En juillet, on fait de l’autocueillette, on célèbre la framboise et on cuisine le concombre

Julie Aubé
Nutritionniste et autrice
Les vacances et les petits fruits symbolisent le mois de juillet, qui est une belle période pour faire de l’autocueillette en famille ou entre amis.
Photo: Getty Images Les vacances et les petits fruits symbolisent le mois de juillet, qui est une belle période pour faire de l’autocueillette en famille ou entre amis.

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

1. Profiter des vacances !

Les vacances scolaires ont déjà commencé, celles de la construction approchent. Pour faire sourire les gens qui œuvrent dans ce secteur pendant leur congé, on peut cuisiner des plats « déconstruits  ». En général, cela consiste à présenter un plat différemment de sa structure classique. Par exemple, on pourrait finir un barbecue d’été en servant sur une grande planche un short cake aux fraises déconstruit à partager : des morceaux de gâteau coupés grossièrement à la main, des tranches de fraises et des touches de crème fouettée déposées en garniture çà et là. Quelques fleurs comestibles pour décorer le tout ? Ce type de présentation « déconstruite » peut, avec un brin de créativité, devenir un chef-d’œuvre gourmand !

2. Admirer un champ de lavande en fleurs

Puisqu’il est question de fleurs comestibles, rappelons que le spectacle des champs de lavande en fleurs se déploie en juillet. Que la route de vos vacances vous mène dans les Laurentides, dans les Cantons-de-l’Est ou en Mauricie, vous pourriez y assister ! Par ailleurs, les fermes qui ouvrent au public offrent souvent des produits et des activités entourant la lavande (visites, cosmétiques, produits gourmands, massages, etc.).

3. Célébrer la framboise

Après les fraises, qui sont encore avec nous en juillet, c’est au tour de la framboise de faire son grand retour, pour le plus grand bonheur des amateurs. On les savoure côté sucré (partout !) comme côté salé (sur les salades, écrasées dans une marinade pour les grillades…). C’est aussi le temps d’en congeler ou d’en mettre en pots pour se faire plaisir pendant l’hiver !

4. Trouver des cerises

Juillet est la saison de récolte pour la plupart des variétés de cerises griottes, souvent issues de cultivars qui donnent de délicieux fruits rouge vif légèrement acidulés. Surveillez-les au marché public ou vérifiez si des fermes en cultivent sur la route de vos vacances !

5. Parfumer ses salades de fruits

Une salade de baies locales est le parfait dessert pour conclure en fraîcheur un repas d’été. Pour varier les parfums et mettre à profit le jardin, pourquoi ne pas préparer des sirops à la menthe ou au romarin ? Porter à ébullition des quantités égales d’eau et du miel que l’on préfère, retirer du feu et y déposer un brin de menthe et un brin de romarin au moins 10 minutes, jusqu’à ce que le goût plaise. Refroidir au réfrigérateur et ajouter aux fruits. Savourer immédiatement ou après avoir laissé les fruits s’imprégner du sirop environ une heure au frais. De la menthe ou de la mélisse fraîche déchirée à la main sera la parfaite déco fraîcheur pour cette salade fruitée.

6. Faire de l’autocueillette

Le début des vacances et les petits fruits symbolisent le mois de juillet, qui est une belle période pour faire de l’autocueillette en famille ou entre amis. En plus de partir avec des récoltes on ne peut plus fraîches, on revient un brin plus conscients du travail des agriculteurs. Cette activité permet aussi de faire découvrir aux plus jeunes comment poussent les aliments qu’ils aiment manger.

7. Savourer le fenouil « 2 en 1 »

Les arrivages de fenouil de nos maraîchers préférés sont réjouissants : c’est un légume qui a du panache (littéralement !), et sa saveur anisée est réellement unique, sans compter qu’un fenouil frais nous offre en quelque sorte deux produits à cuisiner ! Le bulbe se mange en crudité, en salade, grillé sur le barbecue ou cuisiné de mille et une autres manières. Le feuillage, quant à lui, s’utilise comme fine herbe : haché dans les vinaigrettes, les trempettes, les marinades…

8. Récolter les graines de coriandre

En plein été, il n’est pas rare qu’au jardin, la coriandre monte en graines. Qu’à cela ne tienne, on en sème d’autres pour le feuillage et, en attendant, on récolte les graines, qu’on fait sécher, et qu’on utilise notamment entières dans les marinades ou moulues dans un rub d’épices et autres délices.

9. Cuisiner l’abondance de concombres

Photo: Getty Images Le raïta, une sauce à base de yaourt et de concombre

Ils abondent au marché et dans les paniers fermiers. Si, en plus, on a planté quelques plants qui s’avèrent productifs, on croule parfois sous les concombres ! Outre les ajouter à toutes nos salades, voici en rafale cinq idées de plats ou de recettes pour cuisiner l’abondance de concombres : un tzatziki, un raïta, un gaspacho, une salade grecque et des cornichons.

10. Commencer ses provisions

Le 25 juillet, certains célèbrent le Noël des campeurs. Que ce soit notre cas ou pas, entendre le mot « Noël » en été peut servir de rappel que juillet est un bon moment pour commencer à penser à ses cadeaux gourmands en vue des fêtes de fin d’année ! Parce que l’abondance de produits de proximité est bien réelle, pourquoi ne pas mettre en conserve quelques petits pots de vos meilleures confitures de petits fruits, de cornichons, de relishs ou autres marinades d’été ?

À voir en vidéo