Le Robin gourmand de la Main

Des bénévoles au restaurant Robin des Bois.
Photo: Jacques Grenier Des bénévoles au restaurant Robin des Bois.

Ne vous y trompez pas: il ne s'agit pas du petit resto de quartier où on se sent mal à l'aise et où on souhaite à tout prix faire du social.

Bien que l'aspect extérieur ne soit pas très attirant à cause des démolitions, de la saleté et des travaux qui n'en finissent plus sur le boulevard Saint-Laurent, il faut chercher le restaurant Robin des Bois pour aller casser la croûte.

Une quarantaine de places sont disponibles dans une jolie salle très éclairée et devant deux comptoirs, le premier faisant office de bar et l'autre servant aux préparations froides assemblées par les bénévoles du jour.

Le concept à la fois branché et équitable se veut actuel et très marketing. Dirigé par Judy Servay et son conjoint complice Philippe Fehmiu, ce restaurant reçoit une clientèle diversifiée d'artistes, de vedettes et d'autres.

À part cinq gérants, trois ou quatre chefs et quelques autres personnes, la majorité du personnel est bénévole et fait partie d'un groupe de 1500 personnes qui se relaient pour assurer le service et les tâches à la cuisine.

Seuls quelques fidèles attitrés bénéficient d'un rappel régulier comme Myriam, notre serveuse, médecin à temps plein dans un CLSC, qui vient donner ici ce qu'il lui reste de sa passion pour autrui.

La carte est simple et accessible, mais les prix ne sont pas différents de ceux d'un bon restaurant de quartier qui, lui, doit payer son monde.

Du côté de la salle, l'affaire est plutôt sympathique. Bien qu'on cale les tables branlantes avec des cartons d'allumettes, au chômage depuis la loi sur le tabac, et que le papier recyclable Cascade soit à bonne enseigne ici, la table est dressée sans artifices mais avec l'essentiel.

Il faut bien avouer que dans ce restaurant, on tolère les fautes de quart et de jeunesse difficiles à expliquer ailleurs: petite carte avec peu de choix, attente souvent prolongée et erreur de plats servis qu'on accepte en souriant et sans broncher, pour la bonne cause!

Robin des Bois n'a en aucun cas la prétention d'être un resto gastronomique. Au contraire, il se veut simple et de bonne qualité, et on y ajoute une touche santé presque grano, développée par l'excellente chef Myriam Pelletier, à l'étroit dans sa petite cuisine. De grands chefs montréalais y ont déjà apporté leur contribution bénévole en venant à l'occasion cuisiner chez Robin.

Cette journée-là, le menu du jour offrait deux choix d'entrée, soit une galette de courgette à la sauce à l'oignon pimentée et une soupe dahl d'origine indienne, à base de légumineuses, que nous avons choisie.

Faite d'un mélange doux et subtil de lentilles rouges et de maïs cuit dans du bouillon de légumes et terminée avec de la crème sure, cette soupe, que Myriam est venue nous servir avec délicatesse, est parfumée d'une touche de curry.

Chez Robin des Bois, on offre une carte des vins très correcte et des vins servis au verre à prix acceptables. Six plats principaux sont proposés sur la carte du jour, qu'on tarde toutefois à renouveler.

Ma voisine, fascinée par l'expérience, s'est laissée convaincre par le beau pavé de truite saumonée, salade tiède d'orge et de betterave, jus de persil plat et ail confit. Servie sur la salade d'orge colorée par la betterave, la truite sur peau aurait bénéficié d'une cuisson plus juste.

Fines et onctueuses, les galettes de morue, servies sur une petite salade mêlée, étaient d'un goût et d'un équilibre parfaits. Nous les avons dégustées avec plaisir et conviction.

Les desserts semblent être le point fort de ce restaurant. Superbe et original, le pot de crème au citron mérite à lui seul le détour.

On y goûte à la fois la subtilité sans amertume du citron et le croquant du biscuit qui compose la recette.

Julie a eu tout autant de plaisir à déguster sa tarte au chocolat fin et au thé, un mélange de ganache de bon chocolat et d'Earl Grey, accord parfait plein de douceur et de raffinement.

Robin des Bois est un bon petit restaurant sympa où la nourriture de l'esprit et celle du ventre sont en harmonie. Qui sait, ce resto donnera peut-être des petits qui essaimeront dans la forêt de Sherwood du Grand Montréal.

***

- Plus: l'attrait sympathique et sans prétention du travail des bénévoles.

- Moins: un menu qui devrait se renouveler plus souvent

- Prix payé pour deux personnes le midi avec une bouteille d'eau, vin et service non compris: 49 $.

Robin des Bois

4403, boulevard Saint-Laurent

Montréal

Tél: (514) 288-1010

www.robindesbois.ca