Connais-tu les fêtes nationales des quatre coins du monde?

Marie-Julie Gagnon
Collaboration spéciale
C’est seulement en 1925 que la Saint-Jean est devenue une fête officielle et un jour férié, et en 1948 que le fleurdelisé s’est imposé comme drapeau officiel du Québec.
Illustration: Jade Lachine C’est seulement en 1925 que la Saint-Jean est devenue une fête officielle et un jour férié, et en 1948 que le fleurdelisé s’est imposé comme drapeau officiel du Québec.

Ce texte fait partie du cahier spécial Le Petit D

Au Québec, la fête nationale est célébrée le 24 juin, alors que la fête du Canada a lieu le 1er juillet. Sais-tu quand et comment sont soulignées les fêtes nationales ailleurs dans le monde ? Voici un jeu-questionnaire pour tester tes connaissances.


 

1. Aux États-Unis, le Jour de l’indépendance commémore la signature de la déclaration d’indépendance. Quand a-t-elle eu lieu ?

a) Le 4 juillet 1776

b) Le 4 juillet 1817

c) Le 4 juillet 1889

2. Le 15 août, les Acadiens expriment leur fierté en faisant…

a) le plus de bruit possible, dans un grand tintamarre.

 

b) des cerfs-volants géants, qu’ils font tous voler en même temps.

c) des chansons à répondre, en marchant sur les mains.

3. Ce plat est le symbole culinaire de l’indépendance d’Haïti, déclarée le 1er janvier 1804 :

a) la soupe au giraumon, ou soup joumou en créole, à base de courge

b) le riz collé aux pois (diri kole ak pwa)

 

c) le pâté créole, aussi appelé crayola

4. Au Japon, la fête nationale se déroule le jour de l’anniversaire de :

a) l’empereur Hirohito, qui a régné sur le Japon pendant 63 ans.

b) Satoshi Tajiri, créateur du jeu vidéo culte Pokémon lancé en 1997.

 

c) l’empereur régnant, ce qui signifie que la date change à l’arrivée d’un nouvel empereur.

5. Au Cap-Vert, en Afrique, la fête nationale a lieu le 5 juillet depuis 1975, année de son indépendance. De quel pays cet État insulaire était-il une colonie auparavant ?

a) L’Angleterre

b) Le Portugal

 

c) La France

6. Dans lequel de ces pays la fête nationale n’est pas célébrée ?

a) Le Népal

 

b) La France

c) L’Allemagne

7. En plus de la journée commémorant l’accession du pays à l’indépendance, le 1er août 1960, les Béninois célèbrent tous les 10 janvier une fête nationale consacrée à une religion. De quelle religion s’agit-il ?

a) Le vaudou

 

b) L’hindouisme

c) La macaréna

Réponses

1. a) Signée par Thomas Jefferson le 4 juillet 1776, la déclaration d’indépendance souligne que chaque humain né sur le territoire peut aspirer à une vie enrichissante, à la liberté et à la recherche du bonheur. Auparavant, les 13 États américains faisaient partie de l’Empire britannique.

2. a) Le 15 août, des dizaines de milliers d’Acadiens et d’Acadiennes défilent fièrement dans les rues en faisant le plus de bruit possible, à l’aide de casseroles, de sifflets, de crécelles ou de tout autre instrument de musique. L’objectif ? Clamer haut et fort qu’ils sont toujours là malgré la déportation (aussi appelée le Grand Dérangement) de 1755. D’ailleurs, les défilés débutent à 17 h 55 !

3. a) Inscrite depuis décembre 2021 au patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO, la soupe au giraumon est devenue un symbole de liberté, puisqu’elle était jadis interdite aux esclaves.

4. c) Actuellement, la fête nationale est célébrée le 25 mars, en l’honneur de l’anniversaire de Sa Majesté l’empereur du Japon, Naruhito, qui est monté sur le trône du Chrysanthème le 1er mai 2019.

5. b) Les Portugais ont colonisé les îles du Cap-Vert dès 1462. Situé dans l’Atlantique centrale, l’archipel est rapidement devenu une plaque tournante majeure de la traite transatlantique des esclaves.

6. c) En Allemagne, on commémore le 3 octobre la chute du mur de Berlin et l’unification de l’Allemagne, mais les rues sont désertes ce jour-là.

7. a) Au Bénin, le vaudou fait partie du quotidien. Plus qu’une religion, c’est carrément une culture.

La fête nationale du Québec

Partout dans le monde, les peuples célèbrent le solstice d’été, depuis la nuit des temps. Un feu était allumé pour symboliser la lumière, à son apogée à cette période de l’année. « Puis, en Europe, principalement en France, on a plus tard associé à cette fête Jean, le cousin de Jésus, surnommé « le baptiste », ayant le premier reconnu puis baptisé le Christ. Ainsi, on faisait le lien entre la lumière et saint Jean-Baptiste », résume le site Web de la fête nationale. Au Québec, le journaliste Ludger Duvernay a souhaité faire revivre la célébration des fêtes de la Saint-Jean-Baptiste afin d’encourager l’union des Canadiens français. Il a organisé un grand banquet le 24 juin 1834, auquel une soixantaine de personnes ont participé. C’est seulement en 1925 que la Saint-Jean est devenue une fête officielle et un jour férié, et en 1948 que le fleurdelisé s’est imposé comme drapeau officiel du Québec. Aujourd’hui, on célèbre surtout la fierté d’être Québécois, peu importe son origine ou sa religion.

 

À voir en vidéo