10 cadeaux gourmands et locaux pour la ​Saint-Valentin

Par l'équipe de Caribou
Collaboration spéciale, cariboumag.com
Chocolat Boréal, une chocolaterie située dans le quartier Sud-Ouest à Montréal, propose des produits qui mettent en valeur le terroir québécois.
Photo: Luisa Gonzalez Chocolat Boréal, une chocolaterie située dans le quartier Sud-Ouest à Montréal, propose des produits qui mettent en valeur le terroir québécois.

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

S’il fallait trouver un point positif à la situation que nous traversons depuis de trop longs mois, ce serait certainement l’accent qui est mis sur l’importance d’acheter local. Voici 10 cadeaux gourmands de Saint-Valentin en plein dans cette mouvance. Pour un « je t’aime » made in Québec. 

1. Les ensembles cadeaux de Gourmet sauvage

Les produits de Gourmet sauvage, à Saint-Faustin-Lac-Carré, sont des classiques pour ceux qui désirent découvrir les produits de notre forêt. Cette année, l’entreprise offre des ensembles regroupant sirops, moutardes, gelées, savons, confitures, produits séchés, tisanes et, dans certains cas, son beau livre de cueillette, Forêt. Pour la Saint-Valentin, l’entreprise propose l’ensemble « Cœur sauvage » regroupant plusieurs de ses nouveaux produits pour le corps.

De 55 $ à 100 $, selon l’ensemble

2. Des livres pour « manger local »

Si l’année qui vient de passer a mis l’accent sur l’importance de développer une certaine autonomie alimentaire, il n’est pas toujours évident de savoir par où commencer à mieux consommer. Plusieurs livres d’ici sont d’excellents outils pour ce faire. Mangez local !, de la nutritionniste Julie Aubé, propose des dizaines de techniques et d’astuces pour suivre le rythme des saisons et consommer local à l’année. Cuisiner sans recettes : guide de résilience alimentaire, de Véronique Bouchard, est également une bonne piste pour cultiver son autonomie alimentaire à la maison, tout comme La saison des légumes, de Mariève Savaria.

Entre 29,95 $ et 45 $

3. Des semences de La société des plantes

La petite entreprise La société des plantes vend depuis 2001 des semences principalement produites à sa ferme de Kamouraska, dans le Bas-Saint-Laurent. La qualité des semences est surveillée de près afin d’assurer un jardin résilient. Basilic sacré, pensées sauvages, coquelicots, carottes jaunes, betteraves et tomates cœur de bœuf peuvent, entre autres, être commandés sur la boutique en ligne.

Entre 4 $ et 21 $

4. Des magazines d’ici

Beside, Caribou, Corsé, Dinette, Growers, Le Must… De nombreux magazines, édités de façon indépendante, font la place belle aux producteurs locaux et aux questions agroalimentaires du Québec. Faites une pierre deux coups en soutenant à la fois un média d’ici et l’alimentation locale.

Prix variés, disponible sur les sites des magazines

5. Une tasse Oui Manon

Vous avez un message à passer à votre douce moitié, comme : « Beaux, bons, pis fins comme nous autres, y s’en fait pus » ou « C’est l’fun que t’existes » ? Il y a une tasse pour ça chez Oui Manon. Il y en a même avec des messages disons plus… osés.

15 $   

6. Des coffrets pour les amoureux du chocolat

La boutique État de choc propose des boîtes et des coffrets réunissant uniquement des produits du cacao transformés localement, de la fève à la tablette (bean-to-bar). Pour la Saint-Valentin, l’entreprise offre différents produits et coffrets qui suggèrent des découvertes. Pour les vrais mordus, État de choc propose aussi des abonnements pour se faire livrer des chocolats de qualité à la porte chaque mois. À se procurer en ligne ou à leur boutique du boulevard Saint-Laurent, à Montréal.

Entre 20 $ et 85 $, disponible au 6466, boul. Saint-Laurent ou en ligne.

7. Chocolats au goût de nos forêts

C’est la Saint-Valentin, alors ne boudons pas notre plaisir et allons-y d’une deuxième suggestion chocolatée. On parle ici de friandises pour le moins originales : des chocolats à l’argousier, au poivre des dunes, au thé du labrador ou au sapin baumier ! Voilà ce que propose Chocolat Boréal, une chocolaterie située dans le quartier Sud-Ouest à Montréal, qui a décidé de mettre notre terroir en valeur.

Entre 2,50 $ et 75 $   

8. Un repas comme au restaurant

Les restaurants continuent de souffrir des conséquences de la pandémie. Pour leur donner un coup de main et pour rêver à ses prochaines sorties en amoureux, il y a les chèques-cadeaux. On peut aussi compléter son achat avec un produit promotionnel — plusieurs établissements en ont développé — ou précuisiné par son chef chouchou. Bien sûr, la Saint-Valentin est l’occasion parfaite pour s’offrir un repas gastronomique à la maison. Une foule d’établissements offrent des menus spéciaux pour l’occasion.

Pour d’autres idées concrètes pour soutenir l’industrie, rendez-vous sur la plateforme jadoremonresto.com.

9. Un cours virtuel de dégustation ou de cuisine

On a maintenant un peu plus de temps pour apprendre de nouvelles choses et on retrouve sur le Web toutes sortes de cours à mettre à notre agenda dégarni pour mieux boire et mieux déguster. Une belle activité à faire à deux en février ou à offrir à l’être aimé. Parmi la multitude de choix, voici quelques idées : cours de cuisine avec François chez Signé Gourmand, cours de cocktails avec Ateliers et Saveurs, cours de dégustation de vins avec Ateliers SAQ par l’ITHQ…  

Prix variés

10. La découverte du cidre québécois au Mondial des cidres… à la maison

Cette année, le Mondial des cidres a jumelé 25 producteurs de cidre du Québec à des restaurateurs de leur région afin d’offrir une expérience gastronomique qui se prête très bien à une soirée de Saint-Valentin. Pour ce faire, chaque cidriculteur a développé, avec le chef de son établissement associé, un accord met et cidre. Quand on commande notre accord, on le reçoit dans un sac réutilisable aux couleurs du Mondial des cidres SAQ 2021, avec des verres de dégustation et un magazine contenant de l’information sur les cidres du Québec. Une belle façon de découvrir les cidres d’ici à deux !  

Prix variés