Grand format Le Centre d’interprétation de la courge en images

André Lauzon et sa femme, Sylvie D’Amours, ont été des pionniers de la courge au Québec. Quand ils ont commencé à en cultiver, en 1998, ces cucurbitacées ne faisaient pas partie des habitudes de consommation des Québécois. Pour lire notre reportage, c'est ici.

1 Le Centre d’interprétation de la courge est situé dans le village de Saint-Joseph-du-Lac, dans les Basses-Laurentides. Sur la photo, on aperçoit aussi les vignes des Vents d’Ange, le vignoble de la famille Lauzon, qui s’est greffé à l’entreprise en 1998. Fabrice Gaëtan
2 André Lauzon entouré de ses filles Catherine et Alexandra, respectivement responsable de l’administration et responsable du marketing pour l’entreprise familiale Fabrice Gaëtan
3 L’entreprise produit une quarantaine de variétés de courges (dont les minicitrouilles) chaque année. Fabrice Gaëtan
4 «Aller aux courges» est devenu une tradition d’automne dans plusieurs familles. Des brouettes sont d’ailleurs mises à la disposition de celles et ceux qui optent pour l’autocueillette. Fabrice Gaëtan
5 Cette année, la pandémie a poussé encore plus de gens à prendre l’air, si bien que les champs de Saint-Joseph-du-Lac sont déjà vides. Fabrice Gaëtan