Saveurs - Jean Leblond, le jardinier gourmet des Éboulements

Jean Leblond assure la pérennité de ses petits légumes qu’il bichonne depuis 20 ans.
Photo: Jean Leblond assure la pérennité de ses petits légumes qu’il bichonne depuis 20 ans.

Dans la brume matinale qui tarde à se dissiper, le plateau des Éboulements laisse apercevoir des contrastes macramés de feuilles de chêne, de fenouils et de feuilles de poirée qui embellissent la vue jusqu'au fleuve. Depuis tôt le matin, Jean Leblond assure la pérennité de ses petits légumes qu'il bichonne depuis 20 ans. Cet ancien réalisateur de La Bonne Fourchette, série télévisée sur la cuisine dans les années 60, a toujours su conserver une passion pour l'alimentation. Tour à tour attaché politique chargé des communications, développeur régional et homme d'affaires, il est animé d'une fougue contagieuse lorsqu'on parle jardin et petits légumes.

Le grand dérangement

Leblond fait partie des individus qui font bouger les choses. En s'installant au bas de la côte des Éboulements en 1970, il devient à ses heures fermier avec un cheptel digne de l'arche de Noé: 114

brebis,17 vaches, 400 lapins, sans parler des poules, dindes et autres volatiles dont il dispose à l'époque. Il s'en débarrassera en 1984 pour laisser le champ libre à ses nouvelles ambitions: la culture de petits légumes pour la table des chefs. Le personnage est attachant et laisse aisément transparaître la bonhomie qui l'anime. Sur le perron de sa magnifique demeure face au fleuve, Leblond raconte les débuts téméraires et son expérience de jardinier des chefs. À l'époque, sortir des sentiers battus des patates, choux et carottes pour innover comme ce fut le cas avec les mini-légumes, salades fines et herbes fraîches toute l'année n'était pas évident. Ce n'était plus une émission télévisée, mais bien une réalité quotidienne difficile à mener.

En quelques années, non seulement le pionnier Leblond a contribué à l'évolution de l'alimentation québécoise, mais aussi il a engendré bon nombre de vocations dans le domaine, vocations reprises d'un bout à l'autre du Québec. Pas facile au début, malgré sa popularité parmi les chefs, de vivre d'un tel commerce. Pour survivre à ses passions, il enfile le soir le tablier de serveur ou de barman dans le resto de son épouse à Saint-Joseph-de-la-Rive, La Perdriole. Abel Gauthier est encore pour Jean Leblond le gourou et le maître à penser à qui il doit tout. Ce peintre jardinier qui anime les assiettes espère une relève. Parmi ses cinq enfants, nul n'est intéressé par le domaine agricole, et Leblond regrette le peu d'aide apportée aux jeunes agriculteurs comme Nancy Gauthier, son bras droit, qui souhaite reprendre l'entreprise. Finissante de l'école de Saint-Hyacinthe, Nancy attend toujours les fonds d'aide et l'apport des banques pour reprendre un type de commerce non conventionnel qui pourtant a depuis fait ses preuves.

La signature du maître

À Montréal, chez Hector Larrivée, distributeur et fournisseur grossiste en fruits et légumes, les propriétaires se sont très vite aperçus du talent de Leblond et de l'intérêt de tels produits pour la restauration gastronomique. Jean Lamoureux propriétaire est dans ce sens un exemple à suivre, de préciser Jean Leblond. Sans lui, jamais ses produits ne seraient au Reine Elizabeth ou dans les bons restaurants de Montréal. Depuis quelques années, Leblond et Nancy Gauthier, avec l'aide d'une équipe de 15 personnes, s'adonnent aussi à la culture en serre de fleurs comestibles qui, selon Leblond, embellissent la vie et l'assiette. Outre les petits poireaux, mini-fenouils, betteraves ghiggia et bien d'autres, Leblond ne cesse de penser à d'autres projets peut-être moins contraignants. Jean Leblond, le jardinier gourmet, marginal de son état, prépare une autre série, non télévisée cette fois: celle de contempler le fleuve et de déguster chez les chefs les produits de Nancy.

Le Jardin des Chefs

53, Rang centre

Les Éboulements, (418) 635-1631

***

Biblioscopie

Recettes d'été

Ouvrage collectif, Espagne, 2004 , 383 pages

Plus de 300 recettes simples et faciles à réaliser durant l'été. Soupes froides ou salades composées, sandwiches, grillades, laits glacés ou desserts ensoleillés apparaissent dans l'ouvrage au format de roman. Chacune des recettes présentées est illustrée ce qui rend encore plus facile cette agréable cuisine de l'été.

Gastroscopie

Goûtez les saveurs abitibiennes

Un petit dépliant permettant de découvrir producteurs et produits régionaux de la région de l'Abitibi. On y retrouve également des renseignements qui annoncent différents événements culturels et gastronomiques, ainsi que les principales expositions agricoles de la région.

Information: www.saveursabitemis.com

Fromages à la ferme

Éric Proulx est passionné de fromages, surtout lorsqu'on lui parle chèvre. Trois mentions avec le Prix de reconnaissance de l'industrie viennent de couronner son talent dans le domaine à Warwick. En recevant le Caseus 2004 pour son fromage le Cap-rond, Proulx réalise ses rêves: faire connaître ses chèvres en faisant visiter sa ferme et en faisant déguster ses fromages.

Ferme Tourilli, Saint-Raymond-de-Port-Neuf.