Des salades gourmandes livrées chez vous dans des pots Mason

Catherine Lefebvre Collaboration spéciale
Le concept encourage les gens à manger plus de fruits et légumes, tout en réduisant les emballages à usage unique souvent utilisés pour les repas à emporter. 
Photo: Noémie Pichette Le concept encourage les gens à manger plus de fruits et légumes, tout en réduisant les emballages à usage unique souvent utilisés pour les repas à emporter. 

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

Offrir des lunchs nourrissants prêts-à-manger tout en minimisant l’emballage à usage unique, c’est la mission que s’est donnée Bocal, une entreprise d’ici qui livre des salades-repas dans le Grand Montréal.

Un délicieux concept

Tout a commencé il y a quatre ans, lorsque le couple formé de Noémie Pichette et de Félix Tremblay a décidé de quitter le monde de la télé dans lequel il travaillait depuis plus de dix ans. Félix Tremblay se rappelle très bien cette époque. « Depuis longtemps, Noémie parlait du fait qu’elle voulait être proche de ses clients et vivre une vie de quartier, mais on s’est dit que le mot “restaurant” faisait beaucoup plus peur que l’idée qu’on avait en tête », explique-t-il.

Leur concept est simple : livrer, dans les milieux de travail, des salades gourmandes servies dans des pots Mason, qu’ils récupèrent la semaine suivante. Ainsi, cela encourage les gens à manger plus de fruits et légumes, tout en réduisant les emballages à usage unique souvent utilisés pour les repas à emporter.

« Les gens nous traitaient de fous de faire ça dans des pots Mason sans facturer de consigne, dit Félix Tremblay. Même aujourd’hui, 4 ans plus tard, la grande majorité des gens nous rapportent tous leurs pots. »

La recette Bocal

À présent, leur menu est composé de 30 recettes de salades en rotation. Ils offrent aussi à l’automne et à l’hiver un bocal réconfort par semaine, comme la soupe lasagne, le chili végé ou le tofu au beurre (végétalien). « Chaque mercredi, sur notre site et nos réseaux sociaux, nous présentons les trois choix de salades de la semaine, explique Noémie Pichette. Les gens ont jusqu’au vendredi soir pour commander en ligne, et les salades leur seront livrées le mardi suivant en avant-midi. » Ils ont aussi des points de cueillette à Montréal. Et depuis la pandémie, il est possible de faire livrer les salades à la maison dans le Grand Montréal.

« Dans les pots Mason, les légumes se conservent bien, précise-t-elle. La vinaigrette est au fond du pot, la salade peut donc se conserver de 4 à 5 jours au frigo. C’est super appétissant, parce qu’on voit tous les ingrédients à travers le pot. »

Pour créer ses salades, Noémie Pichette s’inspire souvent des plats qu’elle aime et les transforme en salade, comme elle l’a fait pour la Shish Taouk, la Chop Suey et la Général Tao. Elle crée aussi des salades gourmandes et originales. La Pretzel César, par exemple, est entre autres composée de tofu fumé, de haricots blancs, de bacon émietté, de tomates cerises, d’oignons rouges, de croûtons de pretzels miel & Dijon et de vinaigrette César maison. La Betty comprend pour sa part des betteraves, des raisins rouges, des lentilles, des pâtes de quinoa, du fromage feta, des noix de Grenoble et une vinaigrette balsamique maison. « Noémie, c’est vraiment la tête créative de l’entreprise et la reine des vinaigrettes », renchérit Félix Tremblay. La plupart des recettes sont à base de légumineuses et de tofu. Des options végétaliennes et sans gluten sont également disponibles.

Petite entreprise voit grand

Depuis ses débuts il y a quatre ans, Bocal déménage presque chaque année dans un local plus grand afin de répondre à la demande. Comme quoi les consommateurs cherchent des solutions de rechange pratiques pour des lunchs tout aussi gourmands que nourrissants. Et lorsque la composante (presque) zéro déchet s’ajoute à l’équation, cela annonce certainement une recette gagnante.

Résultat : cet automne, l’entreprise déménagera une fois de plus, cette fois-ci en face de leur local actuel dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve. En plus de leur comptoir où récupérer et se procurer les salades Bocal de la semaine, ils comptent ouvrir cet hiver un tout nouveau comptoir végétarien pour élargir l’offre existante. Toujours dans l’idée de réduire le gaspillage alimentaire au maximum, ils souhaitent créer des recettes dans lesquelles ils pourront intégrer des aliments en surplus provenant de la production hebdomadaire de salades.


 

Bocal, 4570, rue de Rouen, Montréal. Ouvert le mardi de 7 h 30 à 19 h 30 et du mercredi au vendredi de 11 h à 19 h.

À voir en vidéo