Un chef, trois adresses véganes à Montréal (et une quatrième bientôt)

Catherine Lefebvre Collaboration spéciale
Chez Sushi Momo, le plat de sashimi de Konjac ressemble à s'y méprendre à du saumon.
Photo: Photo fournie par Sushi Momo Chez Sushi Momo, le plat de sashimi de Konjac ressemble à s'y méprendre à du saumon.

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

À la barre du populaire restaurant végétalien Sushi Momo, le chef Christian Ventura poursuit sa lancée culinaire avec Casa Kaizen, Nopalito et prochainement Bvger, trois autres bonnes adresses véganes à Montréal. Arrêt dans sa cuisine.

Premier de classe

Enfant, au Mexique, Christian Ventura était déjà passionné de cuisine. « J’ai toujours été intéressé par les émissions de cuisine, raconte-t-il. Ma mère avait aussi une collection de livres de cuisine mexicaine classique. Je me souviens de quelque chose de magique à propos de la lecture de ces livres. »

« Ma mère a toujours eu l’esprit entrepreneurial, ajoute-t-il. Elle était comptable de profession, mais elle a aussi eu une boutique de chaussures, une boutique de vêtements et une petite ferme pour élever des porcs et des poulets. Elle était donc très occupée tout le temps ! »

Photo: Photo fournie par Sushi Momo Le chef Christian Ventura

Ainsi, ses frères et lui étaient souvent seuls à la maison. « On avait un bon appétit, on aimait manger et on avait toujours faim ! s’exclame-t-il. Nous nous sommes donc demandé comment nous pourrions cuisiner de la nourriture mexicaine de base. » De là, il acquiert et met en pratique ses premières connaissances culinaires.

Mais l’école de cuisine n’était pas une option pour lui lorsque est venu le temps de choisir son champ d’études. « Au Mexique, on pense que, si vous êtes intelligent, vous devez devenir médecin ou ingénieur, confie-t-il. Et j’étais cet enfant qui obtenait toujours les meilleures notes à l’école et qui participait à des compétitions de mathématiques. Donc, quand j’ai commencé l’université, j’ai choisi la faculté de médecine pour rendre mes parents fiers, et non parce que j’étais passionné par ça. » Il fait aussi une année en comptabilité, puis une année en génie. À 21 ans, il fait alors une pause d’études pendant ses vacances d’été. Par hasard, il choisit Montréal comme destination.

Là où tout a commencé

Son aventure culinaire débute ici en 2007, dans les cuisines d’un restaurant japonais de Repentigny. Il y travaille pendant cinq ans. C’est là qu’il apprend à faire des sushis.

En 2012, il adopte une alimentation végétalienne. « J’ai aussi commencé à faire du yoga, raconte-t-il. J’ai d’ailleurs fait une pause d’un an pour voyager en Asie et faire encore plus de yoga. Et dans ces centres-là [de yoga], tout est végétarien. Ça m’a permis de goûter à différentes saveurs. »

Sur son chemin du retour en 2014, il fait escale à New York. Il va manger dans un restaurant de sushis végétaliens. « Je me suis dit, c’est bon, mais je pense que je peux faire mieux que ça. » Trois semaines plus tard, il ouvre Sushi Momo au coin des rues Duluth et Saint-Laurent à Montréal. Et en moins d’un an, il doit déménager dans un local plus grand pour satisfaire à la demande.

« De 2015 à 2018, nous étions situés rue Saint-Denis, près de l’avenue du Mont-Royal, précise-t-il. Et au début de 2018, nous avons déménagé plus au sud, toujours rue Saint-Denis, près de l’ITHQ [Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec] » Sushi Momo a d’ailleurs un tout nouveau menu depuis cet été. Et les créations végétaliennes de Christian Ventura sont effectivement impressionnantes, comme le sashimi de konjac — un tubercule — dont la présentation ressemble beaucoup à celle du saumon.

Encore plus d’adresses véganes

Depuis, Christian Ventura enchaîne les ouvertures de restaurant. Dans la mêlée, Casa Kaizen voit le jour en pleine pandémie à l’été 2020. Le menu est principalement composé de tacos à base de plantes et de tapas conçus à partir d’un heureux mélange de saveurs mexicaines et japonaises. Puis, il ouvre Nopalito, une sandwicherie mexicaine végane au coin du boulevard Saint-Laurent et de l’avenue des Pins à l’automne 2020.

Depuis cet été, Casa Kaizen a aussi sa place à la foire alimentaire Time Out Market au Centre Eaton. Et voilà qu’il ouvrira bientôt un tout nouveau restaurant, le Bvrger dans le Vieux-Montréal. « J’ai toujours aimé les burgers, conclut-il. Mais c’est un peu la même chose que lorsque j’ai goûté les sushis véganes, j’ai été déçu. » Toujours dans le souhait de partager sa façon de repenser les aliments à base de plantes au plus grand nombre, il s’est donné le défi de faire des burgers végétaliens savoureux et créatifs. Et disons qu’avec toutes ses adresses, ce ne sont pas les options qui manquent pour goûter à ses délices végétaux !

Les adresses

Sushi Momo, 3609, rue Saint-Denis, Montréal

Café Kaizen, 16, avenue des Pins Est, Montréal

Time Out Market, au Centre Eaton, 705, rue Sainte-Catherine Ouest, Montréal

Nopalito, 3723A, boul. Saint-Laurent, Montréal

Bvrger (ouverture à venir dans le Vieux-Montréal)

 

À voir en vidéo