Ode aux pique-niques

Jessica Dostie Collaboration spéciale
Difficile d’imaginer manière plus conviviale que le pique-nique pour partager un repas entre amis par les temps qui courent.
Photo: Daphné Caron Difficile d’imaginer manière plus conviviale que le pique-nique pour partager un repas entre amis par les temps qui courent.

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

La saison des pique-niques est arrivée ! Difficile d’imaginer manière plus conviviale de partager un repas entre amis par les temps qui courent. La formule est idéale : chacun amène son panier de victuailles, ses couverts et sa couverture. Alors que le 18 juin est la Journée internationale du pique-nique, voici cinq formules pour varier les plaisirs sur la nappe à carreaux.


 

Le pique-nique familial

Dans les yeux des enfants, tout pique-nique se transforme en fête. On s’assure tout de même de les garder occupés avec quelques jeux d’extérieur, suggère Katrine Paradis, grand manitou du blogue de recettes K pour Katrine, elle-même maman. Et pour plaire aux papilles de tout le monde, on prévoit une trempette, allié inséparable des crudités, conseille-t-elle, par exemple la tartinade de tofu et d’herbes du potager qui fait la une de son plus récent magazine. Il suffit de mixer au mélangeur un bloc de tofu ferme, un peu de mayo et quelques aromates (menthe, basilic, ail, oignons verts, jus de lime, sel et levure alimentaire). « À servir avec des légumes ou des craquelins. »

Le pique-nique 100 % local

Les Québécois sont plus attirés que jamais par les aliments québécois. À preuve, l’engouement pour les paniers de produits locaux. Une salade d’asperges et de tomates, ou encore une compote de rhubarbe juste assez acidulée se glissent particulièrement bien dans notre panier à pique-nique. Katrine Paradis conseille de mettre des légumes de saison (maïs, haricots verts, pois sucrés simplement blanchis) à l’honneur dans une salade rehaussée de pommes et de basilic du potager. Pour en conserver tout le croquant, elle recommande d’ajouter la vinaigrette (à base de sirop d’érable, bien sûr !) uniquement au moment de servir.

Le pique-nique aux saveurs d’ailleurs

Organiser un pique-nique, c’est l’occasion parfaite de réinventer le classique sandwich ! Pourquoi ne pas troquer nos sandwichs au jambon pour des banh-mi remplis de saveurs ? Katrine a créé une recette faite de tofu, mais rien ne nous empêche de le remplacer par du poulet, voire des crevettes. On fait mariner notre protéine dans un mélange de vinaigre de riz, d’huile de sésame et de miel avant de la griller. On ajoute juliennes de concombres et de carottes, coriandre et une mayonnaise asiatique parfumée de gingembre, de sauce tamari, de miel et de sauce piquante. Question de ne pas se retrouver avec du pain détrempé dans la glacière, la blogueuse propose de préparer toutes les garnitures et de les transporter dans des contenants séparés. « Quand c’est le temps de manger, chacun assemble son propre sandwich », explique-t-elle.

Le pique-nique végé

Plus personne ne s’étonne de voir du tofu ou des légumineuses — longtemps honnis — sur la table. Rapides à préparer, ces dernières s’avèrent d’ailleurs un aliment de choix pour garnir notre panier à pique-nique. Katrine Paradis en fait une salade en pot facile à préparer en moins de 30 minutes, top chrono. Il suffit de superposer un guacamole, une salsa de haricots noirs (mélangés à du quinoa, des tomates cerises, des oignons verts, de la coriandre, du jus de lime et de la poudre de chili) et une garniture de poivrons rouges, de maïs en grains et de laitue. « On la déguste directement dans le pot », dit-elle.

Le pique-nique à emporter

Pas le temps de cuisiner ? Qu’à cela ne tienne, de nombreux restaurateurs se sont transformés en spécialistes des plats à emporter au cours des derniers mois. Au menu : poulet frit, sandwichs en tous genres, salades colorées et délices grillés. Outre la Dinette Triple Crown, assurément la référence montréalaise, on a l’embarras du choix. Parmi le monde des possibles, le Montréal Plaza, le Roseline, le Robin des bois, le Pullman, le Mélisse et Le Petit Sao proposaient aux dernières nouvelles des boîtes aussi garnies que délicieuses. À l’extérieur de l’île, mention spéciale également pour le panier de La cabane d’à côté, à Mirabel.

Les accessoires essentiels

Au-delà de l’image bucolique qu’on se fait du pique-nique — le panier en osier, la nappe à carreaux —, certains accessoires ont le chic de rendre nos sorties plus agréables. On pense notamment à la couverture (grande !) pour s’asseoir en tout confort et au sac (muni de compartiments réfrigérants) pour transporter notre repas. Katrine Paradis recommande de troquer nos bouteilles d’eau pour des pots Mason remplis de glaçons. Moins glamour mais fort utile, on n’oublie pas le petit sac pour nos déchets !