La sauge: de beurre, de miel, de glaçons et de pesto

Bloome Collaboration spéciale
Malgré le gel, la sauge se tient encore toute droite dans le potager, mais elle va bientôt tirer sa révérence, du moins jusqu’au printemps prochain.
Illustration: Getty Images Malgré le gel, la sauge se tient encore toute droite dans le potager, mais elle va bientôt tirer sa révérence, du moins jusqu’au printemps prochain.

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

Malgré le gel, cette herbe résineuse aux grandes feuilles duveteuses se tient encore toute droite dans le potager, mais elle va bientôt tirer sa révérence, du moins jusqu’au printemps prochain. En attendant le retour de cette vivace, quelques idées pour profiter de son parfum si particulier pendant les mois à venir.

Un beurre composé. Mélanger les feuilles fraîches et finement ciselées à du beurre mou, puis ajouter un filet de jus de citron et quelques tours de moulin à poivre. Rouler dans une pellicule plastique et ranger au congélo. Ce beurre de finition pourra être utilisé dans des pommes de terre en purée, dans une sauce (porc, poulet, courge butternut rôtie), et elle donnera du oumpf à des pâtes aux œufs ou à des gnocchis.

Une huile aromatique. Faire chauffer très doucement de l’huile d’olive, ajouter quelques feuilles de sauge et laisser infuser hors du feu. Filtrer. Excellente sur des légumes crus ou cuits, l’huile se conservera quelques semaines au frigo.

Du miel parfumé. Chauffer doucement du miel avec quelques feuilles de sauge entières et laisser infuser hors du feu. Retirer les feuilles et mettre le miel en pot. À servir avec les fromages.

Des « glaçons ». Déposer les feuilles fraîches grossièrement hachées dans un bac à glaçons, remplir d’eau, congeler et ressortir quand une sauce a besoin d’un coup d’éclat.

Du pesto pas ordinaire. Passer des feuilles de sauge et des noix de pin (ou graines de tournesol crues, c’est bien moins cher !) au mélangeur, ajouter du parmesan, terminer avec de l’huile en filets. Excellent avec les pâtes, mais attention  à ne pas trop en mettre, car le goût sera très présent.

En version séchée. Lier les feuilles en petits bouquets et les suspendre à l’envers dans un endroit frais et aéré (donc pas dans la cuisine) jusqu’à ce qu’elles soient parfaitement sèches. Les ranger par la suite dans un contenant hermétique.

En version sel. Passer les feuilles séchées et émiettées au moulin à épices ou au robot avec du gros sel. À utiliser à table pour parfumer les plats, ou encore pour offrir en cadeau.