Quand la visite se pointe

Vous avez des copains qui se pointent toujours une heure en retard? Un chum qui a une aversion pour les recettes ou des amis français qui ne demandent qu'à atterrir chez vous? Le dernier livre-concept de Ricardo, fait sur mesure tant pour les non-initiés que pour les cuistots aguerris, s'offre comme un baume pour affronter les imprévus de la vie échevelée d'aujourd'hui.

Ce troisième livre du chef et de son équipe se présente comme un livre-scénario, relatant six situations types où la visite se prépare à débarquer, toutes plus véridiques les unes que les autres.

Le résultat est un livre qu'on a autant de plaisir à regarder qu'à essayer, de quoi inspirer tous ceux pour qui la joie de vivre passe par une table entourée d'amis, une partie de pocker arrosée ou un repas vite mitonné quand des copains se présentent à l'improviste à l'heure du souper.

Avec ses 125 recettes rehaussées par 300 sublimes photos de Christian Lacroix, Parce qu'on a tous de la visite (Éditions La Presse, 268 pages) détonne par sa facture ludique, son graphisme pimpant et son parti pris bon enfant. Rien à voir avec les recueils aux photos léchées faits pour s'empoussiérer dans la bibliothèque.

«C'est un livre qui est fait pour faire baisser la pression, parce qu'on reçoit des gens dans toutes sortes de situations, pas juste dans des conditions parfaites. C'est un livre sur la vraie vie car toutes les photos ont été réalisées chez nous, en temps réel, lors de vrais repas avec des amis», explique Brigitte Coutu, directrice du contenu et compagne de Ricardo.

Cuisine simplissime, oui, mais pas banale, puisque les plats proposés, s'ils se préparent en un tournemain, ont aussi de quoi réjouir tous les palais. Beurre au miel et à l'orange pour déjeuner de groupe, pangasius minute au lait de coco pour nos retardataires invétérés, verrine aux pommes et à l'érable pour les amis français... On a déjà hâte que les amis s'invitent à souper.