À vos marques, prêts, dînez !

Hélène Roulot-Ganzmann Collaboration spéciale
Avec la rentrée scolaire, la boîte à lunch fait son grand retour dans nos cuisines.
Photo: Getty Images Avec la rentrée scolaire, la boîte à lunch fait son grand retour dans nos cuisines.

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

Après une pause de presque six mois, la boîte à lunch fait son grand retour dans nos cuisines. Voici les conseils de quatre mamans nutritionnistes ou cheffes afin d’y mettre de la couleur sans (trop) se compliquer la vie !


Geneviève O’Gleman, Les lunchs, (Éditions de l’Homme, 2019)

Le bol repas, voilà un must selon Geneviève O’Gleman, qui fera son retour à la télévision en septembre dans un nouveau magazine culinaire intitulé Savourer ! (Radio-Canada). « C’est à mi-chemin entre le sandwich et la salade, précise-t-elle. On y met ce qu’on veut, selon ce qu’il y a dans le frigo. Un reste de riz, de poulet ou de saumon, une poignée de bébé épinard, du maïs surgelé, des légumes en dés… tout ça disposé côte à côte donne un bol coloré, rapide à préparer et toujours varié ! » La nutritionniste adore par ailleurs les sandwichs, pour peu qu’on les renouvelle chaque fois avec des pains variés et des garnitures originales, telles que des tranches de concombre, de la carotte râpée ou encore des condiments savoureux comme le pesto ou les tapenades.

Geneviève O’Gleman conseille enfin aux parents pressés de penser aux lunchs en même temps que le souper, en doublant certains éléments afin de les réutiliser. « Ça ne vous demandera pratiquement pas plus de temps ni d’effort, et ça ne salira pas plus de vaisselle non plus ! »

 
   

Sonia Lizotte, Boîte à lunch antiroutine, (Guy Saint-Jean Éditeur, 2019)

Pour Sonia Lizotte, un seul mot d’ordre, la PLANIFICATION ! « On choisit des recettes différentes pour chaque jour, insiste-t-elle. Lundi, sandwich avec crudités, mardi, salade en pot, mercredi, plat chaud dans un thermos, et ainsi de suite. Il ne faut laisser aucune place à la monotonie ! » Mère de deux grands enfants de 20 et 25 ans, qui doivent emporter un lunch cinq jours par semaine, et souvent pour le dîner et pour le souper, la fondatrice de l’Escouade culinaire n’a pas besoin de préciser que ça en prend, de l’imagination… et des bonnes recettes !

Son must à elle reste également, et sans hésitation, le bol repas, car il offre un amalgame de textures et de saveurs très appétissantes, tout en permettant un constant renouvellement : froids (poké végé au quinoa, à la dinde sauce aux arachides, au poisson et à la lime) ou à réchauffer lorsque les micro-ondes seront de nouveau à disposition dans les écoles (poké nouilles ramen, bo bun, au tofu, au fromage et à l’ananas grillés), « ils sont toujours très colorés et savoureux, permettent d’accommoder les restes et se font rapidement, dit-elle. C’est toujours gagnant ! »

 
 

Nancy Bordeleau, C’est l’heure du lunch !, (Éditions Trécarré, 2019)

Ne pas se mettre trop de pression ! « Les enfants n’ont pas besoin de pirouettes culinaires pour être heureux, estime la blogueuse Nancy Bordeleau, mais bien de vitamines et de repas nourrissants qui leur donnent envie de manger. » Pour cela, rien de mieux que de les inclure dans le processus. « Amusez-vous et discutez tout en nettoyant des fruits ou en coupant les légumes. Succès assuré.Rappelez-vous aussi que personne n’est mort d’avoir mangé deux jours de suite un sandwich au jambon. »

Son repas incontournable, celui qui revient immanquablement chaque semaine dans la boîte à lunch de ses enfants (15, 18 et 21 ans) ? La salade de pâtes. « Petits et grandsl’adorent, assure-t-elle, et on peut facilement la transformer en ajoutant ou en modifiant les protéines et les légumes qu’on y met. On peut aussi ajouter des fruits pour jazzer la chose ! » 


Mandy Wolfe, Les recettes de Mandy, (Éditions La Presse, 2020)

Avec quatre enfants à la maison (16, 8, 6 et presque 2 ans), il est primordial d’éviter tout stress lié à la préparation des repas pour l’école. « Nous le faisons donc la veille, généralement après le souper, et avec les restes, indique Mandy Wolfe, cofondatrice avec sa sœur Rebecca des comptoirs à salade Mandy’s. Si ce n’est pas assez, j’ajoute des légumes coupés, du fromage et des craquelins, des barres granola, des fruits frais… mais aussi une friandise ! Les enfants adorent recevoir de petites surprises dans leur boîte à lunch… »

Trois repas gagnants chez les Wolfe ? Les œufs durs, les sandwichs (parce qu’il existe de nombreuses façons amusantes de les créer, avec de l’avocat, de la laitue, du houmous, des tranches de fromage, etc.) et les pâtes (en plus, la sauce est généralement meilleure le lendemain et elle reste bien chaude dans le thermos). Et pour gagner du temps, on coupe les fruits et légumes le week-end et on privilégie les raisins, bleuets, oranges et bananes, qui ne demandent aucune préparation !