S’inspirer d’ailleurs pour changer des éternelles rôties

Catherine Lefebvre Collaboration spéciale
Quelques inspirations de déjeuners d’ailleurs pour rehausser notre routine matinale.
Photo: iStock Quelques inspirations de déjeuners d’ailleurs pour rehausser notre routine matinale.

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

On dit que le déjeuner est le repas le plus important de la journée. C’est faux. Manger ce qu’on aime quand on a faim est plus important. S’il est vrai que certains d’entre nous ne déjeunent pas, par habitude ou par lassitude des éternelles rôties au beurre d’arachides ou des céréales trop sucrées, les options de déjeuner ne s’arrêtent pas là ! Quelques inspirations de déjeuners d’ailleurs pour rehausser notre routine matinale.

Nous avons longtemps pensé que sauter le déjeuner allait aboutir à de plus gros repas plus tard dans la journée et donc mener à une inévitable prise de poids. Les données probantes ne sont toutefois pas concluantes à ce sujet. Cependant, manger quand nous ressentons la faim est une recommandation nettement plus appropriée pour tous.

Sans contredit, ce n’est pas toujours une habitude facile à adopter, étant donné que plusieurs d’entre nous ont perdu leurs repères quant aux signaux de faim et de satiété à tout moment de la journée. Pour y parvenir plus doucement, s’inspirer de déjeuners typiques servis ailleurs dans le monde est une délicieuse façon de trouver de nouvelles idées afin de déjeuner comme on veut, quand on veut !

Liban

Au Liban, les légumes volent la vedette au déjeuner. Le trio tomate, concombre et menthe fraîche est un incontournable. Il est accompagné de labneh — yogourt égoutté — ou de fromage frais, agrémenté d’huile d’olive. Le tout est servi avec un man’ouche, un plain plat garni de za’atar, un mélange de thym sauvage, de graines de sésame et de sumac. Un pur délice pour les becs salés !

Japon

Le déjeuner au Japon comprend souvent du riz, du poisson grillé, des œufs, des légumes marinés et de la soupe miso. Le natto fait aussi partie intégrante des coutumes matinales. Un peu comme le tempeh, il est à base de fèves de soja fermentées, donc odorantes, à la texture collante. Miam !

Tunisie

Le lablabi est un déjeuner classique en Tunisie. Cette soupe-repas est composée de pois chiches, d’oignons et d’ail, en plus d’être délicieusement parfumée de cumin, de sauce harissa, de jus et de zeste de citron. On casse souvent un œuf sur le dessus et on accompagne le tout de pain. Rien de tel pour bien commencer la journée

Chine

Le congee est un pouding au riz salé habituellement consommé au déjeuner en Chine. On y ajoute souvent du poulet ou du porc haché et on le garnit notamment d’oignons verts, de gingembre frais, d’arachides et d’huile de sésame. Parfait pour les amateurs de gruau salé.

Martinique

Nommée ti-nain lanmori, la salade de bananes plantains, morue salée, oignons et piment végétarien — un piment doux largement utilisé dans la cuisine martiniquaise — est un déjeuner de choix en Martinique. Elle est aussi souvent accompagnée d’une salade de concombre et de tranches d’avocat. Un plat frais et savoureux à souhait !

Vietnam

La cuisine vietnamienne est bien connue pour ses soupes tonkinoises. Ce savoureux bouillon de bœuf ou de poulet, et d’épices, telles que le gingembre, la cannelle et l’anis étoilé, fait partie des plats servis du matin jusqu’au soir. Un déjeuner des plus réconfortants, surtout lorsque le mercure est en chute libre.

Israël

En Israël, comme dans d’autres pays du Proche-Orient et du Maghreb, la chakchouka est l’un des déjeuners traditionnels. Communément cuisinée dans une poêle, elle est composée de tomates, d’oignons, d’ail et d’huile d’olive en sauce, sur laquelle on fait pocher des œufs. Des épices comme le paprika et des herbes comme le persil lui confèrent un bouquet de saveurs.

Le déjeuner en bref

Selon les plus récentes données probantes, les personnes qui ne déjeunent pas ne mangent pas plus au cours de la journée, parfois moins même, que celles qui déjeunent.

• Dans les études sur le risque de maladies cardiovasculaires chez les personnes qui sautent le déjeuner, les chercheurs ont remarqué que ces participants sont souvent plus susceptibles d’être sédentaires, fumeurs et de grands consommateurs d’alcool. Ces facteurs de risque sont probablement plus importants dans le développement de maladies du coeur que le fait de sauter le déjeuner ou de le prendre un peu plus tard dans la journée.

• Un déjeuner nourissant demeure une bonne idée pour bien commencer la journée. Mais il est important d’écouter ses signaux de faim et de satiété, et d’adapter son déjeuner à ses goûts et à son emploi du temps.