un peu plus santé.

 

Pâtes de bleuets sauvages, Délices du Lac-Saint-Jean : Des bonbons 100 % locaux qui s’inspirent de la populaire confiserie européenne.

 

Sour Cran, Patience Fruit & Co : Des canneberges séchées biologiques avec une touche de sucre, d’acide citrique et d’arômes naturels qui comblent les envies de bonbons surets.

   

Cassis enrobés de chocolat noir, Cassis Monna & Filles : Une version québécoise des Glossette, ces raisins secs enrobés de chocolat.



À voir en vidéo