La boîte rustique

Sophie Suraniti Collaboration spéciale
La texture et, surtout, le goût en finale du caramel au lait de chèvre Les douceurs caprines diffèrent beaucoup des recettes classiques de confiture de lait.
Photo: Josiane Lapierre La texture et, surtout, le goût en finale du caramel au lait de chèvre Les douceurs caprines diffèrent beaucoup des recettes classiques de confiture de lait.

Ce texte fait partie du cahier spécial Festin des Fêtes

Cette année, Le Devoir a décidé de vous proposer des boîtes. Gourmandes, bien sûr ! Des suggestions : un livre de recettes, un produit et un objet coups de coeur, ainsi qu’une recette avec son accord mets et breuvage. Vous complémentez le tout par ce que vous voulez. Au-delà des trois thématiques suggérées, nous, on y ajoute beaucoup d’amour…

Notre suggestion de livre

Le coup de grâce

Pourquoi celui-ci ? Pour sa simplicité, les photos réussies (l’auteur est photographe et styliste culinaire) et parce que les gars adorent ce genre de recettes : viandeuses, fromagères, crémeuses. Et comme votre « Môsieur » a décidé d’en faire plus en cuisine cette année… Pour se mettre en appétit, on vous a choisi une recette qui fait généralement l’unanimité — sauf pour les non-viandeux, mais on a pensé à eux dans nos autres boîtes gourmandes. Du nom de sa créatrice, Mme Champvallon, maîtresse de Louis XIV, ce plat se préparait à l’origine avec des côtelettes de mouton. Les réinterprétations actuelles utilisent des cubes de viande. Ici, cubes de cerf et d’épaule d’agneau. 

Le coup de grâce
Samuel Joubert
Les Éditions de l’Homme
Montréal, 2016, 256 pages, 34,95 $

Coup de cœur produit

Caramel au lait de chèvre Les douceurs caprines

Vraiment bon ! Sa texture et, surtout, son goût en finale diffèrent beaucoup des recettes classiques de confiture de lait. Ce produit est fabriqué depuis 2015 dans la région de Bellechasse par un jeune couple, Marie-Pier Nadeau et Jean-Philippe Jolin, qui possède une ferme de 1300 chèvres laitières. Cela en fait de « petites princesses » qui fournissent du bon lait, comme les appellent affectueusement leurs fillettes ! On le tartine sur du pain, on en fourre une généreuse couche dans une viennoiserie, on en balafre une boule de crème glacée, on… À la cuillère, tout simplement. Quant à ceux qui se demandent combien de temps le pot se garde au réfrigérateur une fois ouvert… On leur souhaite bonne chance ! Chez nous, on n’a pas eu le temps d’imaginer un tel scénario ! Deux formats : pot de 60 ml (4,75 $) et 190 ml (8,50 $). Détails et points de vente : http://douceurscaprines.wixsite.com/caramel.


Coup de cœur objet

Le couteau de chasse et pêche Ulu-002 Sportes

Pensé dans le bois, inspiré du couteau traditionnel autochtone de l’Ouest canadien et du Nunavut (le ulu en inuktitut est utilisé seulement par les femmes inuites), prototypé dans le garage, le couteau de Cédric Sportes s’adresse à tous les chasseurs, pêcheurs et « sorteux » en nature… Ce professeur de design en est un lui-même. La création de son entreprise Sportes, en 2014, s’est donc imposée tout naturellement, comme son passe-temps ! Le Ulu-002 est ultraefficace pour fileter, trancher, couper des os très durs ; sorte de croisement entre un couteau et un hachoir de boucher. En tout, six artisans du Québec interviennent pour fabriquer ce produit.

165 $ pour ce couteau fait main (l’aiguisage se trouve d’un côté, comme un ciseau à bois) avec une version aiguisée à gauche pour les gauchers et une version aiguisée à droite pour les droitiers. Détails et livraison au www.sportesoutdoortools.com.

Notre suggestion de recette

Champvallon à la bière Maudite
Préparation 1 h
Cuisson 1 h 50 min
Difficulté moyenne
4 portions

Ingrédients

6 c. à soupe d’huile d’olive (environ)
2 oignons rouges tranchés finement
450 g (1 lb) d’épaule de cerf en cubes
450 g (1 lb) d’épaule d’agneau en cubes
½ c. à thé de cumin moulu
375 ml (1 ½ tasse) de bière Maudite d’Unibroue (ou autre bière rousse forte)
Beurre (pour graisser le plat)
+? 2 c. à soupe, coupé en dés
3 grosses patates Russet pelées, coupées en tranches de 4 mm (¼ po) d’épaisseur
3 gousses d’ail hachées finement
1 c. à soupe de romarin frais haché finement
250 à 500 ml (1 à 2 tasses) de bouillon de bœuf
Sel et poivre du moulin

Préparation

Préchauffer le four à 200 °C (400 °F).

1. Dans une grande poêle chauffée à feu moyen-doux, verser environ 5 c. à soupe de l’huile d’olive et ajouter les oignons. Saler et poivrer, puis les laisser doucement se caraméliser de 10 à 12 minutes, en remuant fréquemment (ils ne doivent pas dorer, baisser le feu si c’est le cas). Retirer du feu et réserver.

2. Entre-temps, dans une grande poêle chauffée à feu élevé, mettre 1 c. à soupe d’huile d’olive et ajouter les cubes de cerf et d’agneau. Cuire une petite quantité à la fois, de 2 à 3 minutes de chaque côté, en ajoutant un peu d’huile au besoin. Saler et poivrer. Mettre la viande dans un bol, ajouter le cumin et bien mélanger. Réserver.

3. Remettre la poêle vide sur le feu, déglacer avec la bière et bien gratter le fond pour aller chercher toutes les saveurs ! Retirer du feu et réserver.

4. Beurrer un grand plat à cuisson rond de 23 cm (9 po) de diamètre et placer la moitié des patates en rosace (en les faisant se chevaucher) pour couvrir le fond. Verser la moitié de la viande sur les patates, puis la moitié des oignons caramélisés. Ajouter le restant de la viande, l’ail, le romarin et le restant des oignons, puis arroser avec la bière. Couvrir du restant des patates (encore placées en rosace), et bien appuyer pour compacter le tout.

5. Verser assez de bouillon de bœuf pour que le liquide touche aux patates du haut. Saler et poivrer généreusement le dessus. Répartir les cubes de beurre sur le champvallon, couvrir le plat et le déposer sur une plaque de cuisson.

6. Cuire au four 1 heure. Retirer le couvercle et poursuivre la cuisson pendant 30 minutes pour faire dorer ces jolies patates ! Laisser reposer 10 minutes avant de servir.

Les suggestions de Jean Aubry Les suggestions de vins et de bière du chroniqueur vin du Devoir.

Bière O’Hara’s Irish Stout, Irlande (4,95 $ – 500 ml – 109930922)
Rouge Domaine Charvin Côtes-du-Rhône 2014, France (24,95 $ – 11766618)
Rouge Mas Bécha « Excellence » 2014, Roussillon, France (34,50 $ – 12891701)


À voir en vidéo