C’était le bon temps des sucres

Catherine Lefebvre Collaboration spéciale
Pandémie oblige, le temps des sucres de 2021 n’aura rien à voir avec celui de nos plus beaux souvenirs en famille ou entre amis. Mais ces souvenirs sont réconfortants.
Photo: Getty Images Pandémie oblige, le temps des sucres de 2021 n’aura rien à voir avec celui de nos plus beaux souvenirs en famille ou entre amis. Mais ces souvenirs sont réconfortants.

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

Chaque année, avant même que le printemps se pointe le bout du nez, nous faisions une réservation à la cabane à sucre Chez Ti-Mousse à Papineauville, en Outaouais. On y allait en groupe d’une vingtaine de personnes, notre petite gang de l’école secondaire, encore tissée bien serrée.

Il fallait trouver une date qui convienne à tout le monde pour nous retrouver entre Montréal et Gatineau. L’engouement pour ce rendez-vous annuel était tel que nous faisions des pieds et des mains pour ajuster nos horaires en conséquence. Personne ne voulait manquer ça !

C’était un moment précieux pour célébrer l’arrivée du printemps, ces journées tant attendues où le soleil fait fondre les glaçons pour faire place aux bourgeons. Mais on y allait surtout pour nous réunir entre amis, tous à la même table, à nous régaler des mille et un délices de l’érable.

À la cabane à sucre Chez Ti-Mousse, c’est depuis 1977 que la saison des sucres rassemble quelques centaines de personnes par jour dans la salle à manger, en plus du magnifique site de l’érablière. À côté du bâtiment principal, il y a une petite cabane. Il s’agit en fait d’un musée racontant l’histoire de la fabrication du sirop d’érable dans un décor d’antan. Même si nous le connaissons par cœur, c’était toujours un bonheur d’y retourner et de voir tous les artefacts : le poêle à bois, les vieux ustensiles de cuisine, la grande cuve dans laquelle l’eau d’érable frémissait pendant des heures avant de se transformer en sirop. À l’époque, c’était Ti-Mousse lui-même qui racontait les bonnes histoires de cabanes à sucre.

Omelette soufflée et jambon à l’érable !

Cette année, Chez Ti-Mousse s’invite à la maison avec un menu à emporter qu’on récupère directement à la cabane à sucre. Bien que nous ne puissions pas partager ce repas entre amis, je salive tout de même à l’idée de cuisiner leur fameuse omelette soufflée, le jambon qui baigne dans le sirop d’érable, et d’accompagner le tout des marinades de betteraves et de cornichons qui goûtent celles de ma grand-mère. Comme quoi la cuisine a toujours le pouvoir de nous rassembler et de nous remémorer les plus beaux souvenirs, peu importe où nous sommes. Et même si nous rêvons toutes et tous au jour où nous pourrons partager nos dîners et soupers en famille et entre amis à nouveau, un repas de cabane à sucre à la maison est certainement une délicieuse façon de patienter encore un peu.

« Même si on est actuellement en zone orange, il aurait fallu se préparer en novembre pour ouvrir la salle à manger ce printemps, explique Marie-Claude Ménard, copropriétaire de Chez Ti-Mousse depuis 2016. On s’est donc concentrés sur les boîtes repas. On a mis tout ce qu’il y avait habituellement sur le menu et on a ajouté la soupe aux pois et le pouding chômeur à l’érable. »

Dans leur cas, tous les plats sont préparés la veille. Il suffit donc de les réchauffer plutôt que de devoir prévoir le temps de décongélation. En une heure, tout est prêt ! De plus, des instructions de préparation sont fournies pour chaque plat, afin de reproduire le repas de cabane à sucre le plus simplement possible. « On a fait des tests pendant un mois et demi pour voir ce que ça donnerait à la maison, comparativement aux cuisines professionnelles qu’on a à la cabane. » Les indications sont claires et les recettes sont faciles à préparer, nous permettant de les savourer pleinement.

Le renouveau du printemps

Il en va de même pour la tire d’érable, aussi comprise dans la boîte repas. « La tire d’érable est déjà à l’état de tire, précise David Ménard, copropriétaire de Chez Ti-Mousse et neveu de Ti-Mousse. C’est le seul produit congelé dans la boîte repas. Il n’y a qu’à la faire réchauffer au micro-ondes en suivant les indications fournies. On se sert ce qu’on veut et on peut même la faire congeler à nouveau ! »

Décidément, le temps des sucres de 2021 n’aura rien à voir avec celui de nos plus beaux souvenirs en famille ou entre amis. Mais ces souvenirs sont réconfortants. Et la plupart d’entre nous ont certainement besoin de douceur après une trop longue année de pandémie. Par chance, l’érable du Québec a de quoi nous réjouir. Chaque fois qu’il se met à couler au retour du printemps, c’est synonyme de bon temps et de renouveau !


La boîte repas de la cabane à sucre Chez Ti-Mousse coûte 60 $ pour deux ou 100 $ pour quatre personnes. Il faut la commander au moins 24 heures à l’avance et aller la chercher sur place.

 

Chez Ti-Mousse, 442, côte Saint-Charles, Papineauville, Québec, 819 427-5413



À voir en vidéo