Jamie Oliver déclenche un «paellagate»

Jamie Oliver
Photo: Dane Coote La Presse canadienne Jamie Oliver

Londres — Du chorizo dans la paella ? Blasphème ! Le très médiatique chef cuisinier britannique Jamie Oliver a déclenché un « paellagate » sur les réseaux sociaux en présentant sa recette très personnelle du traditionnel plat espagnol. Mais plusieurs homologues espagnols ont volé à son secours.

« Difficile de trouver mieux que la paella pour faire de la bonne cuisine espagnole. Ma version combine des ailes de poulet et du chorizo », a twitté Jamie Oliver, vedette du petit écran au Royaume-Uni, en postant une photo de son plat qui ressemble à une salade de riz composée.

Ce message a aussitôt provoqué une avalanche de critiques et de moqueries sur les réseaux sociaux. « Enlève le chorizo, nous ne négocions pas avec des terroristes, premier avertissement », a lancé un internaute. « Ma version du “fish and chips” combine des aubergines avec du canard », a persiflé un autre.

Rattrapé par la patrouille du bon goût, Jamie Oliver s’est défendu sur la chaîne canadienne CBC : « J’ai dit que c’était ma version et je l’assume. C’est super bon. »

Le chef-animateur a reçu le soutien de plusieurs sommités de la gastronomie espagnole comme Jose Andrés, qui officie aux États-Unis : « Peuple d’Espagne ! Je sais que vous estimez que cette photo ne ressemble pas à une paella. Mais c’est du riz à l’espagnole… Laissons Jamie tranquille », a-t-il twitté.

Même la femme espagnole de l’ancien vice-premier ministre du Royaume-Uni Nick Clegg a volé à son secours. « Ce n’est définitivement pas de la paella. Mais c’est complètement stupide de dire que les Espagnols se sentent insultés par la recette de Jamie. La plupart des Espagnols [y compris moi] l’aiment pour sa manière de cuisiner et aussi sa façon d’être », a commenté Myriam Gonzalez Durantez sur Instagram.

À voir en vidéo