Les vins de la semaine

La bonne affaire

Sauvignon Blanc 2002, Baron Philippe de Rothschild, Vin de Pays d'Oc (12,25 $)

Bien sec, plutôt léger dans ce millésime, le vin tranche par sa vivacité et son fruité d'agrume qui ne manque pas de précision. Le sauvignon de comptoir. (1) Note: 2/5

L'exception

Sena 1999, Mondavi &

Chadwick, Vallée de l'Aconcagua, Chili (86 $

Déjà la robe mais surtout le nez annoncent le vin d'exception. Hautes fréquences fruitées épicées par un boisé noble pour un vin aux saveurs veloutées serrées, vineuses et corsées qui plongent en profondeur tout en se préservant une étonnante capacité de mouvements. Long et racé. (3) Note: 4/5 et une carafe

La primeur en blanc

Sauvignon 2003, Domaine du Tariquet, Vin de Pays des Côtes de Gascogne (15,35 $)

Les amateurs de sauvignons herbacés frisant l'asperge seront ici déçus car celui-ci offre, dans ce millésime, un profil exotique, riche et enrobé par une trace de sucre résiduel qui le rapproche du vin du Nouveau Monde. Fruité joufflu tirant sur le coing avec acidité légèrement en retrait. Plats en sauce. (1) Note: 2,5/5

La primeur en rouge

Rosso di Montalcino 2001, Caparzo (28 $)

Encore sous la coupe de l'élevage qui lui resserre un peu plus la trame tannique, ce sangiovese a de quoi bomber le torse, derrière sa chemise trop étroite pour lui, avec l'assurance d'une virilité qui n'est plus à prouver. Corps, texture, fraîcheur et fruit, tout y est. Ne reste plus qu'à le servir sur les saltimbocca alla romana. (2) Note: 3/5

Le vin plaisir

Chardonnay 2002, Henry of Pelham, VQA Péninsule de la Niagara (14,35 $)

Fruité primeur parfaitement incarné révélant vitalité et substance sur un axe étiré vers le haut plutôt qu'élargie sur la base. Un blanc sec, simple, courtois et discipliné qui offre dans ce millésime généreux un discours qui ne lasse pas. À savourer à l'apéro, sur les crevettes ou le paillard de veau au citron. (1) Note: 3/5